Virtual Regatta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Virtual Regatta

URL virtualregatta.com
Description Jeu en ligne de simulation de courses océaniques en temps réel
Slogan La plus grande communauté nautique au monde !
Type de site jeu en ligne par navigateur
Langue(s) Français - Anglais
Inscription Gratuite (options payantes)
Siège social Boulogne-Billancourt
Drapeau de la France France
Propriétaire Many Players
Créé par Philippe Guigné
Lancement Octobre 2006

Virtual Regatta est un jeu en ligne de simulation de course océanique à la voile en temps réel et de régate. Il a été lancé en France par Philippe Guigné en octobre 2006 à l'occasion de la Route du Rhum 2006. Il rencontre dès sa première édition un premier succès avec 50 000 joueurs[1].

Il s'est rendu célèbre lors de l'édition 2008-09 du Vendée Globe (course à la voile autour du monde en solitaire) et plus encore lors de celle de 2012-13. Cette dernière a été jouée en parallèle de la course réelle par 485 000 Skippers virtuels. Ils se sont affrontés en ligne pendant près de 80 jours dans les mêmes conditions de météo, de règles de course et de parcours.

Il permet de mieux appréhender le fastidieux travail de routage et une part des enjeux décisionnels que les skippers réels doivent gérer dans des conditions de vie allant de très difficiles à périlleuses : fatigue extrême, tempêtes de mers australes, températures polaires, dangers, isolement, etc.

L'engouement pour ce jeu suscite régulièrement l'intérêt des médias français et étrangers. En 2013, pendant le Vendée Globe, le site internet de Virtual Regatta a totalisé plus d'un milliard de pages vues sur google et son journal audiovisuel quotidien a suscité 40 millions de vues.

La société éditrice a reçu le statut d'Établissement Nationale par la Fédération Française de Voile, FFV. Il délivre des licences de voile FFV.

Il fédère la plus importante communauté nautique du monde. Il est partenaire de la plupart des grandes courses à la voile et de nombreux médias[2].

Parmi les jeux en ligne massivement multijoueur par navigateur, il est un des rares serious game.

Son slogan : " La plus grande communauté nautique au monde ! "

Le jeu Virtual Regatta Offshore, "Virtual Regatta"[modifier | modifier le code]

Le jeu consiste à participer à une course au large avec un bateau virtuel sur une carte représentant le parcours. Le joueur doit choisir le meilleur cap et les voiles les plus adaptées aux conditions météorologiques et à l'allure du bateau. En ce sens, le jeu exerce des fonction de skipper (choix de voile, tactique, virement, empannage et routage météorologique. Les bateaux avancent selon un système d'itérations, mettant régulièrement à jour la position du bateau. Le joueur peut gérer son bateau en temps réel depuis un ordinateur individuel ou depuis un smartphone (Androïd et IOS).

Parcours  : Identique à la course réelle.

Départ : En même temps que le départ de la course réelle.

Solo/duo : Le joueur gère seul son bateau. À partir de la Transat Jacques Vabre 2013 (course en double), un mode "Duo" permet de gérer son bateau en constituant un tandem simulant ainsi les conditions réelles de la course.

Interface

Conditions météorologiques : Les conditions sont les mêmes que celles rencontrées par les skippers réels. Elles sont mises à jour quotidiennement à 8 h et à 20 h (UTC/GMT + 1 h) par une nouvelle carte des vents.

Bateau : Au choix du joueur. Couleur et design à personnaliser.

Voiles : Interchangeable entre un foc et un spinnaker. 5 types de voiles supplémentaires (option payante).

Pilote Automatique : Permet de fixer une allure donnée malgré les changements de vent ou de programmer une route au moyen de waypoints (option payante).

Durée : 3 à 90 jours. Equivalente aux courses réelles qui se déroulent simultanément. Elle varie en fonction des épreuves. En général, les premiers skippers virtuels arrivent en même temps que les premiers skippers réels.

Calendrier : Virtual Regatta organise environ 15 courses virtuelles par an. En France, les plus célèbres courses virtuelles organisées par sont le Vendée Globe, la Route du Rhum, la Solitaire du Figaro, le Tour de France à la voile, le Trophée Jules-Verne[3]. A l'étranger, la Volvo Ocean Race (Virtual Regatta assure la prodduction du jeu).

