Alexisonfire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Alexisonfire » redirige ici. Pour l'album éponyme, voir Alexisonfire (album).

Alexisonfire

Description de cette image, également commentée ci-après

Alexisonfire, jouant à Vancouver durant leur dernière tournée en 2012.

Informations générales
Pays d'origine St. Catharines, Ontario
Drapeau du Canada Canada
Genre musical Post-hardcore[1], hardcore mélodique, screamo, punk hardcore
Années actives 2001-2011 (2012, dernière tournée)
Labels Dine Alone, Distort, Vagrant, Equal Vision Records
Site officiel Theonlybandever.com
Composition du groupe
Anciens membres George Pettit
Chris Steele
Wade MacNeil
Dallas Green
Jesse Ingelevics
Jordan « Ratbeard » Hastings

Alexisonfire (prononcé « Alex is on fire ») est un groupe post hardcore canadien originaire de St. Catharines, Ontario, au Canada, formé en 2001 et dissous en 2011. Le groupe se constituait de George Pettit (chant), Dallas Green (guitare, piano et chant), Wade MacNeil (guitare et chant secondaire), Chris Steele (guitare basse), et de Jordan Hastings (batterie, percussions).

Le groupe a fait paraître trois albums studio à succès — Watch Out! en 2004, Crisis en 2006, et Old Crows/Young Cardinals en 2009 — chacun certifié disque de platine dans leur pays d'origine, en plus de trois albums en édition live depuis Manchester Academy, Birmingham Academy (en) et Brixton Academy[2],[3]. En août 2011, George poste un message aux fans du groupe, suivi du départ de deux de ses membres, expliquant que Alexisonfire ferait une dernière tournée avant de se dissoudre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexisonfire (2001–2003)[modifier | modifier le code]

Alexisonfire se forme fin 2001 après le départ de trois membres de leur groupe respectif. Pettit jouait de la basse dans un groupe de metal appelé Condemning Salem, Green était chanteur et guitariste dans un groupe appelé Helicon Blue, et MacNeil et Steele dans un groupe punk appelé Plan 9. Ces groupes se séparent à une même période, et Pettit, Steele, MacNeil et Green se regroupent avec la même passion pour la musique[4]. Ils engagent le batteur Jesse Ingelevics, et forment Alexisonfire[5] à St. Catharines, Ontario, au Canada[6]. Le nom du groupe dérive d'Alexis Fire (en)[5], une actrice pornographique[7]. Cette dernière découvre que son nom est utilisé par le groupe et les menace de poursuite judiciaire pour atteinte aux droits d'auteur[8]. Cependant, ce surnom n'ayant jamais officiellement servi, aucune action en justice n'a pu être effectuée[5]. Le groupe fait paraître son premier EP, Math Sheet Demos en 2002[8]. Le groupe attire par la suite l'attention de l'ingénieur son Greg Below, et du journaliste montréalais Mitch Joel. Ensemble, ils partent proposer leur talent au label Distort Entertainment (en), qui, par coïncidence, recherchait des artistes. Below travaillait avec EMI à cette période, et réussit à conclure un contrat entre le label et le groupe[5].

Le , Alexisonfire est commercialisé, avec une couverture présentant deux filles de l'école catholique s'engageant dans un combat de couteau[5], une image qui caractérise la sonorité du groupe[9]. Bien que l'album ai été distribué par EMI, son succès provient principalement du bouche-à-oreille. Le groupe engage une tournée promotionnelle pour son album au Canada, et met un pied dans la scène américaine et européenne aux côtés de Billy Talent, GWAR, Juliana Theory (en), Godsmack et Glassjaw[5]. En octobre 2005, Alexisonfire est certifié disque d'or au Canada avec 50 000 exemplaires vendus[10].

