Tour de la Grue jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de la Grue jaune
La Tour de la Grue jaune, par le peintre Xia Yong (en), dynastie Yuan.
La Tour de la Grue jaune, par le peintre Xia Yong (en), dynastie Yuan.
Présentation
Date de construction 1985 (tour actuelle)
Géographie
Pays Chine
Subdivision administrative Hebei
Localité Wuhan
Localisation
Coordonnées 30° 32′ 50″ N 114° 17′ 50″ E / 30.547146, 114.29714430° 32′ 50″ Nord 114° 17′ 50″ Est / 30.547146, 114.297144  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Tour de la Grue jaune
Dernière version en date de la Tour de la grue jaune

La tour de la Grue jaune (Chinois: ; Pinyin: Huánghè lóu), ou pavillon de la Grue jaune, est un bâtiment de grande importance pour l'histoire de l'art chinois, édifié à Wuhan, province de Hubei, dans la république populaire de Chine. Son plus haut balcon offre une belle vue du fleuve Yangtze à l'Ouest. À l'Est de la colline on peut également, pour quelques yuans, faire sonner la grande cloche du temple.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est située sur Shéshān (蛇山, « Colline du serpent »), la tour a été détruite de nombreuses fois au cours de ces presque 2000 ans d'histoire et reconstruite de formes différents à chaque époque. La construction actuelle date de 1985 tente de conserver le style architectural des anciennes versions mais la structure est faite de matériaux modernes et possède un ascenseur.

Le premier bâtiment a été construit en 223, au cours de la période des Trois Royaumes, en bois. Au fil des années, la tour a été plusieurs fois détruite, souvent par le feu. Par conséquent, maintenant, à l'intérieur de la tour, à peu-près seules les tables sont en bois.

Poésie[modifier | modifier le code]

Cui Hao (en) (Modèle:Chionosi), un célèbre poète de la dynastie Tang, a visité la structure, telle qu'elle était au début du VIIIe siècle. Son poème intitulé « La Tour de la Grue jaune » fit de la tour le bâtiment le plus célèbre de la Chine méridionale. Ce poème raconte qu'un universitaire, se tenant debout dans la tour, aperçut une grue en vol. Il lui demanda de s'atteler sur son dos et de faire une promenade. Elle le conduisit au palais céleste, et on ne le revit jamais.

Cui Hao, (, Cuī Hào) « La Tour de la grue jaune », 《》.

昔人已乘黃鶴去,
此地空餘黃鶴樓。
黃鶴一去不復返,
白雲千載空悠悠。
晴川歷歷漢陽樹,
芳草萋萋鸚鵡洲。
日暮鄉關何處是?
烟波江上使人愁。

Ici un autre poème qui relate l'évènement écrit par Li Bai.

黃鶴樓送孟浩然之廣陵
故人西辭黃鶴樓,
烟花三月下揚州。
孤帆遠影碧空盡,
唯見長江天際流。

que l'on pourrait traduire à peu près par:

Mon vieil ami a fait ses adieu à l'ouest, ici à la Tour de la grue jaune,
En ce troisième mois où un nuage de saule fleurissent, il va à Yangzhou.
Le voile solitaire est une ombre lointaine, au bord d'un bleu vide,
Du ciel je ne vois plus que le débit du fleuve Yangzi au lointain horizon.

La Tour de la grue jaune est aussi un poème écrit par Mao Zedong, en 1927.

Vues de l'édifice[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]