Nery Pumpido

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nery Pumpido
Nery Pumpido.jpg
Nery Pumpido soulevant le trophée de la Coupe du monde en 1986
Biographie
Nom Nery Alberto Pumpido
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 30 juillet 1957 (56 ans)
Lieu Santa Fe (Argentine)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Entraîneur
Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1976-1981 Drapeau : Argentine Unión Santa Fe 137 (0)
1981-1983 Drapeau : Argentine Vélez Sarsfield 078 (0)
1984-1988 Drapeau : Argentine River Plate 121 (0)
1988-1990 Drapeau : Espagne Real Betis 067 (0)
1991-1992 Drapeau : Argentine Unión Santa Fe 037 (0)
1976-1992 Total 440 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1983-1990 Drapeau : Argentine Argentine 036 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1999-2001 Drapeau : Argentine Unión Santa Fe
2001-2003 Drapeau : Paraguay Club Olimpia
2003-2004 Drapeau : Mexique Tigres UANL
2005-2006 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys
2007 Drapeau : Mexique Tiburones Veracruz
2008 Drapeau : Arabie saoudite Al Shabab Riyad
2010-2011 Drapeau : Paraguay Club Olimpia
2012 Drapeau : Argentine Godoy Cruz
2012 Drapeau : Argentine Unión Santa Fe
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Nery Alberto Pumpido, né le 30 juillet 1957 à Santa Fe, est un entraîneur de football argentin, ancien joueur qui évoluait au poste de gardien de but. Il est le gardien de but de l'équipe championne du monde en 1986, et compte au total 36 sélections internationales entre 1983 et 1990. Il évolue presque toute sa carrière en Argentine, ne disputant que deux saisons en Europe, au Real Betis, à la fin des années 1980.

Il devient ensuite entraîneur, en Amérique du Sud et au Mexique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Natif de Santa Fe, c'est logiquement qu'il débute le football dans le club de sa ville, l'Unión Santa Fe, en 1976. Après cinq saisons, il rejoint le Vélez Sarsfield, où ses bonnes prestations lui ouvre les portes de l'équipe nationale. Il est ainsi retenu pour la Coupe du monde 1982 en tant que gardien remplaçant d'Ubaldo Fillol, mais il ne joue aucun match du tournoi. Il dispute son premier match international en 1983, et est transféré l'année suivante par River Plate, un des cinq grands du football argentin.

Avec le club de la capitale argentine où il est le gardien titulaire, Pumpido remporte le championnat d'Argentine pour la première fois en 1986. Durant l'été, il participe à la Coupe du monde au Mexique en tant que premier gardien de la sélection Albiceleste, et décroche le trophée mondial, ne concédant que cinq buts en sept matches[1]. Par après, il remporte encore la même année la Copa Libertadores, pour la première fois dans l'Histoire du club, et la Coupe intercontinentale, ce qui est également la première, et jusqu'à présent seule, victoire dans la compétition pour River Plate. Il joue encore deux saisons à Buenos Aires, et tente sa chance en Europe en 1988, au Real Betis plus précisément.

Il dispute deux saisons en Espagne, sans y remporter de titre, et participe ensuite à la Coupe du monde 1990 en Italie. Il est de nouveau le gardien titulaire, mais lors du deuxième match de poule face à l'URSS, il se fracture la jambe dans un contact avec un adversaire dès la onzième minute de jeu[2]. Ce sera son dernier match international. Éloigné des terrains pendant près d'un an, il rentre alors en Argentine en 1991, où il dispute une dernière saison avec l'Unión Santa Fe, le club de ses débuts, avant de prendre sa retraite.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive, Nery Pumpido devient entraîneur. Il débute à l'Unión Santa Fe en 1999, et dirige le club durant deux saisons. En 2001, il rejoint le club paraguayen d'Olimpia Asunción, avec lequel il remporte la Copa Libertadores 2002. Un an plus tard, il s'en va aux Tigres UANL, un club mexicain, qu'il mène jusqu'en finale du tournoi d'ouverture 2003. Il démissionne de son poste en 2004 suite au « manque de soutien de la part du président »[3]

Après un an d'inactivité, il signe en octobre 2005 aux Newell's Old Boys, en Argentine, où il reste jusqu'en juillet 2006. Il entraîne ensuite en 2007 les Tiburones Veracruz, un club mexicain, durant quelques mois, puis les saoudiens d'Al Shabab Riyad l'année suivante. En 2010, il retourne au Club Olimpia. Le 23 décembre 2011, il est nommé entraîneur du club argentin de Godoy Cruz[4]. De septembre à décembre 2012, il est l'entraineur de Unión Santa Fe[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès en tant que joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Équipe d'Argentine en 1986, sur le site officiel de la FIFA
  2. (en) Résumé vidéo du match sur Youtube
  3. (en) « Pumpido speaks about money troubles with Olimpia », sur SoccerWay (consulté le 17 janvier 2012)
  4. (en) « Nery Pumpido to coach Godoy Cruz », sur BuenosAiresHerald.com (consulté le 17 janvier 2012)
  5. Pumpido dejo de ser el tecnico de Union de Santa Fe, elsolonline.com, 8 décembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]