Shaar-Hagolan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Shaar-Hagolan (en hébreu : שער הגולן) est un kibboutz fondé en 1930 par des Juifs originaires de Tchécoslovaquie et de Pologne et membres du mouvement Hashomer Hatzair. Après 7 premières années de préparation au terrain, le kibboutz est transféré le 21 mars 1937, dans le cadre de la politique de "Tour et Muraille", de Rishon LeZion à la vallée du Jourdain, tout proche du fleuve Yarmouk et aux pieds du plateau du Golan. De là son nom "Shaar Hagolan" qui signifie en hébreu : "La Porte du Golan".

Lors de la Guerre d'Indépendance en 1948, après 4 jours de résistance israélienne, du 15 au 18 mai, l'armée syrienne s'empare du kibboutz et le detruit. 5 jours plus tard, la position tombe de nouveau aux mains des Israéliens, et est progressivement restaurée. La Guerre des Six Jours (juin 1967) permet d'éloigner le menace syrienne du haut du plateau du Golan. Cependant, surviennent rapidement les attaques quotidiennes de la frontière jordanienne, et les embuscades armées. C'est à cette époque que sont construits des abris dans la cour du kibboutz, abris jouxtant les maisons d'enfants qui y dorment désormais de façon régulière.

Après la Guerre de Kippour (octobre 1973), la frontière jordano-israélienne devient calme, du fait de sa surveillance continue.

Le kibboutz Shaar Hagolan s'est construit grâce à l'idéal de fondateurs pétris de convictions sionistes et socialistes, et sur les valeurs du travail en commun, de l'égalite et de l'entraide. Le travail de la terre fut sa principale source de ressources.

Ce dernier compte, en 2006, 400 membres et 130 enfants, dont certains originaires du kibboutz depuis la 4e génération.

Shaar Hagolan cumule de nombreuses activités;

dans le domaine de l'agriculture : (sur 3000 dunams)

Ces dernières années, le kibboutz se développe dans le domaine touristique.