Vittorio Cecchi Gori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vittorio Cecchi Gori (né à Florence le ) est un homme d'affaires, homme politique, dirigeant sportif et producteur de cinéma italien. C'est le fils du célèbre producteur de cinéma Mario Cecchi Gori.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vittorio Cecchi Gori travaille dans l'entreprise cinématographique de son père en étroit contact avec celui-ci. Avec lui, il produit par exemple Le Facteur qui gagne un Oscar pour la meilleure musique de film.

Lorsque son père Mario Cecchi Gori meurt, il décide d'élargir le champ de ses activités et à casser le dipôle télévisé italien. En 1995, il acquiert les chaînes Videomusic et Telemontecarlo et entre dans le capital de Telepiù. Il continue avec succès l'activité de producteur cinématographique, en produisant un grand nombre de film parmi lesquels La vie est belle qui a remporté trois Oscars : celui de la meilleure musique de film, celui du meilleur film étranger et celui du meilleur acteur principal pour Roberto Benigni (également réalisateur du film).

En 2000, en raison de difficultés économiques combinées, il est contraint de tout vendre, conservant toutefois en sa possession de nombreuses salles de cinéma dans les grandes villes italiennes.

Entre 1993, année de la morte de son père, et jusqu'en 2002, il est président de la Fiorentina, un club de football avec lequel il gagne une Coupe d'Italie de football, une supercoupe en 1996 et une autre coupe d'Italie en 2001), tout en étant impliqué, en 2001 et 2002, dans de graves crises financières, parmi lesquelles la faillite de son club.

Actif également en politique, il est élu sénateur du Parti populaire italien entre 1994 et 1996. Au moment du vote de confiance au premier gouvernement Berlusconi, il s'absente de la salle, favorisant ainsi la mise en place du nouveau Premier ministre. En 1996, son mandat est reconduit le premier collège électoral de la région Toscane. En 2001, il se porte candidat du parti L'Olivier dans le collège de Acireale, mais il ne recueille que 33 % des voix. La même année, il est l'objet d'une enquête pour achat de votes, car il est soupçonné d'avoir payé les supporters de l'Acireale Calcio. En vue des élections générales de 2006, il décide de se porter candidat dans la première circonscription du Latium : il est de fait chef de liste à la chambre des députés pour le parti Mouvement pour les autonomies, allié à la Ligue du Nord, mais n'est pas élu.

Il est marié entre 1983 et 2000 à l'ex-actrice Rita Rusic, laquelle a lancé après leur séparation sa propre activité de production cinématographique. Il a ensuite eu une relation avec l'actrice Mara Meis pendant 3 ans. Il a eu une longue relation avec l'actrice et styliste Valeria Marini, qui l'a soutenu même pendant sa faillite économique.

Affaires judiciaires[modifier | modifier le code]

En juillet 2001, Vittorio Cecchi Gori est informé d'une enquête préliminaire pour blanchiment d'argent. Pendant une perquisition liée à l'enquête, dans un appartamento de sa résidence romaine du Palais Borghèse, en présence de Valeria Marini qui vivait à l'époque avec lui, on trouve dans un coffre-fort une quantité conséquente de cocaïne[1].

Le 29 octobre 2002, il est arrêté pour la faillite du club de football de la Fiorentina. En novembre 2006, il est condamné pour cette affaire après épuisement de tous les recours à trois ans et quatre mois de prison, dont trois couverts par une grâce.

Il est arrêté le 3 juin 2008 à Rome, avec pour chef d'accusation la banqueroute de la société Safin Cinematografica[2]. Il Tribunale di Roma nel 2009, in seguito al fallimento della Fiorentina, di cui Cecchi Gori è stato presidente mette in vendita la residenza romana dell'imprenditore. Si trattava di un appartamento di 950 metri quadrati all'interno di Palazzo Borghese, valutati complessivamente oltre 24 milioni di euro[3],[4],[5]. Il est à nouveau arrêté le 25 juillet 2011 avec le même chef d'accusation : dans le cours de l'enquête, il est apparu qu'il avait détourné les biens du patrimoine social de la société Fin.Ma.Vi. SPA, provoquant un passif d'environ 600 millions d'euros. Le 1er février 2013, le procès se conclut par une condamnation à 6 ans de prison et à la confiscation du capital social des sociétés Cecchi Gori, Cinema e Spettacolo et New Fair Film, confirmant en outre la mise sous séquestre des parts des sociétés Adriano Entertainment et Vip 1997[6].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Avec son père
Seul

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Fiorello, Versace, Calissano: l'Italia e la coca », Corriere della sera,‎ 13 octobre 2005 (lire en ligne)
  2. (it) « Cecchi Gori arrestato per bancarotta », La Stampa,‎ 3 juin 2008 (lire en ligne)
  3. (it) « Crac, impero Cecchi Gori all'asta a Palazzo Borghese 5 case per oltre 7 milioni », La Repubblica,‎ 14 mars 2012 (lire en ligne)
  4. (it) « Cecchi Gori: all'asta le sale della galleria di Palazzo Borghese -2- », Radiocor,‎ 14 mars 2012 (lire en ligne)
  5. (it) « Cecchi Gori: all'asta le sale della galleria di Palazzo Borghese », Corriere della Sera,‎ 14 mars 2012 (lire en ligne)
  6. (it) « Vittorio Cecchi Gori condannato a 6 anni per bancarotta Safin », Il fatto quotidiano,‎ 1er février 2013 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]