Yersinia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Yersinia sont un genre de bactéries de la famille des Enterobacteriaceae. Le genre comporte une dizaine d'espèces dont certaines sont pathogènes pour l'Homme.

Yersinia pestis est l'agent de la peste, nommé ainsi en hommage à son découvreur Alexandre Yersin. Les autres Yersinia provoquent des maladies plus bénignes, les yersinioses.

Écologie[modifier | modifier le code]

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce sont des bactéries de l'environnement, présentes dans l'eau, les sols et sur les végétaux. Elles se retrouvent également sur les animaux malades ou porteurs sains mais également chez l'homme.

Rôle pathogène[modifier | modifier le code]

Ce genre comporte plusieurs espèces responsables de yersinioses parmi lesquelles Yersinia pestis, Yersinia pseudotuberculosis et Yersinia enterocolitica

L'espèce Yersinia pestis[modifier | modifier le code]

La peste, tristement célèbre dans l'histoire par ses pandémies meurtrières, est aujourd'hui en régression : elle a disparu d'Europe depuis 1920 mais des foyers stables persistent toujours en Asie, Afrique et Amérique. La maladie humaine présente trois principaux aspects cliniques :

Sans antibiothérapie, la peste évolue inéluctablement vers la mort de son porteur.

L'espèce Yersinia enterocolitica[modifier | modifier le code]

Elle est responsable d'infections intestinales qui se rencontrent à tout âge et dans toutes les conditions physiques mais qui prédominent chez les jeunes enfants.

Les infections intestinales se caractérisent par des selles abondantes, souvent sanglantes, associées à un fébricule et douleurs abdominales. La contamination est presque exclusivement d'origine alimentaire.

Caractères bactériologiques[modifier | modifier le code]

Morphologie miscroscopique[modifier | modifier le code]

Aspect : Les Yersinia sont des bacilles Gram négatifs, immobiles, dépourvus de spores et de capsules.

Groupement : Variable, Ils se présentent isolés, en diplobacilles et en chainette.

Caractères de culture[modifier | modifier le code]

Sur gélose ordinaire après 24 heures d'incubation à 37°C, l'espèce présente des colonies de petites tailles (moins de 1mm de diamètre) régulières, lisses et brillantes, de type Smooth ; transparentes ou translucides. Elles n'évoquent des colonies d'entérobactéries qu'après 36 à 48 heures d'incubation.

Condition de culture[modifier | modifier le code]

La particularité des Yersinia, par rapport aux autres Enterobacteriaceae, réside dans le fait que leur métabolisme est extrêmement thermodépendant, les variations de températures sont ainsi mal tolérées.
Elles possèdent une température optimale de croissance entre 28 et 30°C, leur culture est ralentie à 37°C et est presque stoppée par une température comprise entre 4 et 10°C sans pour autant annuler les risques de toxi-infections alimentaires à partir de denrées réfrigérées.

Milieux de cultures utilisés[modifier | modifier le code]

Milieux non sélectifs :

Milieux sélectifs :

Caractères biochimiques[modifier | modifier le code]

Le genre Yersinia se caractérise par un ensemble de caractères négatifs :

  • Absence de fermentation de lactose, absence de gaz lors de la fermentation du glucose.
  • Absence d'utilisation du citrate comme seule source de carbone sur milieu citrate-Simmons
  • Absence de désaminase (sauf Yesinia massiliensis), de lysine-décarboxylase et de production de H2S

En revanche il y a fermentation constante du mannitol avec un test ONPG positif.
Certaines espèces se caractérisent par une uréase très active comme Yersinia entérocolitica et Yersinia pseudotuberculosis et d'autres par l'absence de cette enzyme comme Yersinia pestis.