Promotion : Annoncées sur les sites internet de Virtual Regatta, des organisateurs de course, de sponsors et souvent dans la presse.

Prix : Gratuit. Comporte des options payantes qui permettent d'améliorer la performance des bateaux et des skippers.

Profil des joueurs

Profil des joueurs : entre 6 et 86 ans. 80 % des joueurs sont des hommes. La moitié d'entre eux a entre 25 et 45 ans. Ils proviennent de tous les pays et principalement des pays à traditions maritimes, pourtant la moitié des joueurs n'a jamais navigué.

Notons que des joueurs participent également en groupe dans leur entreprise, leur école d'enseignement supérieur, leur réseau d'amis, etc.

Dans le cadre de projets pédagodiques d'année, de nombreuses classes d'école réalisent régulièrement leur course encadrées par leur enseignant. En 2012-13, une récompense a été remis à la première d'entre elle, une classe de CM1 du nord de la France.

Nombre de participants : 70 000 à 480 000 selon les épreuves.

Classement final : Etabli dans l'ordre d'arrivée des joueurs. Le premier reçoit un prix.

Récompenses : Les organisateurs de courses dotent la catégorie "Virtuel" de prix. Exemple : sorties en mer sur des bateaux de course (Penduick, Sodebo, Prince de Bretagne, Votre nom autour du monde), week-end touristiques (Stockolm, Saint-Tropez, ...), Ipad, rencontres avec des skippers célèbres.

Le jeu de régate : Virtual Regatta Inshore, "VRI"[modifier | modifier le code]

Virtual Regatta Inshore est un jeu en ligne de simulation de régates entre deux bouées. Les joueurs s'affrontent lors de régates de 5 à 10 minutes. Ils doivent barrer leur bateau en respectant les règles officielles de courses. Les conditions météorologiques, les perturbations sous le vent des bateaux (dévent) et les conditions de courses sont réalistes.

D'une portée plus pédagogique et ludique, il permet d'appréhender les règles de courses et les fondamentaux de la tactique de course. Les règles de courses du jeux sont celles de l'ISAF : la Fédération Internationale de Voile (International Sailing Federation). La performance et le comportement des bateaux respectent les polaires de vitesse réels des constructeurs.

Une communauté de 600 000 joueurs[modifier | modifier le code]

Le jeu compte dès 2010, près de 600 000 joueurs inscrits. 480 000 joueurs du monde entier participeront au Vendée Globe 2012-13.

Le jeu est rapidement reconnu par les plus grands skippers. Virtual Regatta a organisé des défis avec les navigateurs Loïck Peyron en 2009, Samantha Davies en 2010 et Roland Jourdain en 2011, les trois navigateurs participant à la course virtuelle dans les mêmes conditions que les autres joueurs[4].


Le succès du Vendée Globe Virtuel 2012-13 : 480 000 joueurs[modifier | modifier le code]

vue satellite

Pendant le Vendée Globe 2012-2013, Virtual Regatta connaît un succès retentissant avec 480 000 skippers virtuels, contre 340 000[5],[6] lors de l'édition de 2008-09. Il confirme son leadership dans le domaine des courses virtuelles à la voile. Ces 480 000 skippers s'affrontent pendant 80 jours en même temps que la course réelle et avec les mêmes conditions météorologiques.

La couverture médiatique est très importante. 200 000 joueurs réalisent leur tour du monde virtuel jusqu'au bout en moyenne en 90 jours. Pendant plusieurs jours, il devient le premier site internet français devant Dailymotion. Il est depuis le premier site internet sportif français. Il reste depuis 2008 le premier évènement sportif virtuel du monde.

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

L'audience et la saisonnalité en nombre de retombées est mesurée par KantarMédia[7]. Cette étude a été menée du 1er septembre 2012 à mars 2013. Elle a révélé un pic de 118 retombées le jour du départ de la course.

Télévision (104 Chaînes à majorité françaises) : Bon suivi dans les chaînes : TF1, France 2, France 3, Canal +, Arte, LCI, BFM, M6, iTélé, etc. Plusieurs reportages et interviews de Philippe Guigné, président de Virtual Regatta sur : BFM Business TV, I Télé, D8, etc.

