Grand Sudbury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Sudbury
Grand Sudbury Grand Sudbury
À partir du haut de gauche à droite: Vue panoramique du centre-ville de Sudbury, Le Gros Nickel, Le pont des Nations, La grande cheminée d'Inco, le parc Bell, et Sciences Nord.
À partir du haut de gauche à droite: Vue panoramique du centre-ville de Sudbury, Le Gros Nickel, Le pont des Nations, La grande cheminée d'Inco, le parc Bell, et Sciences Nord.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Flag of Ontario.svg Ontario[1]
Région Nord de l'Ontario ou Nouvel-Ontario
Comté ou équivalent Sudbury
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Marianne Matichuk
2010-2014
Code postal P3A, P3B, P3C, P3E, P3G
Fondateur
Date de fondation
James Worthington
1883
Constitution 2001
Démographie
Gentilé Sudburois
(en) Sudburian
Population 160 274 hab. (2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 31′ 35″ N 81° 00′ 50″ O / 46.526273, -81.01387 ()46° 31′ 35″ Nord 81° 00′ 50″ Ouest / 46.526273, -81.01387 ()  
Superficie 335 434 ha = 3 354,34 km2
Divers
Langue(s) Anglais, Français
Fuseau horaire Heure de l'Est (UTC-5)
Indicatif +1 705 ou 249
Code géographique 53005
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Grand Sudbury

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte administrative d'Ontario
City locator 14.svg
Grand Sudbury

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte topographique d'Ontario
City locator 14.svg
Grand Sudbury
Liens
Site web grandsudbury.ca

Grand Sudbury (Greater Sudbury en anglais), le plus souvent appelée simplement Sudbury et anciennement nommée Sainte-Anne-des-Pins, est une ville de l'Ontario au Canada. Elle est située dans le Nord de l'Ontario, avec une population francophone notable, ce qui en fait un important centre culturel franco-ontarien. Au recensement de 2011, elle est la 29e agglomération la plus peuplée du Canada, et la 14e en Ontario[2]. L'abondance de nickel dans la région lui vaut également le surnom de Capitale du nickel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Un coucher de soleil à Sudbury

La ville du Grand Sudbury couvre un territoire de 3 227 km2, ce qui en fait l'une des plus grandes municipalités de l'Ontario par sa superficie. Sudbury est reconnue pour sa géographie particulière, étant formée dans le Cratère d'impact d'une météorite s'étant écrasée il y a 1,85 million d'années, créant ainsi le bassin de Sudbury. D'immenses rochers à surface noire font la particularité de la ville. Bien que la région soit davantage boisée de nos jours, les astronautes de la NASA venaient autrefois s'entraîner à Sudbury avant de partir en mission, en raison de son relief ressemblant à celui de la lune.

Un autre aspect unique à Sudbury est son abondance de lacs dans la région, avec ses quelques 330 lacs de plus de 10 hectares à l'intérieur des frontières de la ville[3]. Il s'agit d'ailleurs de la ville canadienne ayant le plus grand nombre de lacs.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Sudbury est sur le tracé de la Route Transcanadienne. La route se divise en deux axes à Sudbury. Les deux itinéraires mènent à Ottawa où les routes fusionnent. Une des extrémités de la Route 69 est à Sudbury. La Route 17 traverse également la ville.

