Osselle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osselle
Grotte d'Osselle
Grotte d'Osselle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Boussières
Intercommunalité Grand Besançon
Maire
Mandat
Michel Lartot
2014-2020
Code postal 25320
Code commune 25438
Démographie
Population
municipale
410 hab. (2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 37″ N 5° 51′ 25″ E / 47.1436, 5.8569 ()47° 08′ 37″ Nord 5° 51′ 25″ Est / 47.1436, 5.8569 ()  
Altitude Min. 214 m – Max. 384 m
Superficie 7,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Osselle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Osselle

Osselle est une commune française située dans le département du Doubs en région Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Osella en 1130 ; Auriscelle en 1179 ; Orsellas en 1190 ; Ossele en 1293 ; Osselle en 1515 : Oselle en 1584 ; Oyselle en 1677[1].

Osselle se situe à environ 215 mètres au-dessus du niveau de la mer, à 16 km au sud-ouest de Besançon (à vol d'oiseau) et à 8 km de Saint-Vit. Le village se trouve dans une des nombreuses boucles du Doubs et est traversé par le canal du Rhône au Rhin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Roset-Fluans Routelle Torpes Rose des vents
N Boussières
O    Osselle    E
S
Villars-Saint-Georges Byans-sur-Doubs Abbans-Dessous

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fouilles archéologiques des années 1970 ont permis d'établir qu'Osselle était déjà occupée en tant que colonie à l'époque romaine. On parle pour la première fois d'Osselle dans un document manuscrit en 1130 : le village est nommé par son château : castro de Ossella[2].

Au Moyen Âge, Osselle dépendait en partie de la seigneurie d'Abbans.

Lors de la Paix de Nimègue, Osselle est rattachée à la France, comme le reste de la Franche-Comté.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Lartot[3]    
mars 2008 mars 2014 Michel Lartot[3]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 410 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
450 401 472 469 447 510 515 535 480
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
440 393 376 334 325 301 316 283 290
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
276 310 317 240 226 229 209 221 211
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
186 191 204 223 354 349 373 380 410
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Économie et Infrastructures[modifier | modifier le code]

Pendant le XXe siècle, Osselle était surtout un village agricole, vivant notamment de l'agriculture (viticulture, élevage de bétail, culture céréalière, sylviculture). Aujourd'hui, la culture céréalière reste importante, mais les vignes ont toutes disparu (ravagées par le phylloxera dans les années 1900 - 1910). Des artisans sont également installés à Osselle. La majorité des habitants travaille à Besançon, peu de gens étant employés sur place, ce qui fait du village une "cité-dortoir". Osselle dispose également d'un camping, d'une base nautique et d'un parcours sportif, tous très fréquentés. La Véloroute d'intérêt européen Nantes - Budapest longe le canal en empruntant l'ancien chemin de halage.

Osselle est à l'écart des grands axes de communication, mais se trouve sur la route qui relie Quingey à Saint-Vit, ce qui explique la circulation abondante et le ras-le-bol de certains habitants qui réclament une déviation.

Le péage d'autoroute le plus proche est celui de Besançon-Ouest-Planoise, à environ 14 km, sur l'Autoroute A36.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 5, BESANÇON, CÊTRE,‎ 1986
  2. Cartulaire de Cluny, t. V, no 3777, p. 127.
  3. a, b et c Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :