Prunus pensylvanica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Prunus pensylvanica est un arbuste ornemental de la famille des Rosaceae. On le trouve dans toute l'Amérique du Nord : Terre-Neuve, sud du Labrador, ouest du Canada jusqu'à la Colombie-Britannique et Territoires du Nord-Ouest.

L'espèce est très commune en Nouvelle-Angleterre. Elle l'est beaucoup moins au sud de la Pennsylvanie : on ne la retrouve que dans les Appalaches, au nord de la Géorgie et à l'est du Tennessee.

Elle est sporadique dans les montagnes Rocheuses, au sud du Colorado et le sud-est des Black Hills et du Dakota du Sud.

Description[modifier | modifier le code]

Le système racinaire est peu profond et s'étend latéralement.

Son tronc est droit et cylindrique, de 5 à 15 mètres de haut et 10 à 51 centimètres de diamètre. Des arbres de 30 mètres sont avérés dans les Appalaches. Ses feuilles sont étroites, de 4 à 11 centimètres de long pour 1 à 4,5 centimètres de large.

Les fleurs sont regroupées par inflorescence de 5 à 7 fleurs. La corolle d'une fleur fait environ un centimètre.

Le fruit est une drupe assez petite et peu juteuse.

Un individu a une espérance de vie de 20 à 40 ans.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les fleurs sont hermaphrodites et la pollinisation est entomogame (par les insectes).

La dissémination des graines est faite par des oiseaux ou de petits mammifères. Sinon, les graines tombées au pied peuvent germer et former des haies. Les graines au sol non germées peuvent rester viables pendant plusieurs dizaines d'années. Cette réserve de graines est un élément déterminant dans la capacité de résistance au feu qu'à cette espèce.

Une multiplication végétative est également possible.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

L'espèce est consommée par beaucoup d'animaux. Les élans en font une recherche systématique en l'hiver, les cerfs également, en moindre mesure, durant l'hiver et le printemps suivant.

Le feuillage et l'écorce sont une source importante de nourritures, en hiver, pour le lièvre d'Amérique et le lapin d'Amérique. L'écorce est recherchée par les porcs-épics, en hiver toujours.

Le fruit est comestible et peut être employé en confiture. Son commerce n'a jamais été réellement important jusqu'à présent.

Menuiserie[modifier | modifier le code]

Le bois de cette espèce est peu doux, assez lumineux mais poreux. Sa valeur marchande est faible. Il ne peut pas être utilisé en bois de charpente.

Liens externes[modifier | modifier le code]