Norma Rae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rae.

Norma Rae est un film américain réalisé par Martin Ritt, sorti en 1979.

Le scénario est basé sur le livre Crystal Lee: A Woman of Inheritance (littéralement  : Crystal Lee : une femme d'héritage) du journaliste Henry « Hank » Leiferman, du New York Times, sorti en 1975, et qui raconte l'histoire vraie de la militante syndicaliste Crystal Lee Sutton et de son combat, dans les années 1970, aux côtés du syndicaliste Eli Zivkovich pour affilier les employés de l'usine J.P. Stevens de Roanoke Rapids (Caroline du Nord, aux États-Unis) au syndicat des employés de l'industrie du vêtement et du textile ACTWU (Amalgamated Clothing and Textile Workers Union). En particulier, la scène dans laquelle, avant de se faire expulser de l'usine par la police, Norma Rae, renvoyée de l'usine, prend un morceau de carton, écrit dessus le mot UNION, et monte sur sa table de travail en le brandissant à ses collègues, ceux-ci coupant les uns après les autres leur machine, est véridique. Crystal Lee Sutton est morte d'un cancer en 2009 à l'âge de 68 ans[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Norma Rae (Sally Field) est une veuve, mère de deux enfants[2] qui vit avec ses parents et travaille, tout comme eux, à l'usine textile d’une petite ville baptiste du Sud des États-Unis. Les conditions de travail des ouvriers de la fabrique sont très mauvaises, et aucun d’eux n’est syndiqué. C'est pour cela qu'un syndicaliste new-yorkais, Reuben Warshowsky (Ron Leibman) vient à l'usine pour convaincre les ouvriers de l'importance de créer un syndicat dans l'usine. Norma Rae, plus indépendante d’esprit, est la première à s’engager avec lui et commence à lutter pour améliorer les conditions de travail des ouvriers de l’usine, ce qui passe par la création d’un syndicat (aux États-Unis, il faut un vote des ouvriers pour la création d’un syndicat à l’intérieur d’une usine). Avec beaucoup de difficultés et l'aide de Reuben elle parvient à monter un syndicat dans l'usine et trouve un sens à sa vie. Le film est spécifique du cinéma social américain des années 1970[3].


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.southernstudies.org/2009/09/real-norma-rae-dies-of-cancer-after-insurer-delayed-treatment.html
  2. http://www.premiere.fr/film/Norma-Rae-552871
  3. Le Monde-Télévision du 25/26 mai 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]