Substitution simultanée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La substitution simultanée[1], également appelée superposition[1] ou substitution de signaux[2], est une pratique relative à la télévision canadienne principalement anglophone. Mise en place par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) depuis 1972, elle impose aux chaînes de télévision canadiennes, lorsqu'elles émettent un programme d'une chaîne de télévision américaine diffusé simultanément aux États-Unis et au Canada, de substituer le signal vidéo américain par un signal vidéo canadien.

Cette technique ne change aucunement le contenu diffusé, mais permet aux réseaux de télévision canadiens d'incruster dans le flux vidéo leur propre logo en lieu et place du logo de la chaîne américaine, ou de remplacer les pauses publicitaires américaines par des publicités locales canadiennes.

La programmation télévisuelle des principales chaînes de télévision canadiennes anglophones étant en grande partie composée de programmes des chaînes américaines diffusés simultanément au Canada, cette pratique, et notamment le remplacement des publicités américaines par les publicités canadiennes, est une pratique courante.

Contraintes relatives aux grilles de programmes[modifier | modifier le code]

La diffusion, par les chaînes de télévision américaines, des émissions les plus populaires aux heures de grande écoute, soit le créneau de première partie de soirée, contraint bien souvent les chaînes canadiennes à s'indexer sur les grilles de programmes américaines, et parfois à déplacer l'horaires de leur propre programmes. Cette situation soulève les critiques lorsque ce sont des événement nationaux, culturels, ou des émissions d'information qui sont déplacés en faveur d'émissions de faible qualité culturelle, telles que les émissions de téléréalité par exemple. Chacun des réseaux de télévision a été confronté à ce cas de figure :

Notes et références[modifier | modifier le code]