Tank (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tank.

Tank

alt=Description de l'image Tank 1982.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Heavy metal, speed metal
Années actives 1980-1989
Depuis 1997
Labels Kamaflage, Music For Nations, Spiritual Beast/Zoom Club
Site officiel http://tankofficial.com/
Composition du groupe
Membres Michael John "Mick" Tucker
Cliff Evans
Chris Dale
Doogie White
Mark Cross
Anciens membres Algy Ward
Mark Brabbs
Peter Brabbs
Graeme Crallan
Michael Bettell
Gary Taylor
Bruce Bisland
Steve Hopgood
Dave 'Grav' Cavill

Tank est un groupe de hard rock heavy metal britannique faisant partie de la New Wave of British Heavy Metal. Avec à sa tête un bassiste/chanteur, il a souvent été comparé à Motörhead. Tank est reconnu comme un des groupes de heavy metal ayant eu une influence directe et prépondérante sur l'apparition du thrash metal en 1983[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Leur premier album sorti en 1982, Filth Hounds of Hades, a été bien accueilli par les punk et le fans de metal ainsi que par la plupart des critiques. Il est considéré aujourd'hui comme l'un des meilleurs albums du NWOBHM[3],[4]. Eduardo Rivadavia, critique chez Allmusic, le décrit comme " le meilleur album de Tank, et le qualifie d'élément essentiel dans la collection de disques de tout fan de métal des années 80."

Comme ce fut le cas avec de nombreux autres groupes de l'époque, Tank n'a jamais été en mesure de tirer parti des promesses de leur premier album. Le groupe a continué pendant des années et changé plusieurs fois de line-up. Suite au déclin des ventes, ils finissent par se séparer en 1989.

Algy Ward a reformé le groupe en 1997 pour refaire des tournées à travers l'Europe et le Japon durant deux ans. Un nouvel album, Still At War, est sorti en 2002. En août 2006, Algy Ward a déclaré qu'il mettait la touche finale sur les démos pour l'album suivant qui devait s'appeler Sturmpanzer qui n'a jamais vu le jour[5].

Le 20 décembre 2008, un nouveau line-up sans Algy Ward a été annoncé. Il était formé des guitaristes Mick Tucker et Cliff Evans rejoints par le batteur d'origine Mark Brabbs, l'ancien bassiste de Bruce Dickinson Chris Dale et l'ancien chanteur de Rainbow Doogie White. Le premier album de Tank avec ce line-up est War Machine et a été mis en vente en octobre 2010.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Filth Hounds of Hades (Kamaflage 1982) - UK Number 33[6]
  • Power of the Hunter (Kamaflage 1982)
  • This Means War (Music for Nations 1983)
  • Honour & Blood (Music for Nations 1984)
  • Tank (GWR 1987)
  • Still At War (Zoom Club 2002)
  • War Machine (Metal Mind Productions 2010)
  • War Nation (Metal Mind Productions 2012)

Singles[modifier | modifier le code]

  • "Don't Walk Away" (Kamaflage 1981)
  • "Stormtrooper" (Kamaflage 1982)
  • "Turn Your Head Around" (Kamaflage 1982)
  • "Crazy Horses" (Kamaflage 1982)
  • "Echos of a Distant Battle" (Music for Nations 1983)

Compilation / albums live[modifier | modifier le code]

  • Armour Plated (Rawpower 1985)
  • The Return of the Filth Hounds Live (Rising Sun 1998)
  • War of Attrition (live '81) (Zoom Club 2001)
  • The Filth Hounds of Hades - Dogs of War 1981-2002 (Metal-Mind 2007)

Membres[modifier | modifier le code]

Tank musiciens
Dates Releases Instruments Notes
Chanteur Bassiste Guitariste Guitariste Batteur
1980–1982 Filth Hounds of Hades

& Power of the Hunter

Algy Ward Pete Brabbs Mark Brabbs Trio originel
1983 This Means War Pete Brabbs Mick Tucker Quatuor
1984 Honour & Blood Cliff Evans Graeme Crallan

Michael Bettel

1985 - 1988 Tank Gary Taylor
1997 - 2001 Steve Hopgood
2001 - 2008 Still At War Bruce Bisland
2009 Doogie White Chris Dale Mark Brabbs (retour) Groupe de 5 musiciens
2010 War Machine Dave "Grav" Cavill
2011–Maintenant Mark Cross

Timeline[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « NWOBHM Encyclopedia » (consulté le 20 July 2009)
  2. (en) Martin Popoff, The Collector's Guide To Heavy Metal Volume 2: The Eighties, Toronto, Collector's Guide Publishing,‎ 2005 (ISBN 978-1-894959-31-5), p. 350
  3. http://www.metal-archives.com/review.php?id=2746
  4. http://www.allmusic.com/album/r238833
  5. (en) « TANK Mainman Putting Finishing Touches On 'Sturmpanzer' »
  6. (en) David Roberts, British Hit Singles & Albums, London, Guinness World Records Limited,‎ 2006, 19e éd., poche (ISBN 978-1-904994-10-7), p. 549