Stade Tofiq-Béhramov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tofiq Bəhramov
adına Respublika Stadionu
Stadium.svg
Neftchi-Internazionale, 2012 (1).jpg
Généralités
Adresse
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
Ouverture
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
31 200
Dimensions
104 m × 69 m

Géolocalisation sur la carte : Azerbaïdjan

(Voir situation sur carte : Azerbaïdjan)
Point carte.svg

Le stade Tofiq-Béhramov (en anglais russifié Tofik Bakhramov Stadium) est un stade multi-usage azerbaïdjanais situé à Bakou. Ce stade de 30 000 places accueille les matches à domicile du FK Neftchi Bakou et du FK Bakou, clubs évoluant dans le championnat d'Azerbaïdjan de football. Ce stade accueille également les matches de l'équipe nationale azerbaïdjanaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction du stade début en 1939 mais est arrêté par la guerre. Il sera finalement achevé en 1951, par des prisonniers de guerre allemands[1].. Initialement le stade fut nommé Joseph Staline est avait une forme de C comme la première lettre de son nom en écriture cyrillique (Cтaлин). Après le 20e congrès du parti communiste en 1956 et la dénonciation du stalinisme, il fut renommé stade Lénine[1]. En 1993, après l'indépendance de l'Azerbaidjan, il fut nommé d'après l'arbitre international Tofik Bakhramov, décédé la même année. Cet arbitre est connu dans le monde pour avoir validé comme arbitre de touche le but vainqueur de l'Angleterre face à l'Allemagne lors de la finale de la coupe du monde 1966.

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Le stade Tofiq-Béhramov accueille, avec 5 autres stades du pays, la Coupe du monde féminine - 17 ans organisée par la FIFA en 2012 pour la première fois dans un pays affilié à l'UEFA.

Il accueille entre autres le match Nigeria - Canada et le premier match de l'Azerbaïdjan dans la compétition contre la Colombie, le 22 septembre 2012. Ce match du pays organisateur se déroule devant une affluence de 30250 spectateurs[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nicolas Kssis-Martov, « Le Russian Lineman », So Footnuméro=117,‎ juin 2014
  2. « Matchs de la Coupe du Monde U17 féminine 2012 », sur fr.fifa.com,‎ octobre 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :