Palais de Jelgava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mittau (homonymie).
Palais de Jelgava
Image illustrative de l'article Palais de Jelgava
Vue du palais en été.
Nom local Jelgavas pils
Période ou style Architecture baroque
Début construction 1738
Fin construction 1772
Propriétaire initial Ernst Johann von Biron
Coordonnées 56° 39′ 21″ N 23° 43′ 59″ E / 56.6558, 23.733 ()56° 39′ 21″ Nord 23° 43′ 59″ Est / 56.6558, 23.733 ()  
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Province historique Sémigalle
Commune Jelgava

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

(Voir situation sur carte : Lettonie)
Palais de Jelgava

Le palais de Jelgava ou de Mitau est l'ancien palais des ducs de Courlande, situé à Jelgava, ancienne capitale de leur duché sous le nom de Mitau[1]. Comme leur palais d'été situé à Rundale (anciennement Ruhenthal), il a pour architecte Rastrelli.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais est commandé par Ernst Johann von Biron, duc de Courlande, en 1738. Il se trouve sur une petite île entre les bras du Lielupe qui arrose la ville, à l'emplacement d'un ancien château fort des chevaliers teutoniques, du nom de Mitau. La construction est interrompue pendant la disgrâce de Biron qui est contraint à l'exil en 1740. Elle ne reprend qu'en 1763 à son retour. L'architecte danois Severin Jensen poursuit l'œuvre de Rastrelli, dans un style plus classique et le palais est terminé en 1772.

Il abrite en 1779 le célèbre aventurier Cagliostro, invité par le dernier duc de Courlande, Pierre de Biron. Après l'annexion de la Courlande par la Russie impériale en 1795, le palais abrite la famille royale de France en exil invitée à venir s'y réfugier en 1797. Elle y demeure jusqu'en 1801 autour du comte de Provence, futur Louis XVIII et de sa suite. Madame Royale y épouse le duc d'Angoulême son cousin en 1799.

Le palais est endommagé en 1918 pendant la guerre civile russe et l'intérieur est incendié. Sous la République de Lettonie, entre les deux guerres, il abrite l'académie d'agriculture. Sous le feu des combats en 1944 entre Soviétiques et soldats de la Wehrmacht, il est endommagé et ne commence à être restauré par les autorités de la république socialiste soviétique de Lettonie qu'entre 1956 et 1964.

Les travaux de restauration continuent toujours aujourd'hui et des donateurs du monde entier, spécialement allemands, continuent à aider à sa réhabilitation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. icône Commons Louis Moréri, « Mittaw », Le grand dictionnaire historique, vol. 7e, chez les libraires associés,‎ 1759 (lire en ligne), p. 578.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :