Wye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 36′ 36″ N 2° 39′ 43″ O / 51.61, -2.66194 ()

Wye
Le Wye à Hay-on-Wye.
Le Wye à Hay-on-Wye.
Caractéristiques
Longueur 297 km
Bassin 4 136 km2
Bassin collecteur Severn
Débit moyen ?
Cours
Se jette dans Severn
Géographie
Pays traversés Royaume-Uni

Le Wye (Gwy en gallois) est une rivière du Royaume-Uni, un des plus longs du pays et qui forme en partie la frontière entre l'Angleterre et le sud du pays de Galles.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Wye prend sa source dans les montagnes galloises de Plynlimon et coule à travers les villes de Rhayader, Builth Wells, Hay-on-Wye, Hereford, Ross-on-Wye, et Monmouth, pour se jeter dans l'estuaire du Severn juste en aval de Chepstow.

Il serpente sur les 220 km de son cours, entre Plynlimon et le canal de Bristol, à travers des paysages très variés. Sa vallée, dans sa dernière partie entre Ross et Chepstow, est encaissée. Des rochers émergent çà et là des flancs de coteaux couverts d'essences magnifiques de chênes, d'ifs et de tilleuls. De Monmouth à Chepsow, un sentier de grande randonnée, le Offa's Dyke Long Distance Footpath, longe les hauteurs de la rive orientale. Un chemin plus facile et balisé, le Wye Valley Walk, suit la berge elle-même entre Chepsow et Hereford.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Le Wye est un site naturel protégé au Royaume-Uni (Site of Special Scientific Interest), les paysages d'une grande partie de la vallée aval sont protégés (Area of Outstanding Natural Beauty). C'est un fleuve non-pollué, considéré comme un des meilleurs cours d'eau pour la pêche au saumon au Royaume-Uni, en dehors de l'Écosse.
  • Le canoë-kayak est une activité très populaire sur ce fleuve car, à l'exception des rapides de Symonds Yat, les courants y sont faibles. Les randonneurs peuvent emprunter la Wye Valley Walk, sentier balisé qui suit le cours du Wye de Hay-on-Wye à Chepstow.
  • Les 25 derniers kilomètres du fleuve (entre Redbrook et Chepstow) forment la frontière entre l'Angleterre et le pays de Galles. Un point de vue près de The-Biblins-on-the-Wye est connu comme la vue des trois comtés (Three counties view), où les comtés de Herefordshire, Gloucestershire et Monmouthshire ont une fromtière commune.
Panorama sur le Wye

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Wye a été navigable jusqu'à Monmouth jusqu'au XIVe siècle. Sir William Sandys l'a aménagé en aval de Hereford au début des années 1660 en construisant des écluses pour permettre aux bateaux de franchir les seuils. Les travaux furent insuffisants et en 1696 un nouvel acte du parlement autorise le comté de Hereford à racheter puis démolir les moulins sur le Wye et la Lugg. Toutes les écluses et seuils furent détruits, sauf celle de New Weir Forge en aval de Goodrich qui est restée jusqu'en 1815. Le fleuve devint alors navigable de l'embouchure à Hay-on-Wye. le halage à la "bricole" fut remplacé en 1808 par la traction chevaline mais seulement jusqu'à Hereford. La Lugg a été plusieurs fois aménagée de Leominster à sa confluence avec le Wye à Mordiford mais sa navigation est restée difficile. Le Wye est resté commercialement navigable jusqu'aux années 1850 et l'arrivée du transport ferroviaire, et le fleuve n'est utilisé aujourd'hui que pour la navigation de plaisance.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Le poète romantique William Wordsworth inclut une apostrophe au Wye dans son fameux poème Lines Written a Few Miles Above Tintern Abbey publié en 1798 dans Lyrical Ballads.

How oft, in spirit, have I turned to thee,
O sylvan Wye! thou wanderer thro' the woods,
How often has my spirit turned to thee!

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) I. Cohen, The non-tidal Wye and its navigation, Trans. Woolhope Nat. Fld. Club 34 (1955), 83-101;
  • (en) V. Stockinger, The Rivers Wye and Lugg Navigation: a documentary history 1555-1951 (Logaston Press 1996);
  • (en) P. King, The river Teme and other Midlands River Navigations, Journal of Railway and Canal Historical Society 35(50 (July 2006), 350-1.