Paul Zoungrana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Zoungrana
Image illustrative de l'article Paul Zoungrana
Paul Zoungrana avec le président allemand Heinrich Lübke en 1966.
Biographie
Naissance 3 septembre 1917
à Ouagadougou
Ordination sacerdotale 2 mai 1942
Décès 4 juin 2000
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
22 février 1965 par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Camillo de Lellis
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 8 mai 1960 par le
pape Jean XXIII
Fonctions épiscopales Archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso)

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Paul Zoungrana, né le 3 septembre 1917 à Ouagadougou, (actuellement au Burkina Faso, alors dans l'Empire colonial français), et mort le 4 juin 2000, était un cardinal burkinabé, archevêque de Ouagadougou de 1960 à 1995, membre de la Société des missionnaires d'Afrique (Pères blancs).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au petit séminaire de Pabré et au grand séminaire de Koumi, Paul Zoungrana fait partie des trois premiers prêtres catholiques ordonnés au Burkina Faso, le 3 mai 1942.

Il rejoint par la suite la Société des missionnaires d'Afrique, dans laquelle il prononce ses vœux définitifs en 1952, à Rome.

Archevêque[modifier | modifier le code]

En 1960, il est nommé archevêque de Ouagadougou par le pape Jean XXIII, qui lui donne en personne la consécration épiscopale, dans la basilique Saint-Pierre ; Paul Zoungrana remplace l'évêque missionnaire Émile Socquet.

Il participe au concile Vatican II de 1962 à 1965.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Lors du consistoire du 22 février 1965, Paul Zoungrana est créé cardinal par le pape Paul VI au titre de cardinal-prêtre de San Camillo de Lellis, devenant le premier cardinal burkinabé. Il reste à ce jour le seul cardinal issu de la société des Pères blancs.

Par la suite, il se fait connaître notamment par le soutien qu'il apporte à l'africanisation de la liturgie catholique. Mgr Zoungrana démissionne de sa charge d'archevêque de Ouagadougou le 10 juin 1995, à l'âge de soixante-dix-huit ans, et meurt quatre ans plus tard. Il est enterré dans la cathédrale de Ouagadougou.

Articles connexes[modifier | modifier le code]