Watch Out! et Crisis (2004–2007)[modifier | modifier le code]

Alexisonfire se popularise considérablement chez les labels majeurs, suite au succès de son premier album. Cependant, alors qu'il a l'idée d'enregistrer un second album, le groupe pense, pour des raisons artistiques, rester indépendant. Malgré ça, il reste au label Distort Entertainment, et enregistre ce nouvel album aux côtés de Julius Butty (en) dans son studio d'enregistrement près d'Hamilton (Ontario)[5]. Watch Out! est commercialisé le , et devient un succès immédiat. Il débute à la 6e place du Nielsen Soundscan Top 200 pendant douze semaines, et certifié disque d'or[9]. Le 14 juin 2005, Alexisonfire poste, sur son site officiel, l'annonce du départ du batteur Jesse Ingelevics qui désirait passer plus de temps avec sa famille et sa fiancée.

Le , le groupe fait paraître son troisième album studio, Crisis, considéré comme le meilleur album à ce jour par Allmusic[11]. Pour la promotion de l'album, le groupe part en tournée à travers tout le Canada aux côtés de Every Time I Die, Cancer Bats et Attack in Black (en) ; ce dernier signera au label Distort Entertainment (en). Tout de suite après cette tournée, le groupe par en tournée aux États-Unis avec Moneen, Cancer Bats, et A Change of Pace (en). Sur la scène, le groupe est l'un des plus célèbre du Canada[12]. En tournée avec Anti-Flag, Norma Jean les remplace temporairement, cependant Anti-Flag repart aux côtés des groupes Saosin et The Bled. Dans leur tournée britannique en 2007, le groupe joue aux côtés de Saosin et The Ghost of a Thousand (en)[13].

Old Crows / Young Cardinals et Dog's Blood (2008-2010)[modifier | modifier le code]

En juillet 2008, des rumeurs circulent concernant Alexisonfire sur le point de se séparer. Wade MacNeil répond pour rigoler lors d'une entrevue avec short.fast.loud (en) : « Depuis que Dallas a emménagé à Los Angeles, on ne se parle plus trop. Alors j'en sais rien. Faut attendre puis voir. Je dirais pas qu'Alexisonfire se sépare. Mais ahhh..... si, je dirais qu'Alexisonfire se sépare[14].. » Cette blague de MacNeil est expliquée lors d'une conférence avec le label Distort Entertainment et le groupe : « ce qui a démarré avec une blague face aux médias a pris beaucoup plus d'ampleur qu'on ne l'imaginait. On pensait qu'il fallait remettre ça au clair. Alexisonfire NE se sépare PAS. On travaille en ce moment sur un nouvel album, et nous travaillons ensemble main dans la main[15]. » Alexisonfire révèle le titre de son nouvel album à Hamilton, en Ontario, le 20 décembre 2008. L'album prévu pour 2009, est intitulé Young Cardinals, à cette période[16]. Le groupe explique la nouvelle direction musicale de l'album : « les fans auront la chance d'entre Alexisonfire à la limite du "nouveau, du bizarre". [...] Alexisonfire reste heavy, et c'est ce qu'on aime. J'ai beaucoup de nouvelles idées qui, je pense, devraient plaire. Je voudrai en quelques sortes ajouter une lourde atmosphère aux chansons que j'ai composées. [...] Sur notre album, je voulais pas faire ça parce que c'était tellement agressif[17]... »

Alexisonfire débute l'enregistrement de Old Crows / Young Cardinals le [18] et s'achève pratiquement dès le 1er mars 2009 ; Seuls les leads, overdubs, et chants ont été abandonnés avant le mixing et le mastering[19]. Le 11 mars 2009, le blog officiel du studio annonce ceux nouvelles pistes que seront Midnight Regulation et Emerald St[19]. Le 31 mars 2009, Alexisonfire signe chez Dine Alone Records[20]. Le groupe est ensuite confirmé pour le Warped Tour 2009[21]. Le 20 avril 2009, Alexisonfire fait paraître le premier single Young Cardinals de son futur quatrième album à la radio, avant sa commercialisation officielle le 12 mai 2009. Le vidéoclip passe initialement sur MuchOnDemand (en) le 15 mai 2009. L'album, lui, est annoncé pour le 26 juin 2009[22].Le 22 septembre 2009, aux XM Verge Music Awards, Dallas Green annonce la parution d'un nouvel EP, Dog's Blood, fin 2010[23]. Automne 2009, le groupe participe au Eastpak Antidote Tour en Europe aux côtés de Anti-Flag, Four Year Strong et The Ghost of a Thousand (en). Le 16 février 2010, le groupe est programmé pour jouer aux jeux olympiques d'hiver de 2010 de Live City Yaletown.

