Ripoll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ripoll (homonymie).
Ripoll
Le monastère de santa Maria de Ripoll, fondé en 880
Le monastère de santa Maria de Ripoll, fondé en 880
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Gérone Province de Gérone
Comarque Ripollès
District judic. (Municipio)
Code postal 17534
Démographie
Population 10 762 hab. (2007)
Densité 147 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 12′ 02″ N 2° 11′ 34″ E / 42.200556, 2.19277842° 12′ 02″ Nord 2° 11′ 34″ Est / 42.200556, 2.192778  
Altitude 691 m
Superficie 7 330 ha = 73,3 km2
Localisation
Localisation de Ripoll

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Ripoll

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Ripoll
Liens
Site web www.ripoll.cat

Ripoll est une commune de la comarque du Ripollès dans la province de Gérone en Catalogne (Espagne).

Géographie[modifier | modifier le code]

Ripoll est une commune espagnole d'environ 10 000 habitants, située dans les Pyrénées en moyenne montagne. Elle comporte un centre ville fait de vieux quartiers assez pittoresques.

Capitale de la comarque du Ripollès en Catalogne qui s'étend jusqu'à la frontière française

Elle est située sur l'autovia C26 (autoroute gratuite) qui doit relier Gérone à l'Andorre en 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère de Ripoll a connu un grand rayonnement au milieu du Moyen Âge (IXe au XIe siècles). Gerbert d'Aurillac y passe trois ans de 967 à 970 pour y affermir sa formation (il devient ensuite le pape Sylvestre II)[1]. Son rayonnement est aussi marqué par sa participation à la tradition des rouleaux mortuaires échangés entre abbayes à l’occasion de la mort d’un moine particulièrement vénéré. Il décline ensuite et passe sous l’autorité de l’abbaye Saint-Victor de Marseille en 1070[2].

En 1835, un incendie détruit une partie des bâtiments et des archives[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Evolution démographique
1900 1930 1950 1970 1981 1986 2006 2011
5 887 8 560 8 566 11 198 12 209 11 670 10 832 10 913

Économie[modifier | modifier le code]

Elle comprend, outre de nombreux commerces et industries agro-alimentaires, plusieurs des stations touristiques des Pyrénées espagnoles catalanes (ski, randonnées...) : Camprodon, Setcases, Vallter 2000, etc.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Dufour, « Les rouleaux et encycliques mortuaires de Catalogne (1008-1102) », Cahiers de civilisation médiévale. 20e année (n°77), Janvier-mars 1977. p. 14
  2. Jean Dufour, op. cit.. p. 16
  3. Jean Dufour, op. cit.. p. 13

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]