Famille Pomare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image représentant deux personnes Cette page explique l’histoire ou répertorie les différents membres de la famille Pomare.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pomare.

Maison Pomare

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Armes des Pomare.

Type Maison royale
Pays Royaume de Tahiti, de Raiatea et de Bora Bora
Fondation 1788
Pomare Ier, roi de Tahiti
Déposition 29 juin 1880
Abdication de Pomare V (Établissements français d’Océanie)
Branche Maison Tamatoa

La famille Pomare est une famille polynésienne qui, à la fin du XVIIIe siècle, est devenue la famille royale de Tahiti, d'abord alliée avec les Britanniques, puis sous le protectorat français (1842-1880).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom pō-mare signifie « tousse la nuit », de (la nuit) et mare (la toux). Selon William Bligh, Tarahoi Vairaatoa pris le nom de Pomare Ier en 1792 en souvenir de la mort de sa fille ainée morte de tuberculose[1].

Les souverains de la dynastie Pomare[modifier | modifier le code]

La famille Pomare depuis la fin de la royauté tahitienne[modifier | modifier le code]

L’ancienne famille royale se perpétue encore de nos jours ; ses membres actuels descendent de Pomare IV par ses deux arrières petits-enfants : Moe'aru et Ariipaea. Un aperçu généalogique d’ensemble pour le XXe siècle se trouve sur le site Geneanet, page[3].

La lignée de Pomare IV à Moe'aru et Ariipaea[modifier | modifier le code]

  • Teriitua Tuavira Pomare nommé le Prince Joinville (1847-1875), chef de district de Hitiaa, 6° des 8 enfants de Pomare IV, épouse en 1868 Itebela (Isabelle) Vahinetua Shaw (1850-1918 ; veuve en 1875, elle se met en ménage son beau-frère Pomare V).
  • Teriihinoiatuaiteraimateata « Prince Hinoi » Pomare (1869-1916), seul enfant de Teriitua et Itebela Vahinetua, épouse en 1897, en 4° noces, Ruta Ahuura Avae.
  • Tetupui Ariki Ariipaea Temanutuanui Tinorua Pomare (1898-1947), 3° enfant du Prince Hinoi et seul enfant de Ruta Avae, épouse le 11 octobre 1919 Louise Moearii Vaiahu Haereraaroa (1900-1965), qui lui donne 13 enfants.
  • Teriitehaamaiatua, Tetuanui, Moe'aru Pomare (1896-1939), fille ainée du Prince Hinoi et de Katu, épouse le 07 mars 1914 Willie Isaia Cowan originaire de Rarotonga, avec qui elle a eu plusieurs enfants (dont Tuavira, Teriitua, Alexandre, Albert, Isabelle, Minona, Marianne...).

Les branches issues d'Ariipaea[modifier | modifier le code]

Trois seulement des 13 enfants d'Ariipaea ont eu une descendance :

  • Lolita Denise Pomare (1919-2004), 2° enfant d'Ariipaea : une fille, Yvannah.
  • Degironde Marcel Pomare, 3e enfant d’Ariipaea, épouse Noeline Johnston : 6 enfants (Marcelle, Joinville, Wilfrid, Andree, Maud, Charles).
  • Louis Ariiaue Pomare, 8e enfant d’Ariipaea, épouse Edwige Chebret: : 2 enfants (Marc, Edwige).
  • Yolande Pomare, épouse Pierre Teiti : 4 enfants (Mere, Misko, Tinorua, Anouk)
  • Elvina Pomare, épouse Monsieur Buillard : pas d'enfant biologique (adopte Misko, sa nièce)

Personnalités actuelles[modifier | modifier le code]

Quelques-uns des Pomare actuels jouent un rôle public ou médiatique, quoiqu'à un niveau relativement modeste :

  • Léopold Pomare (né en 1935) : 9e enfant d’Ariipaea ; porte le titre de Prince ; réside en métropole.
  • Yvannah Lolita Tetuanui Marereva Pomare : petite-fille d’Ariipaea ; porte le titre de Princesse  ; candidate aux élections municipales 2008 à Pirae (liste d’Edouard Fritch).
  • Wilfrid Marama Toiifenuaura Pomare : petit-fils d’Ariipaea ; en 2008? élu municipal à Pirae sur la liste de Béatrice Vernaudon-Coppenrath, dont il est adjoint au maire.
  • Joinville Pomare (né en 1953), frère du précédent, est à l’heure actuelle la personnalité la plus en vue de la famille, du fait d’un comportement un peu excentrique.
    Sur le plan généalogique, Joinville est le fils de Noeline Johnston, dont il a d’abord porté le nom, et, semble-t-il, le fils adoptif de Degironde Marcel Pomare[2].
    Le 28 mai 2009, Joinville Pomare s’est proclamé roi de Tahiti sous le nom de Pomare XI, ce qui a provoqué des réactions défavorables de la part des autres membres de la famille et de la population polynésienne[3].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Histoire de la Polynésie française

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tahiti 1834-1984, 150 de vie chrétienne en Église », Paul Hodée, p.67 (ISBN 2-85049-272-8)
  2. Site Tahitipresse, Page[1]
  3. Site Tahitipresse, Page[2]