Tony Montana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montana (homonymie).
Tony Montana
Personnage de fiction apparaissant dans
Scarface (film, 1983).

Décès 1983
Sexe Masculin
Espèce Humain
Activité(s) street tisseur

Interprété par Al Pacino
Film(s) Scarface
Première apparition Scarface

Antonio "Tony" Montana dit Scarface est un héros cinématographique et vidéoludique. Il est le personnage principal du film Scarface (surnom qui signifie « le Balafré »), de Brian De Palma sorti en 1983 et du jeu vidéo Scarface : The World is Yours (2006). Tony Montana est interprété par l'acteur américain Al Pacino.

Histoire de Tony « Scarface » Montana[modifier | modifier le code]

Antonio Montana, dit Tony, est un petit malfrat expulsé par le régime cubain en 1980. À son arrivée sur le sol américain, il sera accueilli dans un camp de réfugiés avec son ami de longue date, Manolo Ribera (dit Manny) et Angel. Manny leur trouve une combine leur permettant de se procurer une carte verte américaine contre un contrat d'assassinat qu'ils honorent en exécutant un ressortissant communiste du camp.

Grâce à leur carte verte, ils trouvent un petit boulot dans une cabane à frites de Miami. Tony prononce alors une des phrases culte du film : « J'ai des mains faites pour l'or et elles sont dans la merde ». En effet, travailler pour quelques dollars ne correspond pas à l'idée qu'ils se font du rêve américain. Omar Suarez, le bras droit d'un caïd de la pègre locale, leur propose alors 500 dollars pour décharger de la marijuana d'un bateau. Tony se révolte, il désire beaucoup plus d'argent et de responsabilité. Il lui sera donc offert 5000 $ pour faire ses preuves lors d'un rendez-vous armé pour acheter 2 kilos de cocaïne à un revendeur qui essaie de les doubler. Les choses tournent à la boucherie mais Tony et ses complices prennent l'avantage grâce à leur sang-froid et leur parfaite insensibilité ; ils fuient avec l'argent et la drogue du dealer. Frank Lopez, le patron de Suarez, les recrute alors, ayant surtout de l'intérêt pour Tony, qu'il utilisera comme son porte-flingue, pour protéger Omar durant des transactions avec un caïd de la drogue en Bolivie, Alejandro Sosa.

Mais Omar se fait tuer et Tony cherche à pousser son patron à faire des affaires avec Sosa, entraînant ainsi des tensions entre les deux hommes. De plus, séduit par Elvira, la femme de Frank, il tente de la séduire à plusieurs reprises (devant Frank lui-même !), ce qui pousse son patron à engager deux tueurs à gages afin de se débarrasser de Tony. Mais Tony s'en sort vivant et, devinant qui a engagé les tueurs à gages, décide de se venger et tue son patron (tuant par la même occasion Mel Bernstein, un policier corrompu). À la suite de cet épisode, Tony Montana connaît une ascension sociale fulgurante et spectaculaire, le poussant à la tête de son propre empire, grâce aux profits de la vente de cocaïne. Malheureusement, Tony devient vite paranoïaque et dépendant à la cocaïne (ce qui peut expliquer sa paranoïa) et ce malgré le conseil donné par son défunt patron, à savoir ne jamais être dépendant de sa propre drogue. Il commence à être extrêmement méfiant envers ses plus fidèles associés. Sa femme est également moins dépendante à la cocaïne.

Se faisant piéger par la police, lorsqu'à la recherche de plus de profit il cherche à changer de blanchisseurs d'argent, Tony devra accomplir au moins trois ans de prison ferme. Ne supportant pas cette idée, il accepte de participer à un attentat à la voiture piégée, en échange duquel Sosa lui assure qu'il ne fera pas de prison. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu : en effet, l'homme est accompagné de sa femme et de ses enfants, ce qui implique que pour tuer l'homme, il devra tuer une femme et des enfants innocents. Sa conscience l'empêche alors d'accomplir son contrat, déclenchant la colère d'Alejandro Sosa qui lui déclare la guerre.

Par la suite, il tue son meilleur ami Manny, ce qui indirectement déclenche la mort de sa sœur. Durant la scène finale, il tient tête héroïquement à une vingtaine d'assaillants (recevant plusieurs balles, sans vraiment les sentir, anesthésié par sa propre cocaïne), avant de se faire tuer par l'associé de Sosa qui passera discrètement derrière lui avec un fusil à canon scié. À la suite d'un coup de feu mortel, Tony est projeté dans le vide et finit par tomber dans sa fontaine raide mort. C'est alors que l'on voit Tony flotter dans l'eau avec, au premier plan, une statue représentant la Terre, dans laquelle est inscrit la fameuse phrase « The World is Yours » (littéralement : Le monde est à toi).

Histoire alternative de Tony Montana[modifier | modifier le code]

Tony Montana survit à la fusillade durant la scène finale, tuant celui qui, dans le film, l'attaque par derrière. Après avoir repris son manoir des mains des autorités locales en les corrompant, il regagne petit à petit ses affaires, sa réputation et sa fortune. Revenu au sommet de sa gloire, il se venge de son éternel rival Sosa dans une violente attaque et ainsi reprend ce qui lui revenait (d'après sa phrase mythique) :
- Manolo Ribera : « (…) et qu'est-ce qui te revient, à toi, Tony ? »
- Tony : « Le monde, chico, et tout ce qu'il y a dedans ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]