World in Conflict

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
World in Conflict
Éditeur Sierra Entertainment
Développeur Massive Entertainment

Date de sortie 18 septembre 2007 (États-Unis)
21 septembre 2007 (France)
Genre Jeu de stratégie en temps réel
Mode de jeu Solo, Internet et réseau local
Plate-forme Windows
Média DVD
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI: 16+
ESRB: T (Teen)

World in Conflict est un jeu vidéo de stratégie en temps réel développé par Massive Entertainment et publié par Sierra Entertainment le 18 septembre 2007[1],[2],[3].

Scénario[modifier | modifier le code]

1989, l'Union soviétique connait une crise économique grave. Des négociations s'ouvrent avec les nations occidentales afin de trouver une solution avant que la situation ne dégénère. Devant l'impossibilité d'arriver à un accord, les Soviétiques finissent par rompre les négociations. Peu après, le mur de Berlin tombe sous les bombes russes, c'est l'Aube rouge. Les armées soviétiques envahissent l'Allemagne de l'Ouest et débarquent en France, les forces de l'OTAN tentent par tous les moyens de repousser leurs adversaires. Quelques mois plus tard, alors que la situation s'enlise en Europe, une attaque surprise est lancée contre les États-unis et la ville de Seattle, capitale de l'État de Washington, est prise. La Troisième Guerre mondiale commence. Le joueur incarne le lieutenant Parker, membre de l'US Army, commandant d'une compagnie placée sous les ordres du Capitaine Bannon et du Colonel Sawyer, chargé de repousser les troupes soviétiques.

Les camps[modifier | modifier le code]

C'est le camp principal que vous incarnerez dans la campagne solo. Le camp de « L'Ouest », les capitalistes, en guerre contre l'URSS qui forme le bloc communiste.

Le camp adverse dans la campagne solo. L'URSS forme le bloc communiste en guerre contre les États-Unis. Les communistes sont puissants, disciplinés et nombreux au mode solo. Et en mode multi-joueur, ils ont souvent l'avantage du terrain !

L'OTAN, formé le 4 avril 1949, est une alliance militaire dont l'objectif est d'organiser la défense et la sécurité de l’Europe face à l’Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale. Dans le jeu, elle est représentée par diverses unités de quelques pays européens: Allemagne (aviation, groupe soutien, groupe air, groupe blindé), Royaume-Uni (aviation, groupe soutien, groupe blindé), France (aviation, groupe air, groupe infanterie), Italie (groupe air).

Rôles et aides tactiques[modifier | modifier le code]

Le jeu propose 4 rôles différents disponibles sur le champ de bataille, à savoir : blindés, air, infanterie et soutien. Toutes ces unités sont disponibles grâce à des points que vous pouvez dépenser pour les acheter.

L'aide tactique quant à elle est un tir de mortier hors carte ou un raid aérien sur une position précise.On peut en commander avec des points d'aides tactiques que l'on gagne en tuant des unités ennemies ou en prenant et fortifiant des périmètres. Cela va de la reconnaissance aérienne à la bombe atomique en passant par le napalm, la Daisy Cutter et les tirs de barrage d'artillerie.

Blindés[modifier | modifier le code]

Les blindés sont des unités importantes dans le jeu et se divisent en 5 parties :

Les chars lourds sont les plus puissants mais aussi les plus coûteux. D'une puissance de feu et d'une résistance élevée, ils restent vulnérables par leur manque de mobilité.
Capacité offensive : obus heat.
Capacité défensive : pots fumigènes.

Moins puissants, moins résistants et plus vulnérables aux attaques antichars, ils sont par contre plus agiles que les chars lourds. Ils sont de bonnes armes antipersonnel.
Capacité offensive : obus au phosphore (États-Unis et OTAN) et obus à fragmentation (URSS).
Capacité défensive : pots fumigènes.

Moins bien protégés et armés que leurs grands frères, les chars légers sont intéressants par leur rapidité et leur faible coût.
Capacité offensive : missile MGM-51 Shillelagh (États-Unis) AT-4 Spigot (URSS) et obus HESH (OTAN).
Capacité défensive : pots fumigènes.

Ces unités servent au transport de l'infanterie et à leur soutien au front. Faibles en blindage et en armement, ils restent une unité très polyvalente.
Capacité offensive : missile TOW (États-Unis) AT-5 Sprandel (URSS) et munitions perforantes (OTAN).
Capacité défensive : pots fumigènes.

  • Les transports blindés amphibies. États-Unis : AAVP7A1 - URSS : BTR-80 - OTAN : Luchs

Ils ont la même fonction que les transports blindés et ont l'atout d'être amphibies, d'où leur nom. Cependant, leur blindage est plus faible que les blindés de transport normaux.
Capacité offensive : lance-grenades MK-19 (États-Unis) munitions HEI (URSS et OTAN).
Capacité défensive : pots fumigènes.

