Congrès national (Soudan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Front national islamique)
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Soudan
Image illustrative de l'article Congrès national (Soudan)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Congrès national.

Fondé en 1998 par des anciens membres du Front national islamique, le Congrès national (المؤتمر الوطني, transcrit al-Mo'tamar al-Watany ou en anglais National Congress Party - NCP), est le parti officiel au pouvoir au Soudan. En 2000, une faction dissidente, le Congrès national populaire, se sépara du Congrès national en raison de divergences entre le Président Omar el-Béchir et l'islamiste radical Hassan al-Tourabi. En 2005, l'Alliance des forces de travail, de l'ancien président Gaafar Nimeiry a fusionné avec le Congrès national.

Le Congrès national jouit d'un large support au nord du pays. Certains de ses membres ont été élus à la tête de l'Ordre des avocats et de la plupart des organisations faîtières d'agriculteurs du nord du Soudan. Le parti est représenté au sud via l'inclusion des membres du Congrès national du sud au gouvernement. La section sud du parti est dirigée par l'ancien Vice-président Moses Machar et Riak Gai Kok.

Lors des élections législatives de décembre 2000, le parti remporta 355 des 360 sièges à pourvoir. L’élection présidentielle de la même année vit Omar el-Béchir réélu avec 86,6 % des voix.

Le Congrès national est, face au Mouvement de libération du peuple soudanais, l'une des deux parties principales aux accords de paix signés en janvier 2005 et qui doivent mettre un terme à la guerre civile.