Roch Carrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roch Carrier

Roch Carrier (, Sainte-Justine, Québec, Canada - ) est un romancier, un dramaturge et un auteur de contes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à l’Université St-Louis au Nouveau-Brunswick, à l'Université de Montréal, et à la Sorbonne, où il reçoit un doctorat en littérature.

En 1964, Carrier reçoit un prix littéraire du Québec avec le roman Jolis deuils.

En outre, en tant que dramaturge au Théâtre du Nouveau-Monde, il adapte La Guerre, yes sir ! (en 1970) et Floralie, où es-tu ? (en 1974) pour la scène.

Roch Carrier a aussi été un enseignant. En effet, il se joignait, en 1964, au Département de français du Collège militaire royal de Saint-Jean où il a enseigné la littérature jusqu'en 1970. Ensuite, il a poursuivi sa carrière de professeur à l'Université de Montréal (1970-1971). En 1971, il était nommé secrétaire général du Théâtre du Nouveau Monde. Il retourne toutefois au Collège militaire royal de Saint-Jean où, de 1973 à 1980, il est directeur du Département de français et coordonnateur du programme de premier cycle en Études canadiennes. Il poursuit sa carrière au Collège militaire royal de Saint-Jean où il exerce diverses fonctions avant d'en être nommé le directeur en 1990.

De 1994 à 1997, il est directeur du Conseil des Arts du Canada. En 1998, il est nommé administrateur général de la Bibliothèque nationale du Canada qu'il quitte en 2004 lors de la création de Bibliothèque et Archives Canada. En 1998, il se présente en tant que candidat électoral pour le Parti libéral du Québec de Jean Charest, mais n'est pas élu.

Un extrait du Chandail de hockey, l’un des plus célèbres contes de Carrier, est réimprimé sur le dos du billet de 5 $ canadien. Il raconte l’histoire d'un jeune garçon qui commande le chandail de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal en utilisant le catalogue Eaton, mais reçoit à la place un chandail des Maple Leafs de Toronto.

Cette histoire est considérée par beaucoup comme une allégorie littéraire sur les tensions linguistiques et culturelles entre les Canadiens anglais et les Canadiens français, et représente un des travaux les plus importants de la littérature canadienne jamais écrit, et aussi une lecture essentielle pour quiconque cherche à comprendre ce que signifie être « Canadien ». L'ONF en a fait un dessin animé.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Roch Carrier en 2011 lors du Salon international du livre de Québec
  • Jolis deuils: Petites tragédies pour adultes — 1964
  • La Guerre, yes Sir ! — 1968
  • Floralie, où es-tu ? — 1969
  • Il est par là, le soleil — 1970
  • Le deux-millième étage — 1973
  • Le jardin des délices — 1975
  • Il n'y a pas de pays sans grand-père — 1977
  • Les Enfants du bonhomme dans la lune — 1979
  • Les voyageurs de l'arc-en-ciel — 1980 illustration et mise en page de François Olivier
  • Céleste bicyclette — 1980
  • La dame qui n'avait pas des chaînes aux chevilles — 1981
  • Le cirque noir — 1982
  • Ne faites pas mal à l'avenir — 1984
  • De l'amour dans la ferraille — 1984
  • La fleur et autres personnages — 1985
  • Un chameau en Jordanie — 1988
  • Enfants de la planète — 1989
  • L'homme dans le placard — 1991
  • Le cannot dans les nuages — 1991
  • Prières d'un enfant très très sage — 1991
  • Fin — 1994
  • Petit homme tornade — 1996
  • Prières d'un adolescent très très sage — 1998
  • Une chaise — 1999
  • Les moines dans la tour — 2004

Lien externe[modifier | modifier le code]