Plan Delta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 39′ N 3° 43′ E / 51.65, 3.72

Le plan Delta ou les travaux Delta (en néerlandais : Deltaplan ou Deltawerken) est un système de défense des Pays-Bas contre les inondations maritimes, en particulier pour les provinces de Zélande, de Hollande-Méridionale et du Brabant-Septentrional.

Le plan Delta a été l'œuvre de plusieurs décennies, le plan initial a été terminé en 1986, mais la construction du Maeslantkering qui n'était pas prévu initialement s'est terminé en 1997. De plus la rehausse de toutes les digues pour être conforme à la norme des Pays-Bas s'est poursuivie jusqu'en août 2010.

Le plan Delta a aussi grandement amélioré l'accès à la province de Zélande, constituée d'îles. Elles sont maintenant toutes reliées à la terre ferme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Raison[modifier | modifier le code]

Le plan Delta est un projet qui fut imaginé notamment par Johan van Veen et mis en œuvre suite à l'inondation causée par la mer du Nord en 1953 aux Pays-Bas, afin que ne se reproduisent plus les dégâts qu'elle a occasionnés. Celle-ci avait en effet tué 1 835 personnes et forcé l'évacuation de 70 000 autres ; 10 000 têtes de bétail se noyèrent et 4 500 bâtiments furent détruits.

Mise en place du projet[modifier | modifier le code]

La commission s'est réunie moins de 20 jours après l'inondation.

Plusieurs recommandations ont été formulées :

  • la digue Schouwen-Duiveland serait à 5 mètres au-dessus du niveau des mers et non 3,5 mètres mentionnées précédemment,
  • clôture de l'Yssel hollandais (la Commission Delta préfère un barrage anti-tempête : la pondération des digues coûte plus d'argent, et la construction d'une telle barrière est plus rapide. Un an après ce deuxième avis de 1953 débutera par la construction),
  • fermeture des entrées (du nord au sud): Haringvliet, Trou Brouwershavense, Escaut oriental et Gat Veerse,
  • fermeture Veerse Gat et Zandkreek,
  • l'avis final doit montrer les avantages et les inconvénients des solutions, l'estimation des coûts et un résumé du plan Delta. On pense alors que le plan Delta sera réalisé en 25 ans pour une somme de 1,5 à 2 milliards de florins sera (680 à € 900 millions).

Finalité[modifier | modifier le code]

La mise en œuvre du programme a vu l'introduction de techniques nouvelles d'ingénierie, principalement pour l'Oosterscheldekering et le Maeslantkering.

Les travaux liés au plan Delta se sont déroulés sur une période d'environ 40 ans. Ils sont désormais achevés. Un supplément a été venu s'ajouter sur le plan original, c'est l'Europoortkering qui a imposé la construction du Maeslantkering et de l'Hartelkering en 1997.

À cause des changements climatiques et de la montée du niveau de la mer, les digues doivent être renforcées et rehaussées; les derniers détails font encore débat. Actuellement les travaux sont en cours pour les deux bras de l'Escaut, le revêtement s'est montré insuffisant et doit être remplacé. Les travaux ont commencé en 1996 et devraient être achevés en 2015. Le ministère des travaux publics et Office des eaux des Pays-Bas ont déjà rehaussé 400 km de digues[1].

En 2008 la commission Delta dit devoir s'attendre à une montée des eaux de 1,30 m d'ici 2100 et de 4 mètres d'ici 2200[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce projet avait l'ambition d'améliorer la sécurité des zones de plus faible altitude des Pays-Bas contre les tempêtes les plus violentes et les inondations. Étant donné que plus d'un tiers du pays se trouve sous le niveau de la mer, la tâche s'annonçait difficile. Les dunes le long de la côte furent relevées de plus de 5 mètres et les îles de la Zélande furent reliées par des digues et divers ouvrages d'art. Le plus complexe d'entre eux est l'Oosterscheldekering, barrage de 9 km de long, qui peut être ouvert ou fermé pour protéger la baie, tout en gardant sa salinité, afin de pérenniser la faune sauvage et l'industrie de la pêche. Les ouvrages d'art, d'une longueur totale de 25 kilomètres, ont réduit en revanche la côte maritime des Pays-Bas d'environ 700 kilomètres[3].

Le plan Delta et les travaux du Zuiderzee sont considérés comme une prouesse humaine, ils sont l'une des sept merveilles du monde moderne selon l'American Society of Civil Engineers.

Polémique[modifier | modifier le code]

Cependant un débat fondamental existe à propos des fondements du plan Delta : le niveau de ces terres baisse et le niveau des océans augmente. Un réchauffement global est en cours. Donc les digues vont sans doute devoir être renforcées et rehaussées, créant davantage d'enfoncement du terrain. Certains avancent que le déplacement des villes et l'abandon de terres à la mer seraient une solution plus viable à long terme qu'une bataille contre les eaux. Mais ce serait sans connaître le caractère néerlandais qui s'est façonné pendant des siècles de lutte contre les éléments.

Les travaux du plan Delta[modifier | modifier le code]

Inondations de 1953

Les travaux du plan Delta[4]
Projet Début des travaux Inauguration Fonction Cours d'eau Localisation
Stormvloedkering Hollandse IJssel 1958 1958 Barrage anti-tempête Yssel hollandais (rivière) Hollande-Méridionale près de Rotterdam
Zandkreekdam 1959 1960 Barrage Zandkreek, Veerse Gat (bras de l'Escaut oriental) Entre îles Noord-Beveland et Zuid-Beveland à l'est
Veerse Gatdam 1960 1961 Barrage Veerse Gat (bras de l'Escaut oriental) Entre îles Noord-Beveland et Zuid-Beveland à l'ouest
Grevelingendam 1958 1965 Barrage Grevelingenmeer (bras de l'Escaut oriental) Entre presqu'île de Tholen et Schouwen-Duiveland
Volkerakdam 1957 1969 Barrage Volkerak, Hollands Diep (rivière) (bras de la Meuse et de l'Escaut Entre Hollande-Méridionale et Zélande
Haringvlietdam 1958 1971 barrage Haringvliet (bras du Rhin et de la Meuse) Entre Voorne-Putten et Goeree-Overflakkee
Brouwersdam 1964 1971 Barrage anti-tempête Brouwershaven (bras de l'Escaut occidental) Entre Schouwen-Duiveland et Noord-Beveland
Markiezaatskade 1980 1983 Barrage Markiezaatsmeer, Canal de l'Escaut au Rhin Entre la presqu'île de Zuid-Beveland et Molenplaat
Oosterscheldekering 1960 1986 Barrage anti-tempête Escaut oriental Entre Schouwen-Duiveland et l'île du Noord-Beveland
Oesterdam 1979 1997 Barrage Escaut oriental, Canal de l'Escaut au Rhin Entre Tholen et Zuid-Beveland
Philipsdam 1976 1997 Barrage Escaut oriental Entre Grevelingendam et Sint-Philipsland
Bathse spuisluis 1980 1987 Écluse Volkerak, Markiezaatsmeer, Escaut oriental Bath (Zélande)
Maeslantkering 1988 1997 Barrage anti-tempête Nieuwe Waterweg (bras du Rhin) En aval de Rotterdam Hollande-Méridionale
Hartelkering 1991 1997 Digue mobile Canal Hartel Près de Spijkenisse, Hollande-Méridionale

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zeeweringen.nl
  2. « Dutch draw up drastic measures to defend coast against rising seas », The New York Times,‎ 3 août 2008 (lire en ligne)
  3. http://www.deltawerken.com/Deltawerken/16.html
  4. http://www.deltawerken.com/Francais/922.html?setlanguage=fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]