Smack My Bitch Up

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Smack My Bitch Up

Single de The Prodigy
extrait de l'album The Fat of the Land
Sortie 17 novembre 1997
Enregistré Essex, Angleterre
Durée 4:45
Genre Big beat, Dance
Auteur-compositeur Liam Howlett, Keith Flint, Sub
Producteur Liam Howlett
Label XL Recordings, Maverick Records

Smack My Bitch Up est une chanson du groupe de musique électronique The Prodigy, douzième single du groupe paru le 17 novembre 1997. Ce single est le troisième et dernier de l'album The Fat of the Land.

Paroles et samples[modifier | modifier le code]

Les paroles "Change my pitch up / Smack my bitch up" sont répétées tout au long de la chanson. Les samples vocales sont reprises de "Give the Drummer Some" du groupe Ultramagnetic MCs. Les paroles originales, enregistrées par le rappeur Kool Keith, sont :"Switch up change my pitch up/ Smack my bitch up like a pimp". À noter que, précédemment, Kool Keith avait déjà été samplé par le groupe pour la chanson Out of Space.

La voix féminine de l'enregistrement est interprétée par Shahin Badar.

"Smack My Bitch Up" a également été réalisé à l'aide de samples de "Funky Man"des Kool and The Gang, "In Memory Of" de Randy Weston, "Bulls on Parade" Rage Against the Machine et de "House of Rising Funk" d'Afrique.

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de "Smack My Bitch Up", réalisé par le suédois Jonas Åkerlund, est filmé en caméra subjective et se déroule dans une ville la nuit. On assiste à des scènes de conduite en état d'ivresse, de prise de cocaïne, de violence, de vandalisme, de nudité et de sexe. L'individu ramène une strip-teaseuse, interprétée par le top Teresa May, chez lui et a un rapport sexuel avec elle. Ensuite, le protagoniste se regarde dans un miroir révélant ainsi que c'est une femme. La version non éditée contient également une scène de prise d'héroine et de délit de fuite.

Controverse[modifier | modifier le code]

La chanson fut durement critiquée pour son caractère jugé misogyne, et ce plus particulièrement par des groupes féministe tels que l'organisation américaine National Organization for Woman accusant le groupe d'encourager la violence envers les femmes.

En 2010, la chanson a été votée comme la chanson la plus controversée de tous les temps dans un sondage réalisé par PRS for Music[1].

« Smack My Bitch Up » fut interdit de diffusion sur BBC et la version non censurée ne fut passée que sur Radio 1. En ce qui concerne le clip, il fut banni par la quasi-totalité des médias à travers le monde.

Ce morceau du groupe anglais dépasse ainsi au rang des morceaux à polémique God Save the Queen des Sex Pistols, le sulfureux Relax de Frankie Goes to Hollywood ou encore Kim d’Eminem.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • L'artiste anglais de Drum and bass Nick Douwa (mieux connu sous le nom de Sub Focus) a produit un remix de Smack My Bitch Up.

Format et liste de pistes[modifier | modifier le code]

XL Recordings[modifier | modifier le code]

12 vinyl record[modifier | modifier le code]

  1. "Smack My Bitch Up" (LP version) – 5:42
  2. "One Man Army" (Featuring Tom Morello) – 4:44
  3. "Smack My Bitch Up" (DJ Hype remix) – 7:17
  4. "Mindfields" (Headrock dub) – 4:34

CD single[modifier | modifier le code]

  1. "Smack My Bitch Up" (Edit) – 4:45
  2. "One Man Army" (Featuring Tom Morello) – 4:44
  3. "Mindfields" (Headrock Dub) – 4:34
  4. "Smack My Bitch Up" (DJ Hype Remix) – 7:17

Maverick Records[modifier | modifier le code]

12" vinyl record "Black sleeve"[modifier | modifier le code]

A1. "Smack My Bitch Up" (Album Version) – 5:43
A2. "Mindfields" (Headrock Dub) – 4:35
B1. "Smack My Bitch Up" (DJ Hype Remix) – 7:17

12 vinyl record[modifier | modifier le code]

A1. "Smack My Bitch Up" (LP Version) – 5:42
A2. "One Man Army" (Featuring Tom Morello) – 4:44
B1. "Mindfields" (Headrock Dub) – 4:34
B2. "Smack My Bitch Up" (DJ Hype Remix) – 7:17

Digipak[modifier | modifier le code]

  1. "Smack My Bitch Up" (Edit) – 4:45
  2. "One Man Army" (Featuring Tom Morello) – 4:44
  3. "Mindfields" (Headrock Dub) – 4:34
  4. "Smack My Bitch Up" (DJ Hype Remix) – 7:17

Le Digipak fut enregistré en coopération avec Sire Records.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Smack my Bitch Up Voted Most Controversial Song sur Mirror UK, mis en ligne le 24 novembre 2010, consulté le 11 janvier 2013.