Sounding the Seventh Trumpet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sounding the Seventh Trumpet

Album par Avenged Sevenfold
Sortie [1],[2]
Enregistré Westbeach Recorders
Hollywood Californie Californie Drapeau des États-Unis États-Unis[3],[4]
Durée 52:22
Genre Metalcore[5]
Format CD
Producteur Donell Cameron
Avenged Sevenfold
Label Good Life Recordings[6],[7]
Hopeless Records[8]
Critique

Albums par Avenged Sevenfold

Singles

2001: Warmness on the Soul[10]

Sounding the Seventh Trumpet est le premier album studio du groupe de heavy metal américain Avenged Sevenfold, sorti le 31 janvier 2001 par Good Life Recordings, et réédité par Hopeless Records le 19 mars 2002[11], comportant un artwork légèrement différent. L'album a été enregistré en 1999 à Westbeach Recorders en Californie. L'album s'est vendu à 370.000 exemplaires dans le monde avec 310.000 vendus aux États-Unis[12],[13]. Le titre « Sounding the Seventh Trumpet » tire son nom de l'Apocalypse, faisant référence spécifiquement au chapitre 11 et au son de la dernière trompette (septième), sonnant la fin du monde[14]. Valary DiBenedetto (la femme de M. Shadows) chante sur le titre "The Art of Subconscious Illusion."[15],[16],[17]. Sounding the Seventh Trumpet est largement reconnu comme le plus lourd album des Avenged Sevenfold, avec des guitares ultra-saturées, très peu de chants clairs et la double-grosse caisse de The Rev.

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

Pré-Sounding the Seventh Trumpet[modifier | modifier le code]

Le groupe s'est formé en 1999 à Huntington Beach, en Californie, avec les membres originaux M. Shadows, Zacky Vengeance, The Rev et Matt Wendt. Le nom du groupe a été adopté par le groupe comme une référence à l'histoire de Caïn et Abel de la Bible, qui peut être trouvée dans la Genèse 4:24, même si le groupe n'est pas pro-chrétien[18], ce a été choisi à la place de « Lips of Deceit », une autre référence biblique[19]. Dès sa formation, chaque membre du groupe a également pris un pseudonyme qui étaient déjà leurs surnoms dans leur école[20]. Matt Wendt a ensuite été remplacé par Justin Sane qui était à l'origine le bassiste de Suburban Legends. En 2001, l'ancien bassiste Justin Sane a fait une tentative de suicide[21] en buvant des quantités excessives de sirop contre la toux[22]. Toutefois, il survit. Sa tentative de suicide a eu un impact sur Take Action Tour[21]. Il a ensuite été transporté à l'hôpital pendant un certain temps et était en mauvais état et a dû quitter le groupe[22] et a été remplacé par Dameon Ash. Dans une interview au cours de M. Shadows à ce sujet, il a déclaré: « Il rafraichi son cerveau et était dans un hôpital psychiatrique pendant une longue période » et dit également « Quand vous avez quelqu'un dans votre groupe qui fait ça, ça gâche tout ce qui se passe autour de vous, et ça donne envie de faire quelque chose pour l'empêcher de se produire à d'autres personnes »[22].

Avant la sortie de leur premier album, le groupe enregistre sa première démo en 1999 et comporte les titres "Forgotten Faces", "Thick and Thin" et "The Art of Subconscious Illusion" et la seconde démo sort l'année suivante et comporte les titres "Lips of Deceit" et "We Come Out at Night"[23],[24]. Le premier album du groupe Sounding the Seventh Trumpet, a été enregistrée lorsque les membres du groupe étaient âgés tout juste de dix-huit ans et encore au lycée. Il a été initialement publié sur leur premier label, Good Life Recordings en 2001[25]. Après le guitariste Synyster Gates a rejoint le groupe, fin 1999, quand il avait 18 ans, la piste d'introduction "To End the Rapture" a été réenregistrée et l'album a ensuite été republié chez Hopeless Records en 2002. Après plusieurs changements de bassiste, le groupe fait son choix et retient Johnny Christ.

Analyse des chansons[modifier | modifier le code]

Voici une analyse des chansons de l'album :

Zacky Vengeance est l'unique guitariste sur cet album.
  • To End of Rapture : Cette piste d'ouverture d'une minute et demi existe en deux version, l'une est joué uniquement au piano et le deuxième est entièrement heavy metal. Les paroles dans les deux versions sont identiques et parle de la fin du monde.
  • Turn The Other Way : Le narrateur demande le pardon à la personne qu'il aime et ceux par tout les moyens car il tient cette personne à coeur.
  • Darkness Surrounding : L'aspect de cette chanson est beaucoup plus fantastique avec des références aux corbeaux, aux chats noirs, aux fantômes et à l'automne.
  • The Art Of Subcouncious Illusion : Le narrateur décrit dans cette chansons ses cauchemars et les sentiments qu'il a ressentis.
  • We Come Out At Night : Le narrateur raconte de manière nostalgique les nuits qu'ils a passés avec ses amis.
  • Lips Of Deceit : Cette chanson est une référence au Psaume 17:1 "Requête de David. Eternel! écoute ma juste cause, sois attentif à mon cri, prête l'oreille à ma requête, [laquelle je te fais] sans qu'il y ait de fraude en mes lèvres."
  • Warmness on the soul : C'est la chanson la plus pop du groupe joué au piano et il s'agit d'une chanson d'amour.
  • An Epic Of Time Wasted : C'est encore une chanson à propose d'une amitié brisé mais cette fois-ci le narrateur se plait sur son sort et regret la fin de cette amitié.
  • Breaking Their Hold : La narrateur incite dans cette chanson à faire révolter ses semblables.
  • Forgotten Faces : Il s'agit encore d'une chanson à caratére nostalgique toujours en relation avec les amitiés perdus !
  • Thick and Thin : "through thick and thin" c'est une expression idiomatique signifiant "contre vents et marées" et la chanson n'est pas en contradiction avec cette expression comme la phrase "They remained friends though thick and thin" explique.
  • Streets : Cette chanson plus punk décrit la mode de vie urbain.
  • Shattered By Broken Dreams : Cette chanson incite l'auditeur à oublier tout ses problèmes et à profiter de la vie !

Analyse musicale[modifier | modifier le code]

Sounding the Seventh Trumpet regroupe treize titres, ce premier album est différent de ceux qui vont suivre, l'album partage les influences à la fois punk et metal à travers de nombreux changements de mesures et de rythmes, des sons de guitare extrêmement boueux et sales dû à de très fortes distorsions et provoquent sur chaque morceaux des effets Larsen, la basse est fortement présent sur chaque morceaux notamment lors des breaks de guitare, The Rev, le batteur insiste énormément sur sa double grosse-caisse et sa technique de jeu est très complexe. Le chant est majoritairement "screamo" avec très peu de chants clairs, de manière générale, les chansons sont très violentes et très brutaux.

Sounding the Seventh Trumpet est également composé d'une ballade majoritairement joué au piano (Warmness on the Soul), d'un titre punk rock (Streets) et une chanson qui annonce le style musical de Waking the Fallen (Shattered By Broken Dreams)

Réception[modifier | modifier le code]

Sounding the Seventh Trumpet a été généralement bien accueilli par la critique. Allmusic à noté l'album de trois étoiles sur cinq et a écrit: « Sounding the Seventh Trumpet est un album magnifique qui convient pour tout fan de metal, comme Avenged Sevenfold à une prise ferme sur tout ce qui est extrême. » La critique a également fait l'éloge de « Darkness Surrounding » et « We Come Out at Night » comme étant «... Des excellents chefs-d’œuvre du metalcore ».

Liste des morceaux[modifier | modifier le code]

Toutes les paroles sont écrites par M. Shadows, toute la musique est composée par Avenged Sevenfold sauf sur Streets qui est une composition musicale de M. Shadows et de son ancien groupe Successful Failure.

No Titre Durée
1. To End the Rapture 1:22
2. Turn the Other Way 5:37
3. Darkness Surrounding 4:49
4. The Art of Subconscious Illusion 3:45
5. We Come Out at Night 4:45
6. Lips of Deceit 4:09
7. Warmness on the Soul 4:19
8. An Epic of Time Wasted 4:18
9. Breaking Their Hold 1:11
10. Forgotten Faces 3:26
11. Thick and Thin 4:15
12. Streets 3:06
13. Shattered by Broken Dreams 7:06

Formation[modifier | modifier le code]

Avenged Sevenfold


Musicien additionnel
  • Valary Di Benedetto - Chant additionnel sur The Art of Subconscious Illusion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.themusic-world.com/artist/avenged_sevenfold/album/sounding_the_seventh_trumpet
  2. http://www.spiegels.tv/music/album-getinfo/sounding-the-seventh-trumpet/80e6be11-86f5-4d0b-9d55-0f1c62b7afb8.cfm
  3. http://www.mibba.com/Reviews/Album/1058/Avenged-Sevenfold-Sounding-the-Seventh-Trumpet/
  4. http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/3007011/a/Sounding+The+Seventh+Trumpet.htm
  5. (en) « Sounding the Seventh Trumpet - Avenged Sevenfold », Allmusic
  6. http://www.spiegels.tv/music/album-getinfo/sounding-the-seventh-trumpet/80e6be11-86f5-4d0b-9d55-0f1c62b7afb8.cfm
  7. (en) « Sounding the Seventh Trumpet - Avenged Sevenfold », Allmusic
  8. http://www.allmusic.com/album/release/sounding-the-seventh-trumpet-mr0000832060
  9. « Sounding the Seventh Trumpet - Avenged Sevenfold », Allmusic
  10. http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/1908363/a/Warmness+On+The+Soul.htm
  11. http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/3007011/a/Sounding+The+Seventh+Trumpet.htm
  12. http://www.avenged-sevenfold-america.webs.com/a7xhist.html
  13. http://ivanzjnonkz.multiply.com/reviews
  14. http://bible.cc/revelation/11-15.htm
  15. http://www.funtrivia.com/en/Music/Avenged-Sevenfold-14579.html
  16. http://www.cduniverse.com/search/xx/music/pid/3007011/a/Sounding+The+Seventh+Trumpet.htm
  17. http://www.celebriton.com/valary-dibenedetto
  18. (en) Decker, Ashley Interview with Avenged Sevenfold Skratch Magazine.
  19. DVD. Avenged Sevenfold: All Excess ("Naming The Band"). Warner Bros. Records. 17 juillet 2007.
  20. (en) Interview with Avenged Sevenfold through Jacky Bam Bam "I think we all kind of had [the pseudonyms] before we were in the band." 93.3 WMMR Radio. March 19, 2009.
  21. a et b (en) « Interview with A7X », Seizethedaywitha7x.tripod.com (consulté en 2013-02-20)
  22. a, b et c (en) « Thursday, Avenged Sevenfold, Poison the Well Take Action Against Suicide » (consulté le 28 décembre 2012)
  23. (en) « Avenged Sevenfold », Monsters and Critics : « they released two demos in the years 1999 and 2000, entitled "1999 Demo" and "2000 Demo". »
  24. (en) « Avenged Sevenfold - Carry On - Call of Duty Black Ops II Surprise », WN,‎ 17 novembre 2012
  25. (en) « AOL.com », Music.aol.com (consulté le 18 septembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]