Séparation et dernière tournée (2011-2012)[modifier | modifier le code]

Alexisonfire, à Vancouver, pour le farewell tour.

Dallas Green informe au reste du groupe son départ d'Alexisonfire en 2010. Green se met d'accord avec le reste du groupe pour ne pas annoncer ce départ[24]. Le 14 février 2011, sur sa page officielle Twitter, Alexisonfire annonce l'écriture d'un cinquième album studio, avec en commentaire « ça sera si heavy, que Dog's Blood à côtés ressemblera à du ska[25]. »

Cependant, le 5 août 2011, Alexisonfire annonce son intention de se dissoudre. Comme explication, George Pettit cite le départ de Dallas Green du groupe pour se focaliser uniquement sur City and Colour, le départ de Wade MacNeil pour un autre groupe, par la suite révélé être le futur chanteur du groupe Gallows, et autres raisons personnelles. Pettit décrit cette séparation comme « brutale »[26]. Alexisonfire planifiait de célébrer ses dix ans de carrière musicale lors d'une tournée, accompagnée d'une « série de parution[27] », bien qu'à la base Green ne souhaitait plus participer à quoique ce soit avec le groupe[24].

Au Record Store Day 2012, Alexisonfire et Dine Alone font de nouveau paraître Math Sheet Demos, avec des démos préparées en pré-production de leur tout premier album éponyme[28]. En juillet 2012, Green explique avoir été en contact avec les membres d'Alexisonfire, et que lui et MacNeil considérait préparer un show final [pour Alexisonfire][29]. En décembre 2012 – 15 mois après l'annonce officielle de sa dissolution — Alexisonfire participe à leur farewell tour international qui s'arrêtera au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et au Brésil, avec à l'origine neuf dates de prévues[30]. Suite à la demande grandissante, la tournée s'étend à 15 dates[31]. Le groupe a également fait paraître un boxset de tous ces albums studio, EP, démos et B-sides[30]. En décembre, un EP intitulé Death Letter paraît, avec de nouvelles interprétations des chansons présentées dans les quatre précédents albums du groupe[32].

Projets parallèles[modifier | modifier le code]

City and Colour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : City and Colour.

City and Colour est le projet de musique acoustique à grand succès de Dallas Green, sous lequel il a fait paraître deux EP, Missing EP et The Death of Me ; trois albums studio, Sometimes, Bring Me Your Love et Little Hell ; et un album live, Live ; tous sortis sous le label Dine Alone Records. La chanson d'Alexisonfire, Where No One Knows, était originellement (en partie), une chanson de Dallas Green (en tant que City and Colour) dont les paroles figure sur la piste Sam Malone. Similairement, Dallas Green aurait écrit la chanson Side Walk When She Walks en tant que City and Colour avant qu'elle ne soit enregistrée par Alexisonfire. Le nom du groupe est dérivé du nom de Dallas Green, Dallas étant une ville, et Green une couleur (vert). Avec ce projet, il a signé des collaborations avec The Tragically Hip de Gordon Downie et Attack in Black. Il a également fait gagner à Dallas deux Juno Awards dans les catégories « Nouvel artiste de l'année » en 2007 et « Auteur-compositeur de l'année » en 2009.

Black Lungs[modifier | modifier le code]

Black Lungs est un groupe formé par Wade McNeil. Originellement, le groupe était composé de George Pettit, Jordan « Ratbeard » Hastings et Sean McNab du groupe The Creepshow et du groupe maintenant dissous Jersey. Après avoir effectués quelques concerts, le groupe se sépare, laissant Wade MacNeil pour seul membre, après quoi il deviendra essentiellement le projet solo de MacNeil. Sammi Bogdanski, la sœur de l'ancienne petite amie de Wade, contribua au piano à l'album Send Flowers qui sortit le sous le label Dine Alone Records. Début 2008, Wade annonce une tournée avec Cancer Bats et A Textbook Tragedy. Le groupe de Black Lungs pour cette série de concert était composé de Liam de Cancer Bats aux percussions, George de Alexisonfire à la basse, et Harris de Moneen au clavier. La tournée prit place dans l'Est du Canada, se concentrant principalement sur l'Ontario et le Québec avec quelques arrêts en Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Après cela, Black Lungs partit également en tournée dans tout le Canada avec Cancer Bats et Johnny Truant. Pat Pengelly, originellement de Bedouin Soundclash, remplaça Liam aux percussions. Black Lungs est actuellement composé de Wade à la guitare et au chant, de Phil Waring à a basse, de George Clark aux percussions et de Scott à la guitare.

Bergendield Four[modifier | modifier le code]

George Pettit donna un concert le 1er septembre 2006 avec les membres de Attack in Black (en), Keep It Up et Fucked Up. Le groupe fut nommé Bergendield Four d'après les suicides de Bergenfield au New Jersey. Le quatuor sortit un vinyle sous le label LowDown Records.

Cunter[modifier | modifier le code]

Le percussionniste Jordan Hastings joue dans le supergroupe de punk hardcore Cunter avec ses amis de Moneen. Le groupe se forma début 2009, sous le nom originel de Hunter, à Brampton, en Ontario[33]. Cunter passa à la station radio de Toronto, Edge on Punk-O-Rama, un jour après que Young Cardinals fut joué pour la première fois sur la même station.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres lors de la dissolution
Anciens membres
  • Jesse Ingelevics - batterie (2001-juin 2005)

Discographie[modifier | modifier le code]

Date Titre Label
9 septembre 2002 Alexisonfire Distort Entertainment (Canada)
Equal Vision (États-Unis)
29 juin 2004 Watch Out! Distort Entertainment (Canada)
Equal Vision (États-Unis)
1er novembre 2005 Switcheroo: Alexisonfire vs. Moneen
(Moneen Split EP)
Dine Alone Records (Canada)
Vagrant Records (États-Unis)
22 août 2006 Crisis Distort Entertainment (Canada)
Vagrant Records (États-Unis)
23 juin 2009 Old Crows / Young Cardinals Dine Alone Records
31 Octobre 2010 Dog's Blood Dine Alone Records
4 Décembre 2012 Death Letter Dine Alone Records

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Année Titre de la Chanson Album
2002 Pulmonary Archery Alexisonfire
2003 Counterparts and Number Them Alexisonfire
2004 Waterwings (And Other Pool Side Fashion Faux Pas) Alexisonfire
2004 Accidents Watch Out!
2005 No Transitory Watch Out!
2005 Hey, It's Your Funeral Mama! Watch Out!
2006 Passing Out In America/Accidents Are On Purpose (double vidéo avec Moneen) The Switcheroo Series: Alexisonfire vs. Moneen
2007 This Could Be Anywhere in the World Crisis
2007 Boiled Frogs Crisis
2007 Rough Hands Crisis
2009 Young Cardinals Old Crows / Young Cardinals
2009 Born and Raised Old Crows / Young Cardinals
2010 The Northern Old Crows / Young Cardinals

