Swami Kanji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Swami Kanji (1889-1980) est un érudit du jaïnisme qui a créé son propre mouvement inscrit dans la branche digambara. Il est né à Umrala un petit village dans la région de Kathiswar dans l'état du Gujarat, en Inde. Très tôt il décida de prendre l'habit de moine. Il lu de nombreux textes des jaïns célèbres du Moyen Âge. Cependant son enseignement n'arriva que tardivement. Il est d'abord redevenu laïc et a fondé une maison, L'Étoile de l'Inde en 1937 pour mettre en place sa communauté: le Kanji Panth. Il est ensuite allé professer, et donner des conférences à travers toute l'Inde. S'il n'a écrit aucun livre, ses fidèles ont conservé des enregistrements de ses enseignements[1]. Swami Kanji aimait parler de l'âme, de la vérité et de la foi droite, un des Trois Joyaux; un de ses ouvrages préférés était L'Essence des Doctrines: Samaya Sara de Kundakunda. Ses fidèles l'ont surnommé: Montagne de lumière[2]. Il a quitté son enveloppe charnelle à Bombay en 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kristi L. Wiley, The A to Z of Jainism, New Delhi u.a, Vision Books,‎ (ISBN 8-170-94681-6), p. 116 et 117
  2. (en) Natubhai Shah, Jainism : the world of conquerors, vol. 1, Delhi, Motilal Banarsidass Publishers,‎ (ISBN 8-120-81938-1), p. 67