Point chaud de La Réunion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le point chaud de la Réunion est un point chaud volcanique qui se trouve aujourd'hui à quelques dizaines de kilomètres de la Réunion, dans l'océan Indien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La première éruption notable du point chaud de la Réunion serait survenue il y a 65 millions d'années. Énorme, elle aurait formé les Trapps du Deccan, un vaste socle de lave basaltique couvrant certaines parties du centre de l'Inde. Cette éruption aurait par ailleurs ouvert un rift qui aurait séparé le sous-continent indien du plateau des Seychelles.

En outre, cet événement coïncide avec la crise Crétacé-Tertiaire et l'extinction des dinosaures. L'hypothèse d'un lien entre ces événements est toujours discutée.

Formation d'un alignement d'îles volcaniques[modifier | modifier le code]

Alors que le plateau indien glissa vers le nord, le point chaud de la Réunion continua par la suite à perforer la croûte terrestre en créant toute une série d'îles volcaniques et de plateaux sous-marins. Parmi les premières, on recense les îles Laquedives, les Maldives et l'archipel des Chagos, des atolls reposant sur d'anciens volcans qui ont émergé de l'océan il y entre 60 et 45 millions d'années.

Il y a environ 45 millions d'années, un rift traversa le point chaud et ce dernier se retrouva sous le plateau africain. Durant les trente millions d'années qui suivirent, il fut relativement peu actif. Son activité n'a repris qu'il y a dix millions d'années. Il a dès lors créé les Mascareignes, c'est-à-dire l'île Rodrigues, l'île Maurice et la Réunion.

Position actuelle[modifier | modifier le code]

Les deux premières îles ont émergé il y a plus de huit[réf. nécessaire] millions d'années, la Réunion plus tard, vers trois millions d'années. Cette théorie est contestée par certains géologues. Connaissant la vitesse de déplacement de la plaque océanique, et les dates d'émergence de l'île Maurice et de la Réunion, les deux îles devraient être plus proches que les 250 kilomètres qui les séparent[1]. En ce qui concerne la Réunion, le point chaud a d'abord donné naissance au massif du Piton des Neiges avant de créer au sud-est celui du Piton de la Fournaise, dominé par le volcan du même nom.

Suite à des campagnes bathymétriques, un volcan sous-marin a récemment été découvert à l’est du dit Piton de la Fournaise, ce qui démontre la poursuite du déplacement de la plaque au-dessus du point chaud. Celui-ci se trouverait actuellement à environ 280 km au sud-est de l’île.

De fait, la partie émergée de la Réunion ne représente qu'un trente-deuxième du massif s'élevant depuis le plateau qui repose à 4 000 mètres sous le niveau de la mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue Terres sauvages de novembre 2007