Clones (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Surrogates)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clone.

Clones

Titre original Surrogates
Réalisation Jonathan Mostow
Scénario Michael Ferris
John Brancato
d'après l'œuvre de
Robert Venditti
Brett Weldele
Acteurs principaux
Sociétés de production Touchstone Pictures
Mandeville Films
Road Rebel
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Action
Thriller
Sortie 2009
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Clones (Surrogates) est un film de science-fiction américain de Jonathan Mostow sur le scénario de Michael Ferris et John Brancato d'après les personnages du comic book The Surrogates créés par Robert Venditti et Brett Weldele, mettant en scène Bruce Willis[1], Radha Mitchell et Ving Rhames.

Ce film est sorti dans les salles le 25 septembre au Canada et aux États-Unis, et le 28 octobre 2009 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une société futuriste, le commerce des « clones » (traduit de l'anglais surrogates : un robot de substitution) est en plein développement. L'énorme majorité de la population pilote une version robotisée d'elle-même, actionnée mentalement. Pour éviter de se montrer en public, ces personnes se servent de leur « clone » pour tout faire à leur place : elles sont ainsi en grande partie immunisées contre les désagréments de la vie. Il existe pourtant des réserves, dirigées par un homme nommé « Le Prophète », où habitent des humains qui refusent d'utiliser cette technologie (Les Réfractaires).

Au début du film, un « clone » est détruit à l'aide d'une arme inusitée. Le propriétaire du « clone », fils de l'inventeur de cette même technologie, meurt couché dans son fauteuil sur le coup. Des « clones » de policier sont dépêchés sur place pour découvrir les causes de ce meurtre, premier à survenir depuis des années.

Pendant que l'enquête se déroule, l'agent Tom Greer (Bruce Willis) vit une situation tendue avec sa femme. Il tente de renouer le contact avec elle, sans utiliser un « clone » comme intermédiaire, mais elle refuse car minée par une situation dramatique, la mort de leur fils.

Après une poursuite dramatique qui se solde par la destruction de son « clone » dans l'une des réserves, l'agent Greer est suspendu pour avoir enfreint la délimitation du territoire des Réfractaires. Il en profite pour ré-apprendre à vivre une vie d'humain sans « clone ».

Pendant leur enquête, l'agent Greer et l'agent Peters (Radha Mitchell) mettront à jour une conspiration qui vise à détruire tous les « clones » et leurs propriétaires.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 25 septembre 2009
Drapeau de la France France : 28 octobre 2009

Distribution[modifier | modifier le code]

Historique du projet[modifier | modifier le code]

Avec l'intention de distribution de Touchstone Pictures, The Walt Disney Company achète le droit d'adaptation du comic book The Surrogates en mars 2007, édité chez Top Shelf Productions entre 2005 et 2006, créé par le scénariste Robert Venditti et le dessinateur Brett Weldele. Le projet a été conçu par les producteurs Max Handelman et Elizabeth Banks, puis Todd Lieberman. Le réalisateur de Terminator 3 : Le Soulèvement des machines (2003), Jonathan Mostow y joint pour diriger le film sur le scénario de Michael Ferris et John Brancato[4] qui avaient également travaillé avec lui sur ce film.

Différences avec le comic[modifier | modifier le code]

Il y a de nombreuses différences avec le comic, par exemple le prophète n'était pas un clone, de plus le Docteur Canter n'avait pas l'intention de tuer les utilisateurs et le héros voulait éviter l'arrêt des clones (mais il échoue). Toute la structure intellectuelle et politico-sociale est différente et l'histoire du héros avec sa femme a une issue tragique.

Le tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commence à être développé en mars 2007 et débute alors en mai 2008[5] dans les villes du Massachusetts aux États-Unis, précisément à Worcester, Milford, Hopedale, Taunton, Lawrence et Wayland.

Musique[modifier | modifier le code]

Début automne 2008, Richard Marvin est engagé[6],[7] pour le film Clones et, en même temps, retrouve le réalisateur avec qui il avait participé pour son troisième film U-571 (2000).

La vidéo de la chanson I Will Not Bow du groupe Breaking Benjamin comporte certains extraits du film, donc il est possible que cette chanson fasse partie de la trame sonore[8].

La musique de la scène du nightclub non disponible sur l'album est : Debra Dolce - Goodies (ZC's Dolce Remix).

Le clip officiel de la chanson City of Delusion du groupe Muse comporte certains extraits du film.

Citations[modifier | modifier le code]

  • Clone de Tom Greer (Bruce Willis) à une jeune employée juridique (Taylor Cole) : « Chérie, je ne sais même pas ce que tu es, c'est vrai rien ne me dit que tu n'es pas un vieux con installé dans son stimulateur la queue à l'air. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Bruce Willis to star in 'Surrogates' », sur le site Variety.
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (fr) Dubbing Brother via Clones sur Voxofilm.
  4. (en) « Disney wins rights for 'Surrogates' », sur le site Variety.
  5. (fr) « Bruce Willis et ses clones sur la nouvelle affiche de 'Surrogates' », sur le site LeBuzz.Info, le 3 juillet 2009.
  6. (fr) « Richard Marvin engagé pour 'Surrogates' », sur le site LeBuzz.Info, le 17 octobre 2008.
  7. (en) « Richard Marvin: The Surrogates », sur le site UpComing, le 16 octobre 2008.
  8. http://www.youtube.com/watch?v=Kz_P52qZe6s