Wikidata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Wikidata

URL wikidata.org
Description Base de données participative
Commercial Non
Type de site Base de données
Langue(s) Multilingue
Inscription Facultative
Créé par Wikimedia Deutschland
Lancement 30 octobre 2012
État actuel En test

Wikidata est un projet de base de données éditée de manière collaborative pour aider à la mise à jour des données de Wikipédia[1]. Ce projet est lancé par Wikimedia Deutschland[1]. Présenté lors de la Semantic Tech & Business Conference en février 2012[2], son ouverture a été initialement annoncée au printemps 2013[1]. Le site a été ouvert aux premières contributions le 31 octobre 2012[3].

Il est destiné à fournir une source commune de données objectives, telles que les dates de naissance ou bien le PIB des pays, qui pourront être utilisées dans tous les articles des différentes versions linguistiques de Wikipédia, une mise à jour de Wikidata pouvant être alors répercutée automatiquement sur l'ensemble des Wikipédias en différentes langues[1]. C'est le dernier né des projets de la Wikimedia Foundation depuis 2006[2].

La création de ce projet a été financée par des dons de l'Allen Institute for Artificial Intelligence pour 50 %, la Gordon and Betty Moore Foundation et Google pour 25 % chacun, pour un montant total de 1,3 million d'euros[4],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Équipe de développement de Wikidata.

Historiquement, Wikidata a été précédé d'autres projets de base de données cherchant à exploiter les données de Wikipédia, DBpedia notamment a été largement utilisé pour l'extraction et le traitement de contenu de l'encyclopédie[5]. Le concept a d'abord émergé du côté de Wikimedia Deutschland qui a pris en main le développement du projet jusqu'au déploiement, qui a été alors confié, ainsi que la maintenance, à la Wikimedia Foundation. Une équipe de huit développeurs dirigée par les deux fondateurs de Semantic MediaWiki, Denny Vrandečić et Markus Krötzsch[2].

Le déploiement de Wikidata doit se dérouler en trois phases[2] :

  1. création de l'ensemble des fiches des articles des 280 Wikipédias en différentes langues ;
  2. ouverture à l'édition et à la création de données ;
  3. création automatique de listes et de graphiques exploitant les données, réutilisables dans les Wikipédias.

La naissance de Wikidata s'inscrit dans un contexte croissant de développement du web sémantique, qui consiste en l'agrégation, l'analyse et l'utilisation de données éparses et permet ainsi de répondre à des requêtes complexes. WolframAlpha permet déjà ce type de réponses grâce au moteur de Mathematica et à sa base de données[6].

Il était prévu que la Wikipédia en hongrois soit la première à mettre en place l'utilisation des données de Wikidata dans Wikipédia. Cependant, avant ceci, le logiciel MediaWiki devait être mis à jour et un client spécifique à Wikidata devait être créé[7]. Les premiers articles en hongrois ont commencé à exploiter Wikidata à la mi-janvier 2013.

Logo original proposé par Planemad.

Le logo a été réalisé par Arun Ganesh, sous le pseudonyme Planemad, et a été sélectionné par la communauté internationale de Wikimedia lors d'un vote qui a eu lieu du 3 au 12 juillet 2012[8]. Sur les 33 propositions faites, ce logo a reçu 89 votes favorables sur près de 1000 votes[9]. Le code-barres compose le mot « wiki » en morse.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Wikidata est une collection d'articles contenant des données et des couples clé-valeur permettant de créer des liens sémantiques vers d'autres articles analogues, formant donc un ensemble de graphes. L'ambition est de former un graphe de connaissance unique.

Wikidata permet d'utiliser les données de son référentiel au sein des projets de la Wikimedia Foundation soit par ajouts spécifiques à la Wikisyntaxe, soit en utilisant le langage Lua.

Risques[modifier | modifier le code]

Selon Techcrunch, le fait que les données de Wikidata, sous licence Creative Commons, puissent être réutilisées par Google, pourrait amener moins de consultations de Wikipédia du fait que les quelque 20 % des requêtes de web sémantique pourraient être directement résolues par le moteur de Google[2].

Par ailleurs, la centralisation de données considérées comme « objectives » pourrait occasionner des problématiques jusque-là confinées aux articles d'une seule Wikipédia d'après Mark Graham. Celui-ci explique que là où l'efficacité sera renforcée pour des données non polémiques comme « Tokyo est la capitale du Japon », les sujets plus polémiques comme la population d'Israël risquent de créer des débats localisés sur Wikidata, et dans une langue qui ne sera pas forcément comprise par les locuteurs du pays ou du sujet concerné en premier lieu[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) Julien L., « Wikidata veut faciliter la mise à jour de Wikipédia », High-Tech, sur Numérama,‎ 31 mars 2012
  2. a, b, c, d, e et f (en) Sarah Perez, « Wikipedia’s Next Big Thing: Wikidata, A Machine-Readable, User-Editable Database Funded By Google, Paul Allen And Others », sur Techcrunch,‎ 30 mars 2012
  3. (en) « Wikimedia launches Wikidata and reports on Wikipedia zero », sur The H open,‎ 31 octobre 2012
  4. (en) Boonsri Dickinson, « Paul Allen Invests In A Massive Project To Make Wikipedia Better », sur Business Insider,‎ 30 mars 2012
  5. (en) Christian Bizer, Jens Lehmann, Georgi Kobilarov, Sören Auer, Christian Becker, Richard Cyganiak et Sebastian Hellmann, « DBpedia - A Crystallization Point for the Web of Data », Journal of Web Semantics, Elsevier, vol. 7, no 3,‎ 2009 (ISSN 1570-8268, lire en ligne)
  6. (fr) Anne-Claire Norot, « Les moteurs de recherche auront-ils réponse à tout ? », sur Les inrockuptibles,‎ 23 juin 2012
  7. (de) Torsten Kleinz, « Wikidata: Daten-Fundus für Wikipedia eröffnet », sur Heise online,‎ 31 octobre 2012
  8. (en) Wikidata needs a logo and you can help!, blog de Wikimedia Deutschland
  9. (en) And the winner is…, blog de Wikimedia Deutschland
  10. (en) Mark Graham, « The problem with Wikidata », Technology, sur The Atlantic,‎ 6 avril 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :