Naphta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Le naphta est un liquide transparent, issu de la distillation du pétrole.

Il ne faut pas le confondre avec le naphte, qui désigne les affleurements naturels de pétrole ou de bitume que l'on trouve au Moyen-Orient. Ces deux termes partagent la même racine persane, naft (نفت, en iranien moderne).

Les différents types de « naphta » au sens moderne[modifier | modifier le code]

Le naphta est une coupe dite « légère » issu des vapeurs condensées du pétrole brut, lui-même chauffé à haute température dans une tour de distillation. Ces vapeurs condensées passent ensuite de l’état gazeux à l’état liquide après refroidissement[1].

  • le naphta léger de point final 80 °C ou 100 °C (point final = température finale de distillation, PF) ; sa température initiale de distillation pouvant descendre en dessous de 42 °C, le liquide peut s'évaporer partiellement s'il est conservé dans un réservoir avec évent à pression atmosphérique dans les pays chauds comme l'Inde ;
  • le naphta lourd de point initial 80 à 100 °C et de point final 150 à 220 °C ;
  • le naphta total qui est la somme des deux premiers.

Le naphta léger sert de base dans la composition des essences ; il est aussi utilisé comme carburant dans certaines centrales thermiques à turbines à gaz en Inde. Le naphta lourd est utilisé comme charge de reformage catalytique. Le naphta total peut servir de charge pour le vapocraquage.

Quelques caractéristiques[modifier | modifier le code]

Naphta léger et naphta total (système métrique de mesures) :

  • Densité15/4,
  • TVR (Tension de Vapeur Reid) en g/cm²,
  • NOR clair (Nombre d'Octane Recherche),
  • Teneur en soufre en %Pds,
  • Teneur en RSH (mercaptans) en ppm (parties par million),
  • Point d'aniline en °C,
  • Teneur en aromatiques en %vol.

Naphta lourd (système métrique de mesures) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La fabrication du fioul sur FioulMarket.fr. Consulté le 18 décembre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]