Tour du Midi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour du Midi
Image illustrative de l'article Tour du Midi
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Ville Saint-Gilles
Adresse 2-4 avenue Paul-Henri Spaak
Coordonnées 50° 50′ 16″ N 4° 20′ 15″ E / 50.837778, 4.337550° 50′ 16″ Nord 4° 20′ 15″ Est / 50.837778, 4.3375  
Histoire
Construction de 1962 à 1967
Rénovation 1996
Usage(s) Bureaux
Architecture
Hauteur de l'antenne 165 mètres
Hauteur du toit 150 mètres
Hauteur du dernier étage 145 mètres
Nombre d'étages 38
Niveaux en sous-sols 3
Superficie 110 000 m2
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Tour du Midi

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Tour du Midi

La Tour du Midi (en néerlandais : Zuidertoren) est la plus grande tour de Belgique. Elle est haute de 150 m et se trouve en face de la gare du Midi.

Attention à ne pas la confondre avec la Tour des Finances qui mesure 144 mètres et se trouve près du Jardin Botanique, le long de la petite ceinture.

L’ancien propriétaire, la Caisse Nationale des Pensions pour Employé commença la construction de la tour en 1961 et l’acheva en 1967. La Tour appartient actuellement à l’Office national des Pensions, d’où son surnom de « Tour des pensions ».

Depuis, le bâtiment a été rénové, les façades de verres ont été remplacées et l’intérieur a été adapté aux normes actuelles : suppression de l’amiante, la mise à niveau du réseau électrique. L’accueil et l’espace destiné aux visiteurs ont aussi été relookés.

Construction audacieuse et unique[modifier | modifier le code]

La technique utilisée pour construire la tour du midi était audacieuse et unique. Chaque étage de la tour est suspendu à un socle qui forme le noyau central de la tour.

Ce noyau central contient les escaliers, les ascenseurs, les sanitaires et autres locaux techniques. Ce noyau central occupe 40 % de la superficie du bâtiment, il reste donc 60 % de la superficie pour les espaces de bureaux. De plus le socle ne repose pas sur le sol mais sur des fondations munies de vérins capables de redresser la tour en cas de tremblement de terre.

Le bâtiment compte 37 étages qui reposent sur des poutres maitresses accrochées au noyau central telles des branches accrochées à leur tronc. Ces poutres sont au nombre de 144 et font 40 mètres de long et pèsent 40 tonnes chacune.

Cette technique permet d’éviter l’utilisation de colonnes, ce qui libère de grands espaces utiles. Les poutres maitresses sont alternées aux étages pairs et impairs de manière à éviter les problèmes de connexion à leur intersection.

Ces poutres ont été précontraintes lors de leur fabrication via la technique élaborées par l’ingénieure Lipski : Préflex. Cette technique est utilisée afin d’éviter les déformations dues aux poids des étages.

Comme l’immeuble du Berlaymont (abritant les services de la Commission européenne), la tour n’est arrimée au sol que par son noyau central. Dégagé, à la base, sur une hauteur de 8 mètres, il baigne dans des bassins dont l’eau sert à alimenter le système de refroidissement du conditionnement d’air des étages inférieurs.

Des sculptures en métal de Jean-Pierre Ghysels et Jacques Moeschal animent les jets d’eau par des ressauts successifs.

Un bâtiment bas de trois étages (le « Bloc B »), très allongé, y est relié par une passerelle (qui joint ainsi le deuxième étage de chacun des bâtiments).

Construction de la Tour du Midi

Accès[modifier | modifier le code]

Métro de Bruxelles
Ce site est desservi par la station de métro : Gare du Midi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]