AIR[modifier | modifier le code]

Unité toute aussi importante puisqu'elle permet des attaques et des déplacements rapides, les forêts et les mers n'étant pas un obstacle face aux unités aériennes. Leur seul point faible est qu'ils sont extrêmement vulnérables face à la DCA et surtout à la DCA lourde.

Unité rapide puissante. Très efficace contre les chars, elle l'est beaucoup moins face aux autres hélicoptères.
Capacité offensive : missile Hellfire (États-Unis) AT-6 Spiral (URSS) HOT (OTAN).
Capacité défensive : leurres.

Très efficaces contre les autres unités aériennes, ils le sont moins face aux chars.
Capacité offensive : missiles Sidewinder (États-Unis) Vympel R-73 (URSS) Mistral (OTAN).
Capacité défensive : leurres.

Comme leur nom l'indique, ces unités ont pour mission de détecter les unités ennemies. Rapides et dotés d'une grande portée de détection, ils sont inutiles au combat.
Capacité offensive : scan infrarouge.
Capacité défensive : leurres.

Unité sans armes, les hélicoptères de transport ne servent qu'au transport d'infanterie pour des attaques rapides.
Capacité offensive : aucune.
Capacité défensive : leurres.

Infanterie[modifier | modifier le code]

Unités très efficaces au combat lorsqu'elles sont masquées dans des forets ou protéger dans des bâtiments. Elles sont très polyvalentes, leurs seuls inconvénients sont la mobilité car elles sont très lentes mais peuvent être transporter par d'autres unités et leur résistance au attaque. Un seul tir d'artillerie lourde peut éliminer toutes une équipe d'infanterie.

  • Groupe de combat

Un groupe de combat standard et polyvalent équipé de mitrailleuses, de lance-grenades, d'armes antichar et de lance-missiles antiaérien. Cette unité est très efficace contre les unités aérienne et l'infanterie.
Capacité offensive : lance-grenades.
Capacité défensive : sprint.

  • Groupe antichar

Ce groupe est très efficace contre les véhicules terrestres, bien qu'il soit vulnérable à l'infanterie et aux hélicoptères.
Capacité offensive : antichar (arme principal).
Capacité défensive : sprint.

  • Sniper

Un soldat solitaire équipé d'un fusil de précision avec lunette de visée.Lorsqu'il est à l'abri et placé à un endroit stratégique, ce tireur d'élite peut rapidement décimer une section d'infanterie.
Capacité offensive : aucune (fusil de précision).
Capacité défensive : sprint.

  • Sapeur du génie

Un soldat solitaire équipé d'une mitrailleuse standard et de puissants explosifs. Ils les utilisent pour détruire les bâtiments et les ponts, mais aussi pour piéger l'ennemi. Cette unité à l'air très faible et obsolète mais elle peut changer le cours d'une bataille.
Capacité offensive : charge de démolition.
Capacité défensive : sprint.

Ce véhicule léger remplit plusieurs fonctions importantes sur le champ de bataille. Cette unité sert principalement au transport de troupes vers la ligne de front, mais elle peut procéder à des réparations d'urgence sur tous les véhicules. Sa vitesse de déplacement et sa portée de détection importante en font une très bonne unité de reconnaissance. Elle est également équipé d'une mitrailleuse légère efficace contre l'infanterie. Elle est aussi par contre extrêmement vulnérable à la plupart des unités.
Capacité offensive : Munitions perforantes.
Capacité défensive : aucune.

Le camion de transport est économique et efficace pour transporter de nombreuses sections d'infanterie. Cette unité n' est pas armé et contrairement à un Transport léger, cette unité est incapable de procéder à des réparations.
Capacité offensive : aucune.
Capacité défensive : aucune.

Soutien[modifier | modifier le code]

Le soutien est un des rôles les plus polyvalents en intervenant à de nombreux niveaux. En plus de la très efficace artillerie mobile et des batteries de DCA, il faut compter sur les chars de réparation qui soutiennent les chars alliés.

La DCA lourde est l'option la plus efficace contre les hélicoptères d'assaut. Equipée de lances-missiles à tête chercheuse, cette unité est très efficace pour contrer à longue portée les hélicoptères.
Capacité offensive : aucune (missiles à tête chercheuse).
Capacité défensive : pots fumigènes.

La DCA moyenne est un canon antiaérien capable de frapper à moyenne portée. Son canon est une arme polyvalente qui peut être utilisée contre des véhicules terrestres et contre l'infanterie. Elle n' est pas sujette aux leurres des hélicoptères.
Capacité offensive : cible terrestre.
Capacité défensive : aucune.

