Seconds Analytiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Seconds Analytiques ou Analytiques postérieurs sont un ouvrage d'Aristote et constituent le quatrième livre de l'Organon et la seconde partie des Analytiques, en deux livres. Ils traitent, non plus comme les Premiers Analytiques, du syllogisme, mais d'un syllogisme, "le syllogisme scientifique", la démonstration. "La démonstration est une sorte de syllogisme." La science est présentée comme un système déductif.

Contenu[modifier | modifier le code]

Connaître, c'est connaître la cause. Dans la démonstration, les prémisses doivent être "vraies, premières, immédiates, plus connues que la conclusion, antérieures à elles et causes de la conclusion" (I, 2, 71 b 21). À côté des principes communs que sont les lois logiques de non-contradiction et de tiers-exclu, Aristote soutient que chaque science a ses propres principes. "Toute science démonstrative tourne autour de trois choses : les choses dont on pose qu'elles sont, les notions communes qu'on appelle axiomes, notions premières à partir desquelles on démontre, et, troisièmement, les propriétés, dont on admet que chacune signifie" (I, 10, 76 b 13).

Aristote expose le déroulement de la science : "On cherche quatre choses : le fait, le pourquoi, si c'est et ce que c'est" (II, 1, 89 b 24).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Texte[modifier | modifier le code]

  • Seconds analytiques, trad. J. Barthélémy Saint-Hilaire [1]
  • Seconds analytiques, trad. J. Tricot, Vrin, 1962 [2]
  • Seconds Analytiques. Organon IV, trad. P. Pellegrin, Garnier-Flammarion, 2005

Études[modifier | modifier le code]

  • Jacques Brunschwicg, "L'objet et la structure des Seconds Analytiques d'après Aristote", in E. Berti, Aristotle on Science, Padoue, 1978, p. 61-96.
  • J. Barnes, "Aristotle's theory of demonstration", Phronesis, 14 (1969), p. 123-152.
  • David Ross, Aristote (1923), trad., Publications Gamma, 1971, p. 14, 57-68.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]