Pohutukawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le pohutukawa (Metrosideros excelsa) est un arbre de la famille des Myrtaceae originaire de Nouvelle-Zélande.

Il est connu comme l'arbre de Noël de Nouvelle-Zélande, pas tellement pour son feuillage ou sa forme mais parce qu'il produit des masses de fleurs rouges en pointes brillantes vers Noël (au début de l'été en Nouvelle-Zélande).

Description[modifier | modifier le code]

Jeunes racines aériennes d'un pohutukawa
Racines aériennes anciennes de l'arbre, anastomosées ou incrustées dans le tronc. Devenues ligneuses, elles font parfois qualifier cet arbre aussi de « figuier étrangleur ».

L'arbre atteint une hauteur de 20 m et possède une forme de dôme. Le feuillage est persistant, et les feuilles sont opposées, simples et lancéolées avec un feutrage blanc-gris dessous et un peu dessus. Son aire de répartition naturelle se situe au niveau des régions côtières de L'Île du Nord (Nouvelle-Zélande) au nord d'une aire s'étendant de New Plymouth (39°S) à Gisborne (38°S). Cet arbre pousse aussi sur les rives des lacs de la région de Rotorua.

Un arbre géant pohutukawa à Te Araroa est réputé pour être le plus grand du pays avec une hauteur de 20 m et une envergure de 38 m. L'arbre est connu pour être une sorte de falaise-habitation capable de tenir même dans les conditions les plus extrêmes. Certains spécimens ont des racines aériennes entremêlées et fibreuses. Tout comme son parent proche Hawaïen ʻŌhiʻa lehua (M. polymorpha), le pohutukawa a démontré son efficacité dans la colonisation de champs de lave, notamment sur l'île Rangitoto, un volcan à Auckland Harbour.

Floraison[modifier | modifier le code]

Le pohutukawa fleurit de novembre à janvier avec un pic mi-décembre (été austral). Il produit de brillantes fleurs pourpre réunies en cymes terminales, avec des étamines colorées apparentes. Il existe des variations entre les individus en ce qui concerne le moment de floraison ou bien la couleur de la fleur. Des dérives génétiques dans des populations isolées ont résulté en des variations locales : beaucoup d'arbres autour des lacs de la région de Rotorua produisent des fleurs roses, et le cultivar à fleur jaune « Aurea » descend d'une paire découverte en 1940 sur l'Ile Motiti dans la Bay of Plenty.

Conservation[modifier | modifier le code]

En Nouvelle-Zélande, le pohutukawa est sous la menace d'un animal introduit, le phalanger renard, qui dépouille l'arbre de ses feuilles pendant ses recherches. Une association caritative de conservation, Project Crimson, a pour but d'éviter la disparition du pohutukawa et autres espèces Metrosideros. La mission de cette association est de « permettre au pohutukawa de refleurir à nouveau dans son habitat naturel comme une icône dans le cœur et l'esprit de tous les Néo-Zélandais ».

Culture[modifier | modifier le code]

Le pohutukawa est une culture populaire. Il existe de nombreux exemples dans la plupart des villes côtières de l'Île du Nord. Vigoureux et facile à cultiver, l'arbre fleurit aussi au sud de son habitat naturel, et s'est naturalisé dans l'aire de Wellington et dans le Nord de l'Ile du Sud. Le pohutukawa a été indroduit dans d'autres pays possédant un climat doux à chaud, notamment dans le Sud-Est de l'Australie. Il s'est naturalisé sur l'Ile de Norfolk ainsi que près des falaises côtières dans la région de Sydney. Sur les côtes californiennes, c'est un arbre populaire que l'on retrouve le long des rues et dans les pelouses. Dans certaines parties de l'Afrique du Sud, le pojutukawa croit tellement bien qu'il est considéré comme une espèce invasive.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :