Figuier étrangleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Figuier (homonymie).
Figuier étrangleur
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Figuier étrangleur » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Exemple de figuier étrangleur au Kerala en Inde
Exemple de figuier étrangleur au Kerala en Inde
Taxons concernés
Arbres dont les racines enserrent un grand mur
Ficus benghalensis poussant sur un mur en Chine
Racines enlaçant la tête d'une statue
Figuier des pagodes autour d'une tête de Bouddha taïlandais.

Figuier étrangleur est le nom vernaculaire donné à certains arbres tropicaux de mode semi-épiphyte, notamment des ficus, dont les racines aériennes ont des propriétés « étrangleuses » favorisant leur compétition avec d'autres arbres.

Systématique[modifier | modifier le code]

On trouve ces arbres principalement dans la famille des Moracées, parmi le genre Ficus [1] :

Mais aussi une espèce de la famille des Myrtacées :

présente dans la forêt pluviale tempérée de Nouvelle-Zélande.

Biologie[modifier | modifier le code]

Ce mode de développement est une adaptation aux forêts tropicales où la compétition à la recherche de la lumière est intense.

Les graines de ces arbres, souvent transportées par des oiseaux, germent dans les branches supérieures d'un arbre hôte et se développent dans un mode épiphyte. Puis ils développent des racines aériennes vers le sol en même temps que des branches vers le haut pour capter plus de lumière. Quand les racines aériennes ont atteint le sol, la croissance du figuier s'accélère. Les racines aériennes se soudent tout en grossissant, jusqu'à former un treillis suffisamment épais pour assurer l'autoportance du figuier, qui, de ce fait, n'a plus besoin de l'arbre-support sur lequel il s'est d'abord développé.

Ce treillis peut finir par empêcher la croissance en diamètre de l'arbre support et ainsi le faire mourir (si le figuier s'installe sur un arbre qui ne s'accroit pas en diamètre, notamment un palmier, ce dernier peut continuer à vivre longtemps avec le figuier autour de lui). Quand l'arbre hôte meurt de cet étouffement, ses tissus finissent par disparaître et laissent un vide au centre du treillis de racines du figuier étrangleur, parfois assez grand pour qu'un homme puisse s'y tenir debout. Si l'arbre-support meurt avant que le figuier ne soit suffisamment développé, sa disparition peut entraîner également celle du figuier.

Certaines de ces espèces (notamment le Banian) peuvent également se développer à partir du sol, comme des arbres ordinaires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zhekun, Zhou & Michael G. Gilbert (2003) Flora of China (Moraceae) 5: 21-73. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :