BLU-82

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BLU et 82 (nombre).
Une bombe BLU-82/B de 6 800 kg exposée au National Museum of the United States Air Force.

Le système explosif BLU-82B/C-130, surnommé le Daisy Cutter (littéralement « faucheuse de pâquerettes / marguerites ») lors de la guerre du Viêt Nam et Commando Vault lors de la guerre d'Afghanistan (1979-1989), est une bombe conventionnelle de 6 800 kg transportée par un avion Lockheed C-130 Hercules.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Conçue à l'origine pour rapidement dégager une parcelle de terre dans les jungles du Viêt Nam, elle a été utilisée en Afghanistan comme une arme anti-personnel, tout comme une arme d'intimidation en raison de son grand rayon d'action (qui se situe entre 90 et 275 m — 300 et 900 pieds — selon les sources) couplé à un flash lumineux et un bruit détectable à de grandes distances.

Pendant plusieurs décennies, la BLU-82 est restée la plus puissante des bombes conventionnelles. En 2007, ce record appartient au père de toutes les bombes russe, qui contient 7,8 tonnes d'explosifs à haute puissance.

Explosion de la dernière BLU-82 sur le Utah Test and Training Range le 15 juillet 2008.

Historique[modifier | modifier le code]

Construite à 225 exemplaires, sa première utilisation au combat eu lieu le 23 mars 1970 au Viêt Nam.

Le 15 juillet 2008, la dernière BLU-82 opérationnelle a explosé au-dessus d'un champ de tir de l'Utah[1].

La Massive Ordnance Air Blast Bomb dérivé de cette munition est actuellement la bombe conventionnelle la plus puissante de l'arsenal américain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nichols, Patrick (Captain, 919th Operations Group). Duke Field Airmen Drop Last 15,000-Pound Bomb. Air Force Link (U.S. Air Force), 21 July 2008.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]