Populonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Populonia
Panorama du bourg fortifié
Panorama du bourg fortifié
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Tuscany.svg Toscane
Province (s) Livourne
Commune (s) Piombino
Code postal 57020
Index tel. 0565
Démographie
Population 500 hab. (2005, avec Populonia Stazione)
Géographie
Coordonnées 42° 59′ 23″ N 10° 29′ 27″ E / 42.9898, 10.490842° 59′ 23″ Nord 10° 29′ 27″ Est / 42.9898, 10.4908  
Altitude Max. 150 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Populonia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Populonia
Forteresse de Populonia des Appiani, seigneurs de Piombino

Populonia est un frazione de la commune de Piombino en province de Livourne

Géographie[modifier | modifier le code]

Populonia se trouve en position dominante sur un des promontoires du golfe de Baratti et conserve des fortifications du XVe siècle dues aux seigneurs de Piombino, les Appiani, attesté par le dragon sculpté sur la maison à l'entrée du bourg.

Populonia est située sur une presqu'île. Un musée privé y conserve des pièces étrusques et romaines retrouvées au fond de la mer.

La statue connue sous le nom d’Apollon de Piombino, retrouvée dans les eaux du golfe de Baratti, se trouve aujourd’hui au musée du Louvre à Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la civilisation étrusque, Populonia (étrusque Pupluna ou Fufluna) est la seule ville de la Dodécapole étrusque située sur la mer. C’était également le plus grand centre sur la mer Méditerranée spécialisé dans la production de fer à partir du minerai extrait sur l’île voisine d’Elbe (sous la forme de « loupe » ou blumo). C'est là qu'arrivaient les masses de métal qui pouvaient ainsi être vendues ou bien travaillées dans les grands ateliers réalisés à cet effet. La céramique par contre était importée des autres villes étrusques.

Références historiques[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, l'historien romain Tite-Live raconte que vers 205 avant J-C, Populonia a fourni à Scipion l'Africain le fer nécessaire pour l'expédition en Afrique, au cours de la deuxième guerre punique. Strabon et d'autres géographes nous l'ont décrite ou citée comme une ville qui est encore debout aujourd'hui au même endroit et avec le même nom ; Populonia dont Virgile nous dit qu'elle fournit à Énée six cents jeunes guerriers, ce qui, tout en faisant la part des fictions poétiques, témoigne au moins de sa splendeur passée, Populonia paraît avoir été le centre de tous les travaux minéralurgiques de ces contrées pendant la domination étrusque. Elle fut détruite lors de la conquête romaine, d'autres disent sous la dictature de Sylla ; et, ravagée depuis par les Barbares, elle ne s'est plus relevée.

L’économie de Populonia était basée sur le commerce maritime et la production d'acier. Le développement de cette ville était fondé sur la proximité de l'île d'Elbe, qui, avec ses mines de fer, produisait un minerai de bonne qualité. La partie industrielle de la ville était située le long de la côte, dans le golfe de Baratti, à proximité du port. Le fer servait pour les utilisations domestiques ou militaires. Le commerce maritime du fer a été développé grâce à des relations étroites avec la Grèce, la Libye et la Grande Grèce (Italie du Sud) ainsi qu'avec d'autres villes étrusques et Rome.

Mais sous la domination étrusque, Populonia était une ville très peuplée, puissante par l'industrie et le commerce. Le périmètre de ses murs pélagiques couvre une étendue considérable, et les restes d'objets d'art qu'on a trouvés sous ses ruines attestent une civilisation très développée. Populonia jouissait avec Volterra du droit de battre monnaie pour toute la confédération étrusque. Ses monnaies sont presque toutes à l'effigie de Vulcain, qui personnifie le travail des métaux dans le paganisme antique, et, pour mieux expliquer encore ce que la tête du dieu forgeron signifie : dans ce cas, les monnaies de Populonia portent pour armes le marteau, l'enclume et les tenailles. Enfin le mot lui-même de Populonia, en étrusque Pupluna, a, d'après les historiens, la même signification que le mot mines en français : Pupluna était donc, sous les Étrusques, la ville des mines et des métaux.

Culture[modifier | modifier le code]

Sites archéologiques :

Liens externes[modifier | modifier le code]