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adrien Begrand, « Alexisonfire: Crisis < PopMatters », Popmatters.com (consulté le 20 février 2011).
  2. (en) CRIA Gold and Platinum Certifications for May 2007. Canadian Recording Industry Association (Mai 2007). Consulté le 22 septembre 2007.
  3. (en) CRIA Gold and Platinum Certifications for April 2007. Canadian Recording Industry Association (avril 2007).
  4. (en) 2004 Author: urbn Category: Interviews Added: August 8th, « Interview with punk band alexisonfire », Truepunk.Com,‎ 2004 (consulté le 20 février 2011).
  5. a, b, c, d, e, f et g (en) « Alexisonfire lyrics, music, biography, records, band, album, videos, CD, and the discography including Alexisonfire famous works », Musicianguide.com (consulté le 20 février 2011).
  6. (en) Ross, Mike. "Band is a scream", CANOE. JAM!, 30 avril 2004. Consulté le 17 juillet 2007.
  7. (en) « Alexisonfire - St. Catharines, CA - Hardcore / Rock / Indie - www.myspace.com/alexisonfire », MySpace.com (consulté le 20 février 2011).
  8. a et b (en) « Alexisonfire Exclusive Interview with George at Warped Tour 2006 for », Punktv.ca (consulté le 20 février 2011).
  9. a et b « Dine Alone Records » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20 février 2011.
  10. (en) CRIA Gold and Platinum Certifications for October 2005. Canadian Recording Industry Association (octobre 2005). Consulté le 22 septembre 2007.
  11. (en) allmusic ((( Crisis > Overview )))
  12. (en) Sutherland, Sam. "ADrunks, Lovers, Singers and Saints", Exclaim!, juillet 2009.
  13. (en) « Alexisonfire’s Concert Listing – Listen free at », Last.fm,‎ 2009 (consulté le 20 février 2011).
  14. (en) « triple j music news »,‎ 2008 (consulté le 15 mars 2009).
  15. Facebook Pages App Update
  16. (en) « Alexisonfire Name New Album »,‎ 2009 (consulté le 15 mars 2009).
  17. Alexisonfire back at Bend}
  18. « New Alexisonfire In 2009 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-11-29 CHARTattack. 20 décembre 2008.
  19. a et b (en) « Alexisonfire on tour forever », Youngcardinals.blogspot.com (consulté le 20 février 2011).
  20. (en) « Dine Alone Records » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Dine Alone Records. Consulté le 20 février 2011.
  21. (en) Sam Sutherland, « Warped Tour 2009 - Video Interview », Exclaim.ca,‎ 2009 (consulté le 20 février 2011).
  22. (en) « Alexisonfire Release Album Details », idiomag,‎ 2009 (consulté le 26 avril 2009).
  23. (en) « Virgin Music - George Pettit Interview » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Virgin.com, 2009. Consulté le 20 février 2011.
  24. a, b et c Liisa Ladouceur, « Dallas Green Says Alexisonfire Was 'Killing' Him, Is Fine Being 'The Villain' After Split », Spinner, sur AOL,‎ 8 août 2011 (consulté le 10 août 2011).
  25. (en) « I Read The News Today... For Feb. 15, 2011 », Chart Attack,‎ 2011 (consulté le 5 août 2011).
  26. (en) Annie Zaleski, « Alexisonfire break up », Alternative Press,‎ 2011 (consulté le 5 août 2011).
  27. (en) « Alexisonfire 2001-2011 », Kerrang!,‎ 2011 (consulté le 5 août 2011).
  28. (en) « Dine Alone Records - Record Day », Dine Alone Records,‎ 2012 (consulté le 21 avril 2012).
  29. (en) Aaron Brophy, « Alexisonfire Reunion: City and Colour's Dallas Green Says His Old Band Will Return for Proper Farewell Shows », Spinner.ca,‎ 2012 (consulté le 8 juillet 2012).
  30. a et b (en) Sarah Murphy, « Alexisonfire Reveal 10 Year Anniversary Farewell Tour », Exclaim!,‎ 2012 (consulté le 9 août 2012).
  31. (en) Josiah Hughes, « Alexisonfire Expand Farewell Tour With Stops in Vancouver and Hamilton », Exclaim!,‎ 2012 (consulté le 17 septembre 2012).
  32. http://www.absolutepunk.net/showthread.php?t=2966102
  33. (en) "Who Is Hunter?". Noise Press. 11 avril 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]