Pierre-Michel Auger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre-Michel Auger (né le 11 janvier 1963 à Shawinigan) est un enseignant et homme politique québécois, député du Parti libéral du Québec de Champlain à l'Assemblée nationale du Québec depuis 2014.

Il avait auparavant été député de la même circonscription de 2007 à 2008, représentant l'Action démocratique du Québec puis le parti libéral. Lors des élections de 2008 il est défait sous l'étiquette libérale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

  • Baccalauréat en administration des affaires, Université du Québec à Trois-Rivières (1991)
  • Scolarité de maîtrise en sciences appliquées, sécurité et hygiène industrielles, Université du Québec à Trois-Rivières (1993)
  • Formation en administration de sociétés, Université Laval (automne 2013)[1]

De 1998 à juin 2007, Pierre-Michel Auger est enseignant au Collège Laflèche de Trois-Rivières.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2002, il est membre de l'exécutif de l'Action démocratique du Québec dans la circonscription de Maskinongé[2].

En 2006, il est membre de l'exécutif de l'Action démocratique du Québec dans la circonscription de Champlain. Il est élu député lors de l'élection de 2007, sous la bannière de l'Action démocratique. Il obtient 44,8% des voix, avec une majorité de 5001 voix, contre Noëlla Champagne (30,7%) du Parti québécois, Christian Fortin (21,6%) du Parti libéral, et Alex Noël (2,9%) de Québec Solidaire. Pierre-Michel Auger était l'un des 41 candidats de l'A.D.Q. à être élus député en 2007, alors que son parti n'en comptait que quatre depuis l'élection de 2003. Aucune dépense électorale n'est inscrite au bureau du Directeur des élections du Québec pour Auger pour l'élection de 2007; les dépenses maximales permises par la Loi pour cette circonscription auraient pu s'élever jusqu'à 51 883 $[3].

Durant son séjour dans l'opposition officielle (2007-2008), il est porte-parole en matière d'emploi, membre suppléant du Bureau de l'Assemblée nationale à partir du 15 mai 2007 et membre de la Commission de l'administration publique à partir du 23 mai 2007.

Il quitte cette formation politique le 23 octobre 2008 pour joindre le Parti libéral du Québec, comme transfuge entre les deux élections.

Il est à nouveau candidat sous la bannière libérale lors de l'élection de 2008. Il obtient 34,2% des voix et est battu par Noëlla Champagne (41%) du Parti québécois, qui l'emporte avec 2 024 voix de majorité. Les autres candidats défaits sont Luc Arvisais (21,9%) de l'A.D.Q., Myriam Fauteux, (2,2%) de Québec Solidaire, et Jean-Pierre Grenier (0,7%), candidat indépendant[4]. En 2008, ses dépenses électorales s'élèvent à 43 364$[5].

Le 23 juin 2009, il est nommé par le Conseil des ministres du gouvernement libéral, à compter du 6 juillet 2009, l'un des trois vice-présidents à la Régie du bâtiment du Québec, chargé des relations avec la clientèle et des opérations[6]. Il a été remplacé en juillet 2013 par l'ingénieur Gilles Lemieux, fonctionnaire depuis 1987, à la Régie du bâtiment depuis 2008, nommé le 15 mai 2013 par le Conseil des ministres du gouvernement du Parti québécois[7].

Le 3 mars 2014, le Parti libéral du Québec officialisait la candidature de Pierre-Michel Auger dans la circonscription de Champlain en vue de l'élection générale de 2014. Il y affronte Noëlla Champagne, députée sortante du Parti québécois qui l'avait battu en 2008. Cette fois-ci, c'est lui qui remporte la victoire avec 33,44% des voix, Noëlla Champagne finissant troisième (30,17%), légèrement distancée par le caquiste Andrew D'Amours (30,43%).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louise Plante, «Retour de Pierre-Michel Auger dans Champlain», Le Nouvelliste, 3 mars 2014, [en ligne], http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/politique-quebecoise/201403/03/01-4744261-retour-de-pierre-michel-auger-dans-champlain.php
  2. Des sources laissent entendre qu'il fut candidat adéquiste à l'élection générale québécoise de 2003 mais qu'il a été battu, ce qui est faux, il n'a pas été candidat dans la circonscription de Maskinongé aux élections de 2003. Cette année-là, l'A.D.Q présentait Louise-Andrée Garant comme candidate. Source : http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/provincial/resultats-electoraux/elections-generales.php?e=12&c=370&s=1#s
  3. Par comparaison, Noëlla Champagne a dépensé 46 736$ et Christian Fortin a dépensé 51 296 $, tandis qu'aucune dépense n'est inscrite pour Alex Noël. Source : Directeur des élections du Québec, [en ligne] http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/tableaux/sommaire-cand-2007.php
  4. Directeur des élections du Québec, [en ligne] http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/provincial/resultats-electoraux/elections-generales.php?e=3&c=604&s=1#s
  5. Par comparaison, Noëlla Champagne a dépensé 44 825$ et Jean-Pierre Grenier 235$. Aucuns montants ne sont inscrits pour Luc Arvisais de l'A.D.Q. et Myriam Fauteux de Québec solidaire. Les dépenses maximales permises par la Loi pour cette circonscription en 2008 s'élevait à 54 626$.Source : Directeur des élections du Québec, [en ligne] http://www.electionsquebec.qc.ca/documents/pdf/d-6288-09-05-sommaire-des-rapports-de-depenses-par-circonscription.pdf
  6. La Régie du bâtiment compte trois vice-présidents : le vice-président Enquêtes, le vice-président Relations avec la clientèle et opérations, et le vice-président Réglementations et soutien organisationnel. Sur cette nomination, voir : http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/actualites/communiques/2009/nominations/2009-06-23/auger_pierre_michel.asp
  7. Voir : http://www.premiere-ministre.gouv.qc.ca/actualites/communiques/2013/nominations/2013-05-15/lemieux_gilles.asp. Voir aussi : Louise Plante, «Retour de Pierre-Michel Auger dans Champlain», Le Nouvelliste, 3 mars 2014, [en ligne], http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/politique-quebecoise/201403/03/01-4744261-retour-de-pierre-michel-auger-dans-champlain.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]