Pont mycénien de Kazarma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont mycénien de Kazarma
Image illustrative de l'article Pont mycénien de Kazarma
Géographie
Pays Grèce
Région Argolide
Localité Nauplie
Coordonnées géographiques 37° 35′ 44″ N 22° 56′ 21″ E / 37.595556, 22.939167 ()37° 35′ 44″ N 22° 56′ 21″ E / 37.595556, 22.939167 ()  
Fonction
Fonction pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc à encorbellement
Longueur 22 m
Largeur 4 m
Hauteur 5,60 m
Matériau(x) appareil cyclopéen
Construction
Construction vers -1300

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Pont mycénien de Kazarma

Le pont mycénien de Kazarma est situé en Argolide, dans le Péloponnèse, Grèce, sur la route qui relie Mycènes et Tirynthe à Épidaure. Il est visible à quelques dizaines de mètres au nord de la route moderne, à hauteur du kilomètre 15. Il est toujours en service et sert encore aujourd'hui à la circulation locale et agricole.

Trois ponts mycéniens[modifier | modifier le code]

Partant de Nauplie, trois ponts mycéniens sont encore conservés sur cette route : depuis une hauteur, un premier pont permet d'apprécier pleinement la largeur de la route mycénienne, qui pouvait facilement livrer passage aux chars de guerre de l'époque ; le second, beaucoup plus connu, est le pont de Kazarma ; le troisième pont, situé près du village d'Arkadikó, est en très mauvais état.

Historique[modifier | modifier le code]

Autre pont mycénien, sur la même route, plus près de Nauplie.

Ces ponts furent probablement construits vers -1300, à l'époque mycénienne (Âge du bronze), et plus précisément, de l'helladique IIIb (env. -1340/-1200). La route reliait les grandes cités mycéniennes de Mycènes, Argos et Tirynthe au port de Palea Epidavros.

Description[modifier | modifier le code]

Les trois ponts, de technique semblable, sont constitués d'une voûte en encorbellement de gros blocs calcaires en appareil cyclopéen empilés sans aucun liant, tout à fait caractéristiques des constructions mycéniennes, telles qu'on peut encore les voir à Mycènes, Tirynthe, Gla et autres forteresses contemporaines. Ces ponts figurent donc parmi les plus anciens connus au monde.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) R. Hope Simpson et D.K. Hagel, « Mycenean Fortifications, Highways, Dams and Canals. », in Paul Aströms Förlag, Studies in Mediterranean Archaeology, Vol. CXXXIII, Sävedalen 2006, ISBN 91-7081-212-8.
  • (en) R. Hope Simpson, « The Mycenaean Highways », Classical Views, XLII, n.s. 17, 1998, 239-260

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :