Une pure formalité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une pure formalité (titre original : Una Pura formalità) est un film italo-français réalisé par Giuseppe Tornatore, sorti en 1994.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film commence par un gros plan sur un coup de feu tiré de la bouche d'un revolver. S'ensuit, dans un sous-bois frappé par un déluge, la fuite éperdue d'un homme aussitôt interpellé par une brigade de police. Comme il n'a pas ses papiers, il est emmené au poste, endroit d'une vétusté archaïque, où son attitude confuse et suspecte va amener le commissaire à le mettre en garde à vue. Cet homme se révèle être l'auteur de talent et de renom Onoff, dont le commissaire est fan et connait l'œuvre par cœur. Va s'engager entre les 2 hommes au cours d'un long et dur interrogatoire, une dialectique soutenue qui ira en s'accélérant vers la fin du film, livrant la clé de l'histoire ; à ce moment on entendra un piège à souris claquer dans l'armoire.

L'écrivain se confessant peu à peu révèle son for intérieur. On apprend qu'il a inventé sa biographie officielle, qu'inspiré par un clochard génial qui fut son plus grand ami et son mentor, il ne pensera jamais atteindre le niveau de son maitre et que son écriture n'est qu'une douloureuse catharsis. À la fin du film, l'interrogatoire amène l'écrivain à se souvenir qu'il s'est suicidé. D'autres éléments "surnaturels" amènent peu à peu à comprendre que le commissariat et ses hôtes ne se trouvent pas dans le monde réel : le piège à souris entendu s'avère vide, l'écrivain ne peut se faire entendre au téléphone, et surtout, il ne porte pas la blessure du coup du feu qu'il s'est porté en se suicidant. L'écrivain enfin confessé est devenu un homme apaisé au moment où il est emmené hors du commissariat vers une destination inconnue.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]