Presse (3 600 titres de la presse française) : Un suivi important de journaux nationaux et P.Q.R. : Libération, Aujourd'hui, L'Express, Télérama, Ouest-France, etc ...

Radio (24 radios nationales et 124 radios régionales) : Bon suivi sur les stations : France Info, RTL, France Inter, Europe1, NRJ, SkyRock, Fun Radio, Chérie FM, ...

Internet : 1 600 sites web éditoriaux

40 millions de vues pour "Virtual Régatta News" :

Au départ du Vendée Globe, Many Players lance un journal vidéo, "Virtual Regatta News" sur le site du jeu. Chaque soir à 20 h, durant 10 minutes les participants reçoivent des nouvelles de la régate virtuelle, des informations météorologiques et des conseils de routage. Le journal remporte un succès important avec 40 millions de vues pendant les 80 jours de course. Le présentateur est Sébastien Destremeau, un régatier professionnel. Son polo rouge et son envoi « A demain 20h00 ! » lancé à la fin de chaque JT, l'ont rendu populaire parmi les joueurs. Ce rendez-vous participera au charme de la course.

Prologue : les 20 skippers du Vendée Globe affrontent les joueurs en ligne.[modifier | modifier le code]

Un prologue est organisé avant le départ de la course. Il permet aux joueurs de Virtual Regatta de se mesurer aux skippers réels lors d'un "run" virtuel à travers l'atlantique. La course part des Sables d'Olonnes, l'équateur constituant la ligne d'arrivée.

Le vainqueur 2012-13 : Lilian Launay[modifier | modifier le code]

Lilian Launay Michel Desjoyaux

À la barre de son bateau virtuel, après avoir fini 66e en 2008-09 , "LLYL" , Lilian Launay a remporté la deuxième édition de la course devant un demi million de participants, dont Yann Elies, skipper professionnel et pour cette édition skipper du bateau Virtuel de France Infos. Il a réalisé un temps de 74 jours, 16 heures et 59 minutes.

Lilian Launay est âgé de 45 ans au moment de la course, habite le nord de Paris. Particularité : il n'a presque jamais navigué. C'est la première fois que le vainqueur est aussi médiatisé.

Repéré par les médias, Lilian Launay est largement sollicité par les médias. Il livre des interviews pour les chaînes de télévision, de radios ou pour la presse écrite. Il reçoit divers prix et récompenses.

Podium du vendée Globe Virtuel 20012-13[modifier | modifier le code]

Classement Bateau Skipper Temps Ecart Distance
1er Llyl Lilian Launay 74j 16h 59min - 27 263,4 milles
2 Soleo44 Matthieu Steff 75j 3h 41min + 10 h 42min 27 008,0 milles
3 Le Prince 38 RKN Alain Bras 75j 3h 58min + 10 h 59min 27 165,6 milles

Classement Officiel des trois premiers joueurs du Vendée Globe Virtuel 2012-13.

Avaries du 14 novembre : 750 000 visites simultanées sur Virtual Regatta[modifier | modifier le code]

Affluence Vendée Globe 12-13

Le mercredi 14 novembre 2012, plus de 700 000 personnes visitent simultanément le site pour jouer ou pour consulter. La demande est telle que le site rencontre des problèmes de connexion. A 20h il est inaccessible ce qui suscite le mécontentement de certains joueurs sur les réseaux sociaux[8]. Many players et OVH, l'hébergeur du site, trouvent des solutions et rétablissent le flux à 1h du matin. Les médias relaient cet évènement ce qui paradoxalement favorise sa promotion. D'autres interruptions de quelques minutes se produiront les jours qui suivent. La situation deviendra normale par la suite.

Podium du premier Vendée Globe Virtuel 2008-09[modifier | modifier le code]

Classement Bateau Skipper Temps Ecart Distance
1er inderweltsein Hugues Fournier 85j 19 h 45min - 26 994 milles
2e sunburnn Erwann Israël 84j 3h 55min + 8h 10min 28 216 milles
3e facealamer-immo Herve Lurton 86j 7h 06min + 11h 10min 27 730 milles

Nombre de joueurs aux courses virtuelles[modifier | modifier le code]

Année Course Nombre de joueurs Nombre d'arrivants Vainqueur Temps du 1er Distance du 1er
2012 Vendée Globe 485 000 202 158 Llyl 74j 16 h 59 min 27 263,4 milles
2010 Route du Rhum 265 000 103 193 Multicoques : bolki
Monocoque : SIGA-SIGA
8j 21 h 0min

10j 17 h 54 min

4 257 milles

3 870 milles

2008-09 Volvo Ocean Race 220 000 Powerof 7
2011 Transat Jacques Vabre 110 000 59 913 Multicoques : Sece56-RKN
Monocoque : golf78
15j 20 h 20 min
14j 22 h 27 min
5 942 milles
5 349 mille
2011 "Pirates des caraïbes" 100 000 27 555 Jupiter56

Autour de Virtual Regatta[modifier | modifier le code]

Virtual Regatta, Établissement National, Fédération Française de Voile.[modifier | modifier le code]

La contribution de Virtual Regatta pour promouvoir les sports nautiques amène la Fédération Française de Voile à accorder à la société éditrice du jeu le statut "d'établissement national". Virtual Regatta devient alors un Club Nautique; il compte 346 licenciés FFV pour la saison 2013. Reconnu comme une "Classe" à part entière, Virtual Regatta peut délivrer un titre officiel de Champion de France.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Virtual Regatta 2.jpeg

Le phénomène suscite l'intérêt d'un romancier déjà auteur de cinq ouvrages : Patrice Baluc-Rittener. Il publie "Sur la vague virtuelle du vendée" aux éditions Atlantica[9]. Récit autobiographique où l'auteur raconte son aventure personnelle à bord de "MacAll" son bateau virtuel sur Virtual Regatta durant le Vendée Globe 2008-09. "MacAll" a réalisé un temps de 88 jours, 11 heurss et 15 minutes.

Format 210x150, 200 pages. Parution le 15 mai 2009. Tirage : 5 000 exemplaires.

Recherche Enseignement Supérieure[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'un mémoire de recherche de fin d'études, Virtual Regatta a fait l'objet de travaux de recherche en marketing de trois étudiants de l'ESC Grenoble. Centré sur le marché du "serious game"; il aborde des problématiques de stratégies Web-marketing à partir d'une approche nethnographique (ethnographie du web). Conclusion : Il expose des applications managériales possible pour le marketing et la stratégie. Par ailleurs, la qualité des conditions d'apprentissages qu'offre le serious game ouvre de nouvelles voies dans les domaines de la formation professionnelle et du e-learning.

Courses Actuelles[modifier | modifier le code]

( mise à jour le 12/07/14 )

− Tour de France à la voile: http://www.virtualregatta.com/index_tourvoile2014.php

− Record de L'atlantique Nord: http://www.virtualregatta.com/index_atlrecord2014.php

− Défi Yvan Bourgnon: http://www.virtualregatta.com/index_defiYB2013.php

− Clipper RTW: http://www.virtualregatta.com/index_clipper2013.php

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erwan Cario, « Virtual Regatta, le jeu en ligne qui met les voiles », sur ecrans.fr, Libération,‎ décembre 2008 (consulté le 28 octobre 2010)
  2. Bertrand-Régis Louvet (Le Parisien), «Virtual Regatta » hisse les voiles sur lequipe.fr, sur brl-tv.blog.leparisien.fr,‎ 11 novembre 2009
  3. « Présentation Virtual Regatta » (consulté le 28 octobre 2010)
  4. Flavien Bascoul, « Pourrez-vous battre Loïck Peyron ? », Voiles et Voiliers,‎ 12 juin 2009 (lire en ligne)
  5. Marylise Kerjouan, « Le Vendée Globe virtuel épuise aussi les hommes », Ouest-France,‎ 27 janvier 2009 (lire en ligne)
  6. Fédération française de voile, « Virtual Regatta : du virtuel au réel », sur ffvoile.net,‎ avril 2009 (consulté le 28 octobre 2010)
  7. KantarMédia : Bilan d'impact Virtual Regatta, 1er Septembre - 30 Mars, 15 mars 2013
  8. Mickaël Louédec, « Vendée Globe. Les joueurs de Virtual Regatta en colère après le plantage », Ouest-France,‎ 15 novembre 2012 (lire en ligne)
  9. Patrice Baluc-Rittener, "Sur la vague virtuelle du vendée", Éditions Atlantica, ISBN 978-2-7588-0229-7, mai 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]