Wyndham Halswelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wyndham Halswelle Portail athlétisme
Wyndham Halswelle.jpg
à la finale des 400 m en 1908
Informations
Disciplines 400 m
Nationalité britannique
Naissance 30 mai 1882
Lieu Londres Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès 31 mars 1915
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Jeux intercalés 0 1 1
Championnats nationaux de 1906 4 0 0

Wyndham Halswelle, né le 30 mai 1882 à Londres et mort le 31 mars 1915, est un athlète écossais spécialisé dans le 400 m.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres de parents écossais, Wyndham Halswelle fait ses études à la Charterhouse School et au Collège militaire royal de Sandhurst, avant de rentrer comme officier dans la Highland Light Infantry[1].

Il a été décoré par le Scottish Sports Hall of Fame et il reste aujourd'hui le seul athlète britannique à avoir obtenu les médailles d'or, d'argent et de bronze dans des compétitions olympiques individuelles[2].

Sa carrière militaire[modifier | modifier le code]

Pendant sa carrière militaire, il combat avec son régiment à la Seconde Guerre des Boers en Afrique du Sud. Quand il en revient, il se consacre entièrement à sa carrière d'athlète, avant de faire ses adieux à la course en 1908.

Le capitaine Halswelle meurt au combat le 31 mars 1915 pendant la première guerre mondiale, alors qu'il participe à la bataille de Neuve-Chapelle en France. Touché une première fois par balle, il se fait soigner et retourne au combat, mais se fait descendre par le même tireur[réf. nécessaire] peu de temps après.

Il n'a pas été oublié, son régiment, maintenant nommé the Royal Highland Fusiliers, décerne encore à l'heure actuelle le "Wyndham Halswelle Memorial Trophy" au gagnant du 400 m des championnats nationaux juniors[2].

Sa carrière sportive[modifier | modifier le code]

Les Jeux Intercalés[modifier | modifier le code]

En 1905, il devient le recordman britannique et écossais du 440 yards (402 m).

Suite à ça, l'année d'après, il participe à ces jeux pour l'équipe du Royaume-Uni.

Pour cette manifestation, seules 11 nations participent, et c'est la première année où la Commission Olympique Britannique envoie une équipe nationale[3]. Il y gagne la médaille d'argent aux 400 m et la médaille de bronze aux 800 m[4].

Les championnats nationaux de 1906[modifier | modifier le code]

Ces championnats écossais se déroulent au Stade Powderhall à Édimbourg. Il y remporte les courses du 100 yards (91 m), 220 yards (201 m), 440 yards et 880 yards (805 m) en un après-midi[5]. Suite à une blessure à la jambe, l'année 1907 se finit sans nouvelle victoire.

Mais l'année d'après, complètement remis, il bat le record du monde du 300 yard (274 m) en 31 s 2[6].

La controverse des Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Cette même année, Halswelle participe aux Jeux olympiques de 1908 à Londres, sous le drapeau britannique. Le capitaine Halswelle est sans le vouloir à l'origine de la mise en place des couloirs pour les courses[7] : en effet, alors que certains pays autorisent de gêner un joueur lors des courses, c'est interdit aux Jeux[8]. Or à Londres, il n'y avait pas de couloirs pour les courses, ce qui fait que les coureurs pouvaient se déplacer où ils voulaient sur la piste.

  • les qualifications à la finale du 400 m :

Lors des demi-finales, Halswelle se qualifie sans problème, en réalisant un nouveau record olympique à 48 s 4[9]

  • la finale des 400 m :

Lors de la course finale des 400 m, trois américains concourent contre Wyndham : William Robbins, John Carpenter et John Baxter Taylor. Robbins domine la course, Carpenter et Wyndham sont côte à côte en deuxième place. Mais alors qu'ils commencent à dépasser Robbins dans le dernier tour de course, John Carpenter gène Wyndham, courant en diagonale[10]. Le jury décide donc d'annuler la course et de la refaire, et disqualifie Carpenter, qui était arrivé premier.

Pour éviter un autre problème de ce genre, le jury met en place des couloirs pour la deuxième course. Mais les deux autres américains refusent de courir. En conséquence, Wyndham Halswelle est le seul à participer, il est donc vainqueur[7]. En outre, comme c'est la première année où les médailles sont mises en place[11], il obtient donc une médaille d'or après avoir fait un temps de 50 s[12].

Dorando Pietri
L'arrivée de Dorando Pietri au marathon de Londres
  • Contexte de la course :

Concernant cet incident, il est nécessaire de rappeler certains faits qui font que le jury n'était peut-être pas neutre et qui font en tous les cas que l'ambiance était électrique du côté des américains :

-Le drapeau des États-Unis avait été "oublié" au début des Jeux[13],

-Lors du marathon, le coureur italien Dorando Pietri a été aidé par le jury pour finir la course[14], laissant l'américain John Hayes second.

Le contexte n'était donc pas spécialement en faveur des américains.

  • Conséquences :

En plus de la mise en place de couloirs pour les courses du 400 m, cet incident amené à la création de l'IAAF (International Amateur Athletic Federation) en 1912, dans le but d'homogénéiser les règles dans tous les pays[15].

Son départ[modifier | modifier le code]

En 1908, lors du Rangers Sports qui se déroule à Glasgow, Halswelle fait ses adieux et arrête complètement de courir[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

  • Championnats nationaux écossais de 1906 à Édimbourg (Écosse Écosse)
    • Or Médaille d'or sur 100 yards (91 m)
    • Or Médaille d'or sur 220 yards (201 m)
    • Or Médaille d'or sur 440 yards (402 m)
    • Or Médaille d'or sur 880 yards (805 m)

Records[modifier | modifier le code]

Record écossais de 440 yards en 48 s 4, battu en 1958 par John McIsaac.

Record britannique du 440 yards en 48 s 4, battu en 1934 par Godfrey Rampling

Record de 300 yards en 31 s 2, battu en 1961 par Sir Menzies Campbell[18].

Record olympique du 400 m en 48 s 4, battu en 1912 par Charles Reidpath[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) extrait de la biographie sur le site spiritus temporis
  2. a et b (en) dernier paragraphe de l'article de la BBC
  3. (en) 6e paragraphe de l'article issu de The Herald
  4. a et b (fr) les médailles sur le site les sports.info
  5. (en) 4e paragraphe de la biographie provenant du site spiritus temporis
  6. (en) 6e paragraphe de l'article de la BBC
  7. a et b (fr) article de radio-canada
  8. (fr) page 81 de la Charte Olympique : l'esprit de fair-play et de non violence fait partie intégrante des Jeux
  9. (en) 2e paragraphe de la page 2 de l'article de la BBC
  10. (en) paragraphe 10 de ce document issu de la BBC
  11. (fr) article Or, argent et bronze issu du site radiofrance.fr
  12. (fr) résultats issus du site radiofrance.fr
  13. (en) rapport de M. Kirby, représentant du Comité Olympique Americain repris dans un article de Caspar Whitney intitulé The view-point,consulté sur le site la84foundation
  14. (fr) article sur le site marathon info
  15. (en) 4e paragraphe de la biographie sur spiritus temporis
  16. (en) 5e paragraphe de sa biographie issue du site spiritus-temporis
  17. (fr) Résultat sur le site du CIO
  18. (en) 4e et 5e paragraphe de l'article tiré du site The Herald
  19. http://trackfield.brinkster.net/RecProgression.asp?RecCode=OR&EventCode=MA3&P=F

Liens externes[modifier | modifier le code]