Traître sur commande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Traître sur commande (The Molly Maguires) est un film américain de Martin Ritt, sorti en 1970, avec Sean Connery et Richard Harris.

Le titre original fait référence au nom de la société secrète irlandaise qui réalisa de nombreux sabotages dans les mines de Pennsylvanie au XIXe siècle, les Molly Maguires[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film raconte comment un détective s’infiltre dans la société secrète qui lutte contre l’exploitation des mineurs par les propriétaires des mines, d’après un roman d’Arthur H. Lewis. Il s’inspire de faits réels, et met en avant le chef des Mollies et sa volonté de justice sociale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le film adopte un format sobre : le premier dialogue commence à la 15e minute du film ; le personnage de Sean Connery, présent dès les premières minutes, ne dit pas un mot avant la 40e minute. L’exploitation des mineurs (adultes et enfants) par les propriétaires des mines, au mépris de leur sécurité et de leur santé, est filmée comme étant la cause du terrorisme ouvrier[1], cette longue mise en place sans dialogues rend évidente la révolte future des ouvriers[2]. Le personnage le plus réussi du film est celui interprété par Harris, charmeur, bon vivant, et plein d’ambiguïtés : il mêle immoralité individuelle et révolte sociale[1].

Le film, qui ne laisse aucun espoir en annonçant la défaite des révoltés, est un échec commercial : son budget de 11 millions de dollars n’est couvert qu’à hauteur de 10 % par les rentrées du film.

La musique du film est composée par Henry Mancini (La Panthère rose, Charade...), en remplacement de la musique prévue à l’origine, écrite par Charles Strouse. Mancini fait un large usage de la musique modale irlandaise, utilisant les instruments traditionnels : harpe irlandaise, flûte irlandaise et squeezebox, et signe ce qui est considéré comme sa meilleure composition, dont le disque est aujourd’hui rare et recherché par les collectionneurs.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film a été presque entièrement filmé à Eckley, en Pennsylvanie, une ancienne ville minière à l’abandon. Le tournage a sauvé la ville de la ruine complète : après le tournage, elle est donnée à la Pennsylvanian Historical and Museum Commission, qui en fait un musée. Quelques scènes ont été tournées à Jim Thorpe.

Une copie neuve du film a été présentée au festival de Cannes en 2009 dans le cadre de Cannes Classics[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Thomas Sotinel, « Cinéma : un diamant noir dans une mine de charbon », Le Monde, 11 septembre 2009, p 23
  2. Bruno Icher, « The Molly Maguires : La barre à mine est ressortie », Libération, 9 septembre 2009, disponible en ligne, consulté le 13 septembre 2009
  3. Site officiel du festival.