Territoire antarctique australien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire antarctique australien
Drapeau de Territoire antarctique australien
Drapeau
Carte de la revendication australienne en AntarctiqueLa revendication est suspendue par le traité sur l'Antarctique
Carte de la revendication australienne en Antarctique
La revendication est suspendue par le traité sur l'Antarctique
Administration
Statut Territoire extérieur de l'Australie
Démographie
Population 1 000 hab. (est. max.)
Densité 0 hab./km2
Géographie
Superficie 6 119 818 km2
Limites 160° E à 142° 02' E et
136° 11' E à 44° 38' E

Le Territoire antarctique australien[1], en anglais Australian Antarctic Territory, est une partie de l'Antarctique revendiquée par l'Australie. Il s'étend en dessous du 60e parallèle sud et d'ouest en est de 44°38' E à 160° E, en excluant la Terre Adélie. Sa superficie estimée est d'environ 6 119 818 km2.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

Le territoire est réclamé depuis le 24 août 1936 alors que la première base australienne ne s'y est établie que le 11 février 1954. Le territoire n'est toujours occupé que par des stations scientifiques dont la plus importante est Mawson Station.

Depuis que l'Australie a signé le Traité sur l'Antarctique, les revendications territoriales sont gelées. Toutefois, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, la France et la Norvège ont reconnu l'administration australienne — contrairement au Japon.

La région est administrée par le Département australien de l'Antarctique qui soutient divers projets scientifiques et administre aussi le territoire sub-antarctique des îles Heard-et-MacDonald.

Le Territoire antarctique australien est divisé en neuf districts, à savoir (d'ouest en est) : Terre d'Enderby, Terre de Kemp, Terre de Mac. Robertson, Terre de la Princesse-Elisabeth, Terre Guillaume II, Terre de la Reine-Mary, Terre de Wilkes (d'une superficie de 2 600 000 km2), Terre de George V, et Terre de Oates .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Commission de toponymie de l'IGN - Institut national de la statistique et des études économiques, Pays indépendants et capitales du monde : Entité géopolitiques dépendantes au 01.09.2007, Paris,‎ 16 septembre 2007, 10 p. (lire en ligne), p. 4

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]