Varadero (station balnéaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Varadero
Varadero
Vue sur Varadero
Vue sur Varadero
Administration
Pays Drapeau de Cuba Cuba
Province Matanzas
Démographie
Population 21 170 hab. (2010)
Densité 441 hab./km2
Géographie
Coordonnées 23° 09′ 26″ N 81° 13′ 47″ O / 23.157222, -81.22972223° 09′ 26″ Nord 81° 13′ 47″ Ouest / 23.157222, -81.229722  
Altitude 4 m
Superficie 4 800 ha = 48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cuba

Voir sur la carte Cuba administrative
City locator 14.svg
Varadero

Varadero, aussi appelée Playa Azul, est un centre urbain de la province de Matanzas, à Cuba, qui fait partie de la municipalité de Cardenas[1]. Située sur la côte nord de Cuba, Varadero est une station balnéaire populaire, l'une des plus grandes dans les Caraïbes, essentiellement fréquentée par des touristes canadiens et européens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Varadero est située sur la péninsule de Hicacos, à 140 kilomètres à l'est de La Havane, à l'extrémité orientale de l'autoroute Via Blanca. La péninsule ne fait que 1 200 mètres à son point le plus large et est séparée de l'île de Cuba par le canal de Kawama. Elle est reliée à l'île par un pont à bascule. Ce morceau de terre s'étend de l'île vers le nord-est, et son extrémité, Punta Hicacos, est le point le plus septentrional de l'île de Cuba et le plus proche des États-Unis. À l'extrémité nord de la péninsule se trouve une réserve naturelle avec des forêts vierges et des plages.

Climat[modifier | modifier le code]

Varadero, comme quasiment tout Cuba, bénéficie d'un climat tropical. Les températures moyennes vont de 22 °C en janvier et février jusqu'à 28 °C en août. Le thermomètre descend rarement au-dessous de 10 °C. Les précipitations sont les plus intenses en juin et en octobre, et les moins fortes de décembre à avril. Le total annuel moyen est de 1 200 mm. Les ouragans qui frappent régulièrement l'île touchent généralement la côte sud si bien que les destructions à Varadero sont souvent moins importantes que dans d'autres parties du pays.

Relevé météorologique de la Havane
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 18 18 19 21 22 23 23 24 23 23 21 19 21,16
Température maximale moyenne (°C) 26 26 27 28 29 30 31 31 31 29 27 26 28,42
Précipitations (mm) 63,5 68,58 45,72 53,34 99,06 182,88 106,68 99,06 144,78 180,34 88,9 58,42 1 191,26
Source : weather.com


Histoire[modifier | modifier le code]

La plage

Varadero est d'abord et avant tout une destination touristique, avec un million de visiteurs par an, et possède plus de 20 kilomètres de plages de sable blanc. Les premiers touristes commencèrent à fréquenter Varadero dès les années 1870 et elle fut considérée pendant des années comme une destination d'élite. Le tourisme se développa dans les années 1930 lorsque Irénée Dupont de Nemours, un milliardaire américain, y fit construire un domaine. Toutefois, après la révolution cubaine, en 1959, la plage fut ouverte au peuple cubain et tous les riches propriétaires furent expropriés.

Bien que le président cubain Fidel Castro fût opposé au développement du secteur touristique dans l'île, considéré comme une marque de décadence capitaliste, lui-même dut accepter son essor à partir de 1990, lorsque la crise économique frappa le pays. De luxueux hôtels furent alors construits à Varadero, puis finalement dans presque toute l'île, à l'aide de capitaux étrangers, après la dépénalisation du dollar américain. Varadero cesse d'être une plage presque sauvage réservée à la population cubaine pour devenir une zone exclusive de tourisme étranger à laquelle le citoyen cubain n'a plus accès, sauf dans certaines zones restreintes.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Varadero est surtout visité par des touristes européens et canadiens. Le nombre de touristes américains visitant Varadero, quoiqu'en augmentation, est limité par les strictes restrictions interdisant aux citoyens américains de se rendre directement à Cuba depuis les États-Unis. L'aéroport Juan Gualberto Gomez de Varadero est le deuxième aéroport en importance sur l'île de Cuba après l'Aéroport International José Martí à La Havane.

Punta Hicacos[modifier | modifier le code]

Les amateurs d'espaces naturels seront ravis par la splendide réserve naturelle de Punta Hicacos. Il est possible de visiter plusieurs grottes, notamment Cueva de Ambrosio et ses fresques précolombiennes, un lagon (Laguna de Mangon) et de nombreuses plages désertiques. La péninsule est également un emplacement de choix pour les amateurs de plongée, car elle compte 23 sites de plongée.

Parque Josone[modifier | modifier le code]

Le célèbre Parque Josone, complètement emmuré, fut construit en 1942 par José et Onelia (d’où son nom, par contraction), un couple richissime qui installa sa propriété sur un terrain vendu par Dupont de Nemours.

Mansion Xanadu (ou Casa Dupont) – Golf de Varadero[modifier | modifier le code]

C’est Irénée Dupont de Nemours qui, vers 1930, fut à l’origine de la création de Varadero, Sa maison (Mansion Xanadu) reste le témoignage de cette époque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]