Politique au Soudan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Soudan
Image illustrative de l'article Politique au Soudan

Le Soudan est une république à régime présidentiel. Le président est Omar el-Béchir. El-Béchir et son parti contrôlent le pays depuis le coup d'État militaire du 30 juin 1989.

De 1983 à 1997, le pays était divisé en cinq régions au nord et trois au sud, chacune dirigée par un gouverneur militaire. Les parlements régionaux ont été suspendus après le coup d'État militaire du 6 avril 1985. Le Conseil révolutionnaire a été aboli en 1996 et le Front national islamique au pouvoir a pris le nom de Congrès national. Après 1997, les structures administratives régionales ont été réformées vers un système de 26 États. Les membres des exécutifs régionaux sont nommés par le président. Le budget des États est entièrement dépendant du pouvoir central de Khartoum.

Conformément à la constitution provisoire qui a été adoptée en 1986, le pays dispose d'une assemblée législative comportant 301 sièges. Le président est officiellement le chef de l'État mais ses fonctions sont essentiellement représentatives. Le pouvoir exécutif est en fait détenu par le premier ministre élu par l'assemblée législative.

Après les élections nationales de 1986, la vie politique soudanaise a été dominée par trois partis politiques:

  • le parti Oumma (parti populaire), un parti islamiste traditionaliste issu du parti musulman du Mahdi, détient la majorité avec 99 sièges,
  • le parti démocratique unioniste (63 sièges)
  • le front national islamiste (51 sièges).

Un gouvernement de coalition, réunissant des membres du parti Oumma, du parti démocrate unioniste, ainsi que plusieurs partis politiques de moindre importance, a ensuite été mis en place. Le premier ministre actuel est le chef du parti Oumma.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Président Omar el-Béchir Congrès national 11 août 2005
Premier Vice-président Ali Osmane Taha juillet 2005

Salva Kiir (Mouvement de libération du peuple soudanais) a été Premier Vice-président (Ali Osmane Taha étant le second) du 11 août 2005 au 8 juillet 2011, veille de l'indépendance du Soudan du Sud, dont il devient président.

Sur les autres projets Wikimedia :