Pōmare Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pōmare Ier
Image illustrative de l'article Pōmare Ier
Titre
1er roi de Tahiti
Successeur Pōmare II
Régent de Tahiti
Monarque Pōmare II
Biographie
Dynastie Pōmare
Nom de naissance Tarahoi Vairaʻatoa
Date de naissance 1743..1753
Lieu de naissance Pare (Tahiti)
Date de décès
Lieu de décès Matavai (Tahiti)
Sépulture Cimetière Royal,
Papa’oa, Arue
Père Teu Tunuieaiteatua
Mère Tetupaia-i-Hauiri
Conjoint Ariʻi Teraimano, dite Itia
Enfant(s) Princesse Ariʻinavahoroa Pōmare
Prince Variatoa Pōmare
Prince Ariʻinavahoroatane Pōmare
Prince Tehamaitua Pōmare
Héritier Prince Variatoa

Pōmare Ier
Rois de Tahiti

Pōmare Ier (1753-1803) est un chef (ariʻi) tahitien, fondateur, grâce à son habile politique à l'arrivée des premiers Européens, de la dynastie royale des Pomare, qui régna jusqu'en 1880, d'abord alliée avec les Britanniques, puis sous le protectorat français[1].

Chef du district de Porionuu, au nord-ouest de l'île, où se trouvait le mouillage de Matavai, utilisé par les navigateurs européens avant la rade de Papeete, il prit l'ascendant sur les autres chefs, y compris le plus grand, l'arii rahi Eimo (ou Amo).

Pomare I réussit à réunir les différentes chefferies de Tahiti en un royaume unique composé des îles de Tahiti, Moorea et Mehetia, et de l'archipel Tetiaroa. Il abdiqua en 1791, mais demeura régent de Tahiti de 1791 à 1803.

Naissance[modifier | modifier le code]

La date de naissance de Pomare demeure indéterminée, les estimations de son âge varient : - selon Cook : 30 ans en 1773 - selon Gayangos : 20/22 ans en 1773 - selon Forster : 24/25 en 1773 - selon Bligh : 35 en 1788 Il serait donc né entre 1743 et 1753.

Portrait par William Ellis[modifier | modifier le code]

« Pomare, comme la plupart des chefs des îles des mers du Sud, était un homme grand et puissant. Il mesurait six pieds quatre pouces ; ses membres étaient souples et bien proportionnés, son maintien imposant. »[2]

Dénomination[modifier | modifier le code]

L'usage ancien amenait les Polynésiens à changer de noms. Pomare a été nommé Tarahoi Vairaʻatoa à la naissance, également désigné par les noms de Mate, Teina et surtout Tu (ariʻi Tu), il adopta le nom de Pomare vers 1790, en hommage à sa fille morte de tuberculose, selon le témoignage du capitaine Bligh (du Bounty).

Succession[modifier | modifier le code]

Il se maria 10 fois et eut 2 fils et 3 filles.

Son successeur en 1803 fut un de ses fils, Pōmare II[3].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jo Scemla, Le voyage en Polynésie, Anthologie des voyageurs occidentaux de Cook à Segalen, Robert Laffont, coll. "Bouquins", Paris (ISBN 2221067037)
  2. William Ellis, À la recherche de la Polynésie d’autrefois (Polynesian Researches), Paris, Société des Océanistes,‎
  3. Royal Ark