Tostig Godwinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tostig Godwinson (vers 102625 septembre 1066), fut comte de Northumbrie et le frère d'Harold II, le dernier roi saxon d'Angleterre.

Famille[modifier | modifier le code]

Tostig était le troisième enfant de Godwin, comte de Wessex et de Kent, et de Gytha Thorkelsdóttir.

En 1051, il épouse Judith, la fille de Baudouin IV de Flandre, qui est également la tante maternelle de Mathilde, l'épouse de Guillaume le Conquérant. Après la mort de Tostig, leur deux fils se réfugieront en Norvège, alors que Judith se remariera avec le duc Welf IV de Bavière.

Règne sur le comté de Northumbrie[modifier | modifier le code]

Toujours en 1052, Tostig et son frère furent bannis de Northumbrie dans laquelle ils retourneront en force en 1052. Trois ans plus tard, en 1055, Tostig devient comte de Northumbrie à la mort du souverain précédent, Siward. Dans le but de conforter son emprise sur la partie nord du comté, il décrète la loi martiale. Ceux qui violaient son autorité se retrouvaient sévèrement punis, ce qui le rendit extrêmement impopulaire.

Les Northumbriens se révoltèrent contre Tostig en 1065 et le remplacèrent par Morcar, le frère du comte Edwin de Mercie, qui déclara Tostig hors la loi. Les rebelles forcèrent Tostig à fuir vers le sud, où ils le suivirent jusqu'à ce qu'ils rencontrent son frère Harold à Oxford. Ce dernier, pour servir ses ambitions, apporta son soutien aux rebelles, contraignant son propre frère à connaître à nouveau l'exil.

L'exil[modifier | modifier le code]

Il partira d'abord pour les Flandres, puis il rejoindra Guillaume le Conquérant en Normandie qui préparait l'invasion de l'Angleterre. Tostig apportera son soutien à Guillaume contre son frère et ménera quelques raids contre l'île de Wight et les côtes du Kent. Plus tard, il partit pour la Norvège, où il rejoindra le roi Harald III qui est temporairement allié avec Guillaume.

Ils traverseront ensemble la mer du nord et porteront leurs forces en Northumbrie. Les comtes Morcar et Edwin furent battu à Fulford, ce qui assurait la revanche de Tostig sur les northumbriens. Il continuera à suivre les forces viking d'Harald au travers du Yorkshire où ils remportent d'autres victoires et prennent la ville d'York.

Toutefois, Harold marche vers le nord avec son armée et arrête l'invasion non loin de York. La bataille de Stamford Bridge verra l'affrontement des deux armées, le 25 septembre 1066, où Tostig et Harald perdront la vie. Harold, victorieux, doit alors repartir vers le sud affronter Guillaume dont les troupes viennent de débarquer.