Pōmare V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pōmare V
Pōmare V roi de Tahiti, 1877 - 1880
Pōmare V roi de Tahiti, 1877 - 1880
Titre
5e roi de Tahiti
Couronnement
Prédécesseur Pōmare IV
Successeur Protectorat français
Biographie
Dynastie Pōmare
Nom de naissance Teriʻi Taria Teratane Pomare
Date de naissance
Lieu de naissance Taravao (Tahiti)
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Papeete (Tahiti)
Sépulture Cimetière Royal,
Papa’oa, Arue
Père Ariʻifaaite
Mère Pōmare IV
Conjoint Temari’i a Teurura’i
Joanna Marau Ta’aroa Tepau Salmon
Enfant(s) Princesse Teri’i Nui o Tahiti Pōmare
Princesse Takau Pōmare
Monarques de Tahiti

Pōmare V (), fils de la reine de Tahiti Pomare IV, fut le cinquième et dernier roi de la dynastie des Pōmare, de son couronnement en 1877 à son abdication en 1880. L’ensemble de son règne s’effectua durant la période du protectorat français mis en place durant le règne de sa mère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nommé à la naissance Teri’i Tari’a Tera’atane, il prend, à la mort de son frère aîné, le nom de Ari’i-aue.

Il devint roi de Tahiti après le décès de sa mère le 17 septembre 1877. Le 24 septembre 1877, il fut couronné à Papeete devant l'assemblée législative tahitienne convoquée pour l'occasion par l'amiral Serre.

Le jeune prince héritier Teri’i Tari’a Tera’atane (futur Pōmare V).

Le 29 juin 1880, il fit cadeau de Tahiti et de ses dépendances à la France, qui en fit la base d'une colonie, les Établissements français d'Océanie ; en contrepartie, il reçut une pension du gouvernement français, ainsi que les titres d’officier de la Légion d’honneur et du Mérite agricole.

Il mourut d’alcoolisme au palais royal, à Papeete, et fut enterré dans la tombe royale Utu’ai’ai à Arue[1].

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Il se maria à deux reprises : la première fois le 11 novembre 1857 avec Temari’i Teuhe a Teururai, princesse de Huahine, dont il divorça le 5 août 1861. Son second mariage eut lieu à Papeete le 28 janvier 1875, avec sa nièce, la princesse Joanna Marau Taaroa Tepau Salmon, connue par la suite sous le nom de Marau de Tahiti, dont il divorça le 25 janvier 1888.

Deux enfants morts en bas âge sont issus de son premier mariage.

De sa seconde épouse, Pōmare V eut [2] :

  • S.A.R. la princesse Teri’i Nui o Tahiti Pōmare (1879-1961). Elle laisse une fille unique pour lui succéder.
  • S.A.R. la princesse Takau Pōmare (1887-1976). Elle laisse une fille unique pour lui succéder.

Les ayants droits de Pōmare V demeurent des acteurs discrets de la vie de Tahiti et de ses îles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Royal Ark
  2. Patrick O'REILLY, TAHITIENS, éd. Musée de l'Homme, 1966, p. 454.

Liens internes[modifier | modifier le code]