Tofik Bakhramov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tofik Bakhramov sur un timbre azerbaïdjanais édité en 1997

Tofik Bakhramovitch Bakhramov (en azeri Tofiq Bahramović Bəhramov, en russe Тофик Бахрамов), né le 29 novembre 1925 et mort le 12 octobre 1993, est un arbitre soviétique (azerbaïdjanais) de football. Il est principalement connu pour avoir, comme arbitre de touche lors de la finale de la coupe du monde 1966, permis la validation du but controversé lors de la prolongation, offrant la victoire aux Anglais. Le principal stade d'Azerbaïdjan porte aujourd'hui son nom : le stade Tofiq-Béhramov, à Bakou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait à Aghjabadi, alors en République socialiste fédérative soviétique de Transcaucasie (aujourd'hui en Azerbaïdjan). Il combat sur le front russe pendant la Seconde Guerre mondiale[1]. Après guerre, il joue au FK Neftchi Bakou[1], le principal club d'Azerbaïdjan qui évolua en Première division d'URSS, avant qu'une blessure ne stoppe sa carrière[1]. Il devient alors arbitre, arbitrant des matchs importants en Union soviétique[2], puis arbitre international FIFA, principalement grâce au complexe équilibre diplomatique au sein de la fédération internationale[1]. Il arbitrera ainsi une demi-finale de coupe d'Europe entre Manchester United et le Real Madrid en 1968 et Pérou-Maroc lors de la coupe du monde de 1970 au Mexique.

Il deviendra internationalement connu lors de la finale de la coupe du monde 1966 opposant l'Angleterre à l'Allemagne au stade de Wembley et où il est l'un des deux arbitres de touche. Alors que les deux équipes sont à égalité 2-2 et que l'on joue la prolongation, l'attaquant anglais Geoffrey Hurst, à la 100e minute, frappe le ballon qui vient heurter le dessous de la barre transversale de la cage allemande puis retombe sur ou derrière la ligne, ressort du but et est renvoyée en corner par un défenseur allemand.

L'arbitre suisse Gottfried Dienst hésite et va questionner son juge de touche, Tofik Bakhramov, qui lui indique que la balle a bien franchi la ligne et donc que le but est valide, une décision toujours discutée aujourd'hui. Ce but permit aux Anglais de gagner la coupe du Monde même s'ils marqueront un 4e but à l'ultime minute de la prolongation mais alors que toute la défense allemande était montée dans la surface adverse[1].

Article détaillé : But de Wembley.

En 1991, avec l'effondrement de l'URSS, l'Azerbaidjan devient indépendante. Tofik Bakhramov deviendra très brièvement secrétaire général de la toute nouvelle Fédération azerbaïdjanaise de football[1]. Il meurt 2 ans plus tard, en 1993 à Bakou à l'age de 67 ans.

Supporters de l'équipe d'Angleterre de football entourant le fils de Tofik Bakhramov avant un match Azerbaïdjan - Angleterre à Bakou en octobre 2004

Avec l'indépendance, la jeune nation se cherche des héros locaux[1]. Tofik Bakhramov en deviendra un[1]. Le principal stade de la ville portera son nom, le stade Tofik Bakhramov (qui s'appelait avant le stade Lénine et qui est le seul grand stade à porter le nom d'un arbitre[1]). En octobre 2004, avant un match qualificatif à Bakou pour la coupe du monde 2006, opposant l'Angleterre et l'Azerbaïdjan, une statue de Tofik Bakhramov fut inaugurée en présence de Sepp Blatter, le président de la FIFA, de Geoffrey Hurst et de Hans Tilkowski, le buteur anglais et le gardien allemand de cette finale de 1966[1].

L'arbitre soviétique est aussi devenu une icône des supporters anglais, connu en Angleterre sous le surnom du Russian Linesman[2] (« le juge de ligne russe »). Ainsi lors du déplacement pour ce match entre l'Azerbaïdjan et l'Angleterre, des supporters iront rencontrer le fils de Tofik Bakhramov[1] tandis que d'autres déposeront une gerbe sur sa tombe[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a officié dans des compétitions majeures[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Nicolas Kssis-Martov, « Le Russian Lineman », So Footnuméro=117,‎ juin 2014
  2. a et b (en) « Baku memorial for 1966 linesman », sur BBC,‎ octobre 2004 (consulté le 10 juin 2014)
  3. (en) Statistiques sur worldreferee.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :