Ordre de Livonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ordre livonien)
Aller à : navigation, rechercher
Sceau de l'Ordre livonien.
Blason de l'Ordre livonien.
Armure portée par un chevalier de l'Ordre livonien.

L'ordre de Livonie, ou ordre Livonien, est un ordre militaire composé de chevaliers Porte-Glaive représentant la branche de la Confédération de Livonie de l'ordre Teutonique des chevaliers teutoniques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après avoir été battu par les Samogitiens en 1236 lors de la Bataille de Saule, les restes de l'ordre des Frères de l'Épée ont été incorporées dans celui des chevaliers Teutoniques sous le nom de l'ordre de Livonie ou ordre Livonien en 1237.

Entre 1237 et 1290, l'ordre Livonien conquit toute la Courlande, la Livonie, et la Zemgale, mais les tentatives de l'ordre d'envahir la République de Novgorod furent infructueuses et son armée a finalement été défaite à la bataille de Rakvere en 1268.

En 1346, l'ordre a acheté le duché d'Estonie au roi Valdemar IV de Danemark. La chronologie de l'ordre Livonien est décrit dans la Chronique de Balthasar Russow (Chronica der Provinz Lyfflandt).

L'ordre Teutonique tomba en déclin à la suite de sa défaite dans la bataille de Grunwald en 1410 et la sécularisation de ses territoires prussiens par Albert de Brandebourg en 1525, mais l'ordre de Livonie a réussi à maintenir une existence indépendante.

La défaite de l'ordre de Livonie lors de la bataille de Pabaiskas, le 1er septembre 1435, coûta la vie du maître et de plusieurs chevaliers de haut rang. Au cours de la guerre de Livonie, l'ordre Livonien a subi une défaite décisive par les troupes de la grande-principauté de Moscou lors de la bataille d'Ergeme en 1560. L'ordre de Livonie demanda la protection de Sigismond II de Pologne, le roi de Pologne et du grand-duché de Lituanie.

Le dernier maître de l'ordre de Livonie, Gotthard Kettler, sécularisa l'ordre et le convertit dans le luthéranisme. Dans la partie sud fut créé le Duché de Courlande et Sémigalle. La plupart des terres restantes ont été saisies par le grand-duché de Lituanie. Le nord de l'Estonie a été repris par le Danemark et la Suède.

Articles connexes[modifier | modifier le code]