L'artillerie lourde est une unité très importante. Elle dispose d'une puissance de feu à longue portée capable de détruire toutes les cibles. Elle coûte cher et devient inutile en cas de confrontation avec des unités aériennes ou terrestres.
Capacité offensive : fumigènes.
Capacité défensive : aucune.

L'artillerie moyenne a une meilleure cadence de tir et une meilleure mobilité que l'artillerie lourde, qui elle a une meilleure portée de tir et une puissance destructrice. Elle coute bien moins cher aussi. Sa capacité spéciale augmente sa puissance de feu contre l'infanterie.
Capacité offensive : obus au phosphore ( USA et OTAN ) ou obus incendiaire ( URSS ).
Capacité défensive : aucune.

Le char de réparation est équipé et conçu pour procéder à des réparations d'urgence sur tous les véhicules. Même s'il n' est pas armé, son blindage est épais et il peut se réparer lui-même.
Capacité offensive : réparations d'urgence.
Capacité défensive : réparation sur son propre véhicule.

Caractéristiques principales[modifier | modifier le code]

Basé sur un système de gestion des unités en temps réel, World In Conflict propose deux modes de jeu :

  • En solo
  • En multi-joueurs

Le premier vous met dans la peau du lieutenant Parker, jeune officier tout droit sorti de l'académie militaire de West Point. Votre mission sera de défendre votre patrie contre l'invasion soviétique. Le second mode, quant à lui, vous permettra de rejoindre l'armée de votre choix (OTAN, URSS ou États-Unis) et d'affronter d'autres joueurs sur Internet.

Configuration[modifier | modifier le code]

Configuration requise[modifier | modifier le code]

  • Windows XP ou Windows Vista
  • Processeur : monocoeur 2 GHz ou plus puissant (2,2 GHz pour Windows Vista)
  • Mémoire vive : 512 Mo (1 Go pour Windows Vista)
  • Lecteur optique : DVD
  • Carte graphique : 128 Mo de mémoire RAM, compatible DirectX9.0c
  • Carte graphique DirectX9: NVIDIA GeForce 6600 GT et supérieur
  • Carte graphique DirectX10: NVIDIA GeForce 8500 GT et supérieur
  • Clavier et souris nécessaires
  • Disque dur : 8 Go d'espace libre ou plus
  • Carte son compatible DirectX9.0c
  • Jeu sur internet : connexion câble, ADSL ou supérieur

(À noter que les cartes ATI Radeon 8500, 9200 et NVIDIA GeForce 4 MX ne sont pas supportées)

Configuration recommandée[modifier | modifier le code]

  • Processeur : 2,5 GHz ou plus puissant
  • Méomire vive : 1 024 Mo de RAM (1,5 Go pour Windows Vista)
  • Carte graphique : 256 Mo de mémoire RAM, compatible DirectX9.0c
  • Carte graphique DirectX9: NVIDIA GeForce 7600 GT et supérieur
  • Carte graphique DirectX10: NVIDIA GeForce 8600 GT et supérieur

Extension[modifier | modifier le code]

Article détaillé : World in Conflict: Soviet Assault.

La première extension du jeu, baptisée World in Conflict: Soviet Assault, a été dévoilée par Massive Entertainment en mars 2008[4]. Elle est sortie en mars 2009 sur Windows exclusivement.

Notes[modifier | modifier le code]

  • La musique que l'on peut entendre lors de l'attaque soviétique sur New York est Shadow on the sun, d'Audioslave.
  • La musique écoutée par Anton et Mike Thompson à la fin de la dernière mission est Here I go again, de WhiteSnake.
  • La musique qui est utilisée à plusieurs reprises dans le jeu et lors du générique de fin est Everybody want to rule the world, de Tears for Fears.
  • Un des officiers de l'US Army est le colonel Wilkins. Il s'agit peut-être d'une référence au colonel du film Broken Arrow.
  • De même, il est possible que le capitaine Bannon ait été inspiré du personnage éponyme du livre Team Yankee (en).
  • Un morceau du Mur de Berlin (véritable) est donné avec la version collector du jeu.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jason Ocampo, « Test de World in Conflict », sur Gamespot.com,‎ 18 septembre 2007.
  2. (en) Dan Adams, « Test de World in Conflict », sur IGN.com,‎ 7 septembre 2007.
  3. Léo de Urlevan, « Test de World in Conflict », sur Eurogamer.fr,‎ 22 septembre 2007.
  4. World in Conflict : l'add-on se dévoile; Gamekult.com; 28/03/2008

Lien externe[modifier | modifier le code]