La ville de Sudbury a un système de transport en commun par autobus, le Transit du Grand Sudbury. Le coût d'un trajet individuel est de 2,80 dollars en 2013. La ville est également desservie par l'Aéroport de Sudbury, qui transporte des passagers vers des destinations telles que Ottawa, Toronto, ou encore de plus petites villes nord-ontariennes dont Kapuskasing, Timmins et Thunder Bay. Les compagnies Greyhound et Ontario Northland ont également des terminus d'autobus à Sudbury.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Sudbury est fondée en 1883 sous le nom de Sainte-Anne-des-Pins. James Worthington, surintendant de la construction au début du peuplement contemporain en 1883, baptise le nouvel établissement du nom du lieu de naissance de son épouse, soit Sudbury en Angleterre[4]. Dans les années 1970, des jeunes franco-ontariens fondent la Coopérative des artistes du Nouvel-Ontario, à l'origine d'une effervescence de création culturelle et événement marquant de l'histoire de la littérature franco-ontarienne avec l'affirmation de l'identité franco-ontarienne. La municipalité actuelle de la ville de Grand Sudbury est créée en 2001 par le regroupement de la municipalité régionale de Sudbury, soit l'ancienne ville de Sudbury et les municipalités de banlieue de Valley East, Capreol, Rayside-Balfour, Nickel Centre, Onaping Falls et Walden sous une seule administration municipale.

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité actuelle remplace l'ancienne municipalité régionale qui regroupait plusieurs municipalités locales sur le même territoire. Le conseil municipal de Sudbury comporte 12 conseillers et un maire élus lors d'élections ayant lieues à un intervalle de 4 ans. La dernière élection municipale remonte au 25 octobre 2010. La prochaine élection est prévue pour le 27 octobre 2014[5].

Conseil municipal du Grand Sudbury
Mairesse
Marianne Matichuk
Quartier Conseiller
Quartier 1 Gerry McIntaggart (intérim) [6]
Quartier 2 Jacques Barbeau
Quartier 3 Claude Berthiaume
Quartier 4 Evelyn Dutrisac
Quartier 5 Ron Dupuis
Quartier 6 André Rivest
Quartier 7 Dave Kilgour
Quartier 8 Al Sizer (intérim) [7]
Quartier 9 Doug Craig
Quartier 10 Frances Caldarelli
Quartier 11 Terry Kett
Quartier 12 Joscelyne Landry-Altmann
Gouvernement provincial

Sudbury est aussi le nom d'une circonscription provinciale, actuellement représentée par le néo-démocrate Joe Cimino. L'autre circonscription qui couvre une région du Grand Sudbury, Nickel Belt, est détenue par la néo-démocrate France Gélinas.

Gouvernement fédéral

Sudbury est aussi le nom d'une circonscription fédérale, dont le député actuel est le néo-démocrate Glenn Thibeault. Nickel Belt est l'autre circonscription qui couvre la région du Grand Sudbury, et elle est représentée par Claude Gravelle, également du Nouveau Parti démocratique du Canada.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population du Grand Sudbury est de 160 274 habitants en 2011[8].

Données 2011 Population : 160 274[9].

  • Anglophones  : 102 415
  • Francophones  : 42 805
  • Bilingues : 59 405[9]
  • Allophones  : 8 950
Convertisseur de cuivre, industrie du nickel, Sudbury, 1920

Économie[modifier | modifier le code]

La base de l'économie de Sudbury repose sur l'exploitation minière mais sa structure est relativement diversifiée en raison du développement de l'industrie forestière, de l'administration publique, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Les compagnies Vale et Xstrata Nickel effectuent ces opérations. Dans la région, les mines de nickel, de cuivre et de fer dominent. Sudbury est située dans un cratère d'impact large, qui a causé un large dépôt de métaux. 27 % de la production mondiale de nickel provient de mines situées dans le cratère d'impact de Sudbury[10].

Culture[modifier | modifier le code]

Sudbury est un important centre culturel francophone, comptant notamment le Théâtre du Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole, CANO et la Slague du Carrefour francophone, un important diffuseur de spectacles. Sudbury compte plusieurs établissements d'enseignement supérieur et de recherche, soit l'Université Laurentienne, le Collège Boréal et l'Université de Sudbury. C'est d'ailleurs à l'Université de Sudbury que Gaétan Gervais et Michel Dupuis hissent pour la première fois le drapeau franco-ontarien, qu'ils avaient créé, le 25 septembre 1975.

L'hebdomadaire français de Sudbury l'Ami du peuple était publié à Sudbury. Jean Éthier-Blais y rédigeait des articles vers 1942[11]. Les romans Le seuil des vingt ans et Les pays étrangers de Jean Éthier-Blais se passent à Sudbury.

Un salon du livre s'étendant sur plusieurs jours est organisé à tous les deux ans à Sudbury pour offrir à la communauté une vaste gamme de produits littéraires. Le dernier salon du livre était en 2012.

La ville du Grand Sudbury est également l'hôte de plusieurs festivals qui se déroulent à différentes périodes de l'année, notamment un festival de jazz, au mois de septembre, ou encore de La Nuit sur l'étang en mars. Le Cabaret Africain, en automne, est une célébration des traditions culturelles et folkloriques des différentes communautés africaines[12]. Des festivités et des spectacles ont également lieu à chaque année à l'occasion de la Saint-Jean-Baptiste, en juin.

Les médias francophones et anglophones se côtoient à Sudbury. Au niveau écrit, les journaux The Sudbury Star et le Northern Life se partagent principalement les lecteurs anglophones, et les francophones lisent le journal Le Voyageur. Les médias radiophoniques francophones sont assurés par les stations de la Première chaîne de Radio-Canada (CBON-FM) et de Le Loup (CHYC-FM). Radio-Canada dessert également la région de Sudbury à la télévision.

Société[modifier | modifier le code]

Les Wolves de Sudbury faisant leur entrée sur la glace pendant un match à domicile.

Au hockey junior, y évoluent les Wolves de Sudbury, dans la Ligue de hockey de l'Ontario. De plus, la ville a été l'hôte des Jeux d'été de l'Ontario en 2010[13], ainsi que de la 5e édition des Jeux de la francophonie canadienne, du 20 au 24 juillet 2011.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie photo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations de la fiche sont tirées de Statistique Canada. Rigaud, Québec (Code 35) (tableau). Profil du recensement, produit nº 98-316-XWF au catalogue de Statistique Canada. Ottawa. Recensement 2011, diffusé le 24 octobre 2012. Consulté le 15 février 2014, sauf :
    a. Maire, web : Ville de Grand Sudbury, « Grand Sudbury » (consulté le 15 février 2014).
    b. Code postal : Postes Canada, « Nombre et carte des secteurs de livraison rurale et urbaine », Ontario,‎ 14 février 2014 (consulté le 15 février 2014).
  2. « Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et subdivisions de recensement (municipalités), recensements de 2011 et 2006 - Ontario », sur www12.statcan.ca (consulté le 17 août 2013).
  3. « Points saillants sur les lacs », sur http://www.grandsudbury.ca (consulté le 14 mars 2013)
  4. Grand Sudbury, O. W. Saarinen, Encyclopédie canadienne, consulté le 28 décembre 2012.
  5. « Ma voix à moi », sur www.grandsudbury.ca (consulté le 15 août 2013)
  6. Le conseiller élu en 2010, Joe Cimino, a démissionné pour se présenter comme candidat néo-démocrate à l'élection générale ontarienne du 12 juin 2014.
  7. Le conseiller élu en 2010, Fabio Belli, est décédé d'une crise cardiaque en avril 2014.
  8. Statistique Canada, Recensement de la population, www12.statcan.gc.ca}
  9. a et b www12.statcan.gc.ca
  10. André Brahic, De feu et de glace, éd. Odile Jacob 2010 (ISBN 978-2-7381-2330-5)
  11. Gaston Tremblay, « Celui qui venait du vaccum : De l’impossibilité d’être un autre », dans Gaston Tremblay, L’écho de nos voix, Sudbury, Prise de parole,‎ 2003, p. 33-52
  12. « Vision », sur cabaretafricain.ca (consulté le 9 août 2013)
  13. Radio-Canada, « Les Jeux d'été de l'Ontario sont lancés », sur www.radio-canada.ca,‎ 11 août 2010 (consulté le 14 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gogama Rose des vents
Nairn Centre N Markstay-Warren
O    Grand Sudbury    